tristesse

 

définitions

tristesse ​​​ nom féminin

État affectif pénible et durable ; envahissement de la conscience par une douleur morale qui empêche de se réjouir du reste. ➙ ennui, mélancolie, peine. Accès de tristesse.
Moment où l'on est dans cet état ; ce qui le fait naître. Les tristesses de la vie. ➙ chagrin.
Caractère de ce qui exprime ou suscite cet état.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette position et les discours auxquels elle donnait lieu furent pour elle une cause de chagrin et de tristesse, dont elle résolut de se délivrer.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
On lisait sur son visage une tristesse doucement contenue, qui se mêlait aux joies du monde, sans y prendre part.Eugène Sue (1804-1857)
Elle voulait garder longtemps dans la bouche ce goût amer et doux de toute cette tristesse autour d'elle à cause de lui.Marcel Proust (1871-1922)
Je trouve les beaux jours bien commodes ; mais malgré le froid, les brumes, la tristesse, je supporte bien mieux l'ennui des mauvais temps que celui des beaux jours.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Quelle tristesse d'entendre dans cette assemblée que l'on a progressé parce que l'on a libéré quelques prisonniers politiques !Europarl
Ceux-là seuls qui ont dû abandonner pour toujours des lieux et des êtres chéris peuvent comprendre cette agitation du départ, et cette tristesse inquiète, qui oppresse comme une souffrance physique...Pierre Loti (1850-1923)
En même temps il lui échappe des mots mélancoliques ; elle fait de la musique triste, et dit que la tristesse est faite pour elle.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Ces pensées, ces réflexions qui se succédaient les unes aux autres augmentèrent beaucoup sa tristesse.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Pour moi je ne les regarde jamais d'avance, je n'aime pas à les voir ; elles jettent de la tristesse dans mon âme.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Bien que fleurie au printemps, elle est d'un aspect austère et grave et prend parfois un caractère de tristesse.Anatole France (1844-1924)
Alors, elle se calma, elle éprouva une vague tristesse, continuant à suivre les objets, en se demandant s'ils étaient de son temps ou du temps des autres.Émile Zola (1840-1902)
Je désirais fort savoir le sujet de sa tristesse, mais je n'osais le lui demander.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Cette tristesse toucha plus la baronne que ne l'eussent fait les protestations les plus passionnées.Charles de Bernard (1804-1850)
Je les cueille toutes maintenant dans mon souvenir, ces pensées, leur tristesse s'est accrue d'avoir été comprises, la douceur de leur velouté est à jamais disparue.Marcel Proust (1871-1922)
On sort dans la joie et souvent on revient dans la tristesse, et les plaisirs du soir attristent le matin.Marcel Proust (1871-1922)
Et il y avait encore dans ses yeux plus que de la tristesse ; il y avait en vérité une pitié ardente, à la fois combative et miséricordieuse.Octave Mirbeau (1848-1917)
Georges conçut quelque tristesse devant cette amitié qu'il jugea condamnée à mourir, quelque dépit devant ce changement de destinée et cette résolution prise sans ses conseils.Edmond Haraucourt (1856-1941)
C'est une longue tristesse, et qui se renouvelle souvent, d'être loin d'une personne comme vous.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Je suis fort aise que ma petite soit gaie et contente ; c'était la tristesse de son petit cœur qui me faisait de la peine.Madame de Sévigné (1626-1696)
Vous voyez donc que la tristesse, qui au commencement est juste, engendre l'inquiétude ; et l'inquiétude engendre ensuite un surcroît de tristesse qui est extrêmement dangereux.Saint François de Sales (1567-1622)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRISTESSE » s. f.

Passion de l'ame qui resserre le coeur, & qui est causée par quelque perte, quelque accident, quelque souffrance. La tristesse paroist sur le visage. On meurt de tristesse moins souvent que de joye.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020