tordu

définitions

tordu ​​​ , tordue ​​​ adjectif et nom

Dévié, tourné de travers ; qui n'est pas droit. Ta règle est tordue. Des jambes tordues. ➙ cagneux, tors.
au figuré Avoir l'esprit tordu, bizarre, mal tourné.
familier Elle est complètement tordue, folle. —  nom Quel tordu !
(choses, actions) Un coup tordu, compliqué et malveillant.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il accourut, et les ongles rentrèrent dans sa chair, son poignet fut tordu par une force surhumaine.Paul Margueritte (1860-1918)
Les draps étaient rejetés au pied, et le corps de la jeune femme, comme tordu violemment sur lui-même, pendait à demi, les bras en arrière.Jules Lermina (1839-1915)
Lui qui se vantait d'avoir tordu la vie pour en exprimer le plaisir, il n'avait pas vécu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle n'a plus osé depuis que je lui ai si bien tordu la main l'autre jour...Comtesse de Ségur (1799-1874)
Tordu à la barre de la croix, et plus haut que sa tête, en bavant sur la couronne d'épines, tu le regardais mourir.Gustave Flaubert (1821-1880)
S'il avait voulu nous raconter les tragédies de son âme, il aurait tordu la foule sous sa passion et sous sa colère.Théodore de Banville (1823-1891)
Le notaire fit encore deux tours ; et, brusquement, ses mains battirent l'air, il se laissa tomber dans un fauteuil, tordu, roidi par une attaque de paralysie.Émile Zola (1840-1902)
Çà et là un arbre arraché, brisé, tordu, étend vers nous d'un air lamentable ses bras de squelette.Joseph Vilbort (1829-1911)
Puis une langueur la saisit ; et elle restait immobile sur le divan, un coussin sous l'aisselle, le corps un peu tordu, un genou plié, l'autre jambe toute droite.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je me penchai pour les mieux voir : un frisson me prit quand l'un des deux amis que je cherchais m'apparut tordu et replié sur lui-même dans un creux.Amédée Achard (1814-1875)
Cet arbre n'a pas plus de six pieds de hauteur ; son tronc est tordu, ses feuilles caduques et d'un beau vert, à pétioles courts, etc.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Dans mon pays, on a coutume de dire que «ce qui naît tordu ne se redresse que tard ou jamais».Europarl
Un dernier spasme avait tordu ses lèvres, et sa bouche déplacée, inclinée tout à fait à droite et entr'ouverte, avait une expression sinistre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je veux bien tout perdre, être un misérable, mourant de faim, tordu par la maladie.Émile Zola (1840-1902)
Rougon, qui avait tordu une poignée de papiers, les alluma à la bougie, puis les jeta dans une large coupe de bronze, posée sur un coin du bureau.Émile Zola (1840-1902)
Courbe et tordu comme celui de beaucoup de bossus, le nez se dirigeait de droite à gauche, au lieu de partager exactement la figure.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un de ses bras était tordu sous sa tête, tandis que l'autre se raidissait sur la couche de paille.Émile Souvestre (1806-1854)
Clotilde arrivait justement ; elle entendit cette condamnation, elle s'affaissa sur une chaise, en se tamponnant les yeux avec son mouchoir, déjà trempé de larmes, tordu, réduit à rien.Émile Zola (1840-1902)
A la gauche du garçon se tient son père, vieux homme courbé, dont le corps tordu disparaît dans sa blouse empesée, comme sous une cloche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans le fond de l'atelier, un modèle, une femme était couchée, la tête ployée en arrière, le torse tordu, la hanche haute.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020