trapu

 

définitions

trapu ​​​ , trapue ​​​ adjectif

(personnes) Qui est court et large (souvent avec l'idée de robustesse, de force). Un homme petit et trapu.
(choses) Ramassé, massif. Une construction trapue.
familier, vieilli Fort. Il est trapu en maths.
Difficile. Un problème trapu.
 

synonymes

trapu, trapue adjectif

costaud, courtaud, épais, lourd, massif, puissant, râblé, robuste, balèze (familier), baraqué (familier), mastoc (familier), [cheval] bouleux

ramassé, massif

[familier] ferré, fort, instruit, savant, calé (familier)

[familier] difficile, ardu, chiadé (familier), musclé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout en poil gris et rude, cet homme ; trapu, râblé, l'air féroce, des mains énormes et velues !Eugène Chavette (1827-1902)
Il est là, trapu, un manteau brun jeté sur ses épaules, un béret de velours noir abritant sa tête pensive.Gustave Coquiot (1865-1926)
Julien, petit et trapu, n'était pas beau, et il affectait, par sa négligence volontaire, de rendre sa personne plus disgracieuse qu'elle n'était naturellement.Anatole France (1844-1924)
L'un de ces derniers avait une taille colossale ; l'autre était petit, trapu et solidement charpenté.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le troisième personnage, petit, trapu, le teint bistré, dardait à droite et à gauche des yeux noirs et perçants.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Mais une rencontre les intéressa : ils suivaient le couloir, lorsqu'ils se croisèrent avec un monsieur d'une quarantaine d'années, fort et trapu, la face encadrée de favoris corrects.Émile Zola (1840-1902)
C'étoit un petit homme trapu grisonnant, et qui étoit de mesme âge que sa calotte.Antoine Furetière (1619-1688)
Un homme trapu, au teint basané, aux cheveux noirs et dont le front déprimé et les yeux noyés dans la graisse, se présenta devant nous.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le pignon qui suit après un pignon minuscule abrité sous son aile, se carre solidement, plus rude, plus trapu, vieille façade romane d'un grand caractère assombrie par les siècles.Albert Robida (1848-1926)
Plus loin, là où toutes leurs feuilles vertes couvraient les arbres, un seul, petit, trapu, étêté et têtu, secouait au vent une vilaine chevelure rouge.Marcel Proust (1871-1922)
L'un comme l'autre est trapu, tout en tronc, vorace, mais gai, familial, avec de grands yeux doux et intelligents.Élie Reclus (1827-1904)
Le principal interlocuteur était un petit homme trapu, vigoureux, et dont la figure ronde et joviale exprimait cette satisfaction qui naît d'une santé parfaite et d'un merveilleux estomac.Louis Reybaud (1799-1879)
C'était un gros homme rougeaud, aux cheveux grisonnants, aux petits yeux verts, trapu, et doué d'une force herculéenne.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Là nous trouvâmes, devant une grande forêt de cèdres, un homme court et trapu, attelé à une corde qui enveloppait toute la forêt.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
N'apercevez-vous pas cet homme de petite taille, trapu, qui est debout, seul perdu dans ses pensées, la tête inclinée sur sa poitrine ?Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Trapu, de taille moyenne, avec l'intelligence des chiffres, une santé robuste et une volonté non moins robuste, il était devenu très vite un des importants capitalistes de l'époque.André Lemoyne (1822-1907)
C'était un homme de soixante ans, trapu et gras, la face ronde et colorée, avec un nez énorme, des lèvres épaisses, des yeux vifs toujours en mouvement.Émile Zola (1840-1902)
Cet homme, trapu, aux traits énergiques mais non pas sans indices de bonté d'âme, s'appuyait sur une longue gaffe en s'y retenant de ses mains larges et calleuses.Joseph Marmette (1844-1895)
De l'autre côté est un homme petit et trapu, aux cheveux noirs, crépus et crasseux, sa tournure est celle d'un chaudronnier ambulant.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le bohémien, vigoureux et trapu, ses forces décuplées par la haine, essayait, par violentes secousses, d'échapper à l'étreinte.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRAPU, ÜE » adj.

signifie la même chose que trape.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020