Email catcher

tolérable

Définition

Définition de tolérable ​​​ adjectif

Qu'on peut tolérer, excuser. De telles négligences ne sont pas tolérables. ➙ admissible, excusable.
Qu'on peut supporter. Une douleur qui n'est plus tolérable. ➙ supportable.

Synonymes

Synonymes de tolérable adjectif

supportable, acceptable, admissible, endurable, tenable, vivable

Exemples

Phrases avec le mot tolérable

Oui, le taux d'effort des accédants et des locataires, le plus souvent entre 35 % et 50 % en réalité, est-il tolérable ?Capital, 19/02/2018, « Pourquoi nous faut-il une nouvelle loi sur le logement ? »
De leur point de vue, il n'était ni souhaitable ni tolérable que le monde rural prenne l'initiative de la révolte.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2020, Didier Inowlocki (Cairn.info)
Elle a laissé s'établir un état de souffrance au-delà du tolérable.Le Journal des psychologues, 2010, Khadija Maach (Cairn.info)
Cette dette lorsqu'elle reste tolérable peut ainsi expliquer que l'amitié s'instaure dans la durée.Adolescence, 2007, Philippe Givre (Cairn.info)
Désormais, l'histoire pourra être racontée mille fois, avec des variations à l'infini et avec un niveau d'angoisse tolérable.Adolescence, 2011, Ignacio Melo (Cairn.info)
Il n'est en effet pas tolérable que, malgré les critiques que j'ai formulées hier, le procès-verbal reste erroné sur ce point !Europarl
La vie n'y était plus tolérable, en vérité !Jules Verne (1828-1905)
On pratique une culture raisonnée, pour obtenir le seuil tolérable afin d'arriver à une bonne régulation.Ouest-France, 28/07/2018
Comme si le fait d'associer des difficultés à la précocité rendait le discours social de ces parents plus tolérable ou plus toléré.Bulletin de psychologie, 2012 (Cairn.info)
Le soleil devenait plus difficilement tolérable dans cette vaste plaine sans ombre, au milieu d'un peuple houleux.Pierre Louÿs (1870-1925)
Dans quelle mesure le contexte peut-il être rendu tolérable, compte tenu du fonctionnement et de l'organisation psychique de ces adolescents ?La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation, 2007, Jacqueline Liégeois (Cairn.info)
Face à un compagnon qui nous insupporte, le travail est une échappatoire qui rend les choses tolérables.Ouest-France, Maïwenn BORDRON, 07/08/2014
Une moyenne horaire de 20 km est considérée comme une très bonne vitesse, 10 km comme une mauvaise, 15 km reste tolérable.Ouest-France, Bruno JEZEQUEL, 03/05/2017
Érigée en pleine guerre froide, elle est de moins en moins tolérable à l'ère de la détente.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2006, Samir Saul (Cairn.info)
D'aucuns veulent d'ailleurs voir ce second levier comme étant un moyen tolérable en vue de parvenir à l'affirmation du premier principe.Sécurité et stratégie, 2014, Olivier de Maison Rouge (Cairn.info)
La banque verte considère qu'un rapport de 1 à 4 serait tolérable et voudrait que la règlementation l'encadre de façon impérative.Capital, 22/11/2021, « Assurance emprunteur : de très bonnes nouvelles pour les souscripteurs… »
Quant aux odeurs, elles étaient très tolérables, les eaux usées n'étant qu'aperçues de loin.Ouest-France, Delphine VAN HAUWAERT, 14/06/2014
Mais n'importe quoi était plus tolérable que cette dérision !Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Au demeurant, de tous les saltimbanques qu'il nous faut subir, les professionnels me paraissent les plus tolérables aux honnêtes gens.Armand Silvestre (1837-1901)
Mais comment faire que, dans une association si nombreuse, la vie commune soit agréable ou même seulement tolérable ?Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TOLERABLE adj. m. & f.

Qui se peut supporter. Cette douleur, ou cette affliction n'est point si vehemente qu'elle ne soit tolerable. Les pechez de fragilité sont tolerables, pardonnables. En Poësie on prend souvent des licences qui sont tolerables.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.