tordu

 

définitions

tordu ​​​ , tordue ​​​ adjectif et nom

Dévié, tourné de travers ; qui n'est pas droit. Ta règle est tordue. Des jambes tordues. ➙ cagneux, tors.
au figuré Avoir l'esprit tordu, bizarre, mal tourné.
familier Elle est complètement tordue, folle. —  nom Quel tordu !
(choses, actions) Un coup tordu, compliqué et malveillant.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il accourut, et les ongles rentrèrent dans sa chair, son poignet fut tordu par une force surhumaine.Paul Margueritte (1860-1918)
Les draps étaient rejetés au pied, et le corps de la jeune femme, comme tordu violemment sur lui-même, pendait à demi, les bras en arrière.Jules Lermina (1839-1915)
Lui qui se vantait d'avoir tordu la vie pour en exprimer le plaisir, il n'avait pas vécu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle n'a plus osé depuis que je lui ai si bien tordu la main l'autre jour...Comtesse de Ségur (1799-1874)
Tordu à la barre de la croix, et plus haut que sa tête, en bavant sur la couronne d'épines, tu le regardais mourir.Gustave Flaubert (1821-1880)
S'il avait voulu nous raconter les tragédies de son âme, il aurait tordu la foule sous sa passion et sous sa colère.Théodore de Banville (1823-1891)
Le notaire fit encore deux tours ; et, brusquement, ses mains battirent l'air, il se laissa tomber dans un fauteuil, tordu, roidi par une attaque de paralysie.Émile Zola (1840-1902)
Çà et là un arbre arraché, brisé, tordu, étend vers nous d'un air lamentable ses bras de squelette.Joseph Vilbort (1829-1911)
Puis une langueur la saisit ; et elle restait immobile sur le divan, un coussin sous l'aisselle, le corps un peu tordu, un genou plié, l'autre jambe toute droite.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je me penchai pour les mieux voir : un frisson me prit quand l'un des deux amis que je cherchais m'apparut tordu et replié sur lui-même dans un creux.Amédée Achard (1814-1875)
Cet arbre n'a pas plus de six pieds de hauteur ; son tronc est tordu, ses feuilles caduques et d'un beau vert, à pétioles courts, etc.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Dans mon pays, on a coutume de dire que «ce qui naît tordu ne se redresse que tard ou jamais».Europarl
Un dernier spasme avait tordu ses lèvres, et sa bouche déplacée, inclinée tout à fait à droite et entr'ouverte, avait une expression sinistre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je veux bien tout perdre, être un misérable, mourant de faim, tordu par la maladie.Émile Zola (1840-1902)
Rougon, qui avait tordu une poignée de papiers, les alluma à la bougie, puis les jeta dans une large coupe de bronze, posée sur un coin du bureau.Émile Zola (1840-1902)
Courbe et tordu comme celui de beaucoup de bossus, le nez se dirigeait de droite à gauche, au lieu de partager exactement la figure.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un de ses bras était tordu sous sa tête, tandis que l'autre se raidissait sur la couche de paille.Émile Souvestre (1806-1854)
Clotilde arrivait justement ; elle entendit cette condamnation, elle s'affaissa sur une chaise, en se tamponnant les yeux avec son mouchoir, déjà trempé de larmes, tordu, réduit à rien.Émile Zola (1840-1902)
A la gauche du garçon se tient son père, vieux homme courbé, dont le corps tordu disparaît dans sa blouse empesée, comme sous une cloche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans le fond de l'atelier, un modèle, une femme était couchée, la tête ployée en arrière, le torse tordu, la hanche haute.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020