valoir

 

définitions

valoir ​​​ verbe

verbe intransitif
Correspondre à (une valeur) ; avoir un rapport d'égalité avec (autre chose) selon une estimation. ➙ coûter, faire. Valoir peu, beaucoup. Cela ne vaut pas cher, pas grand-chose. —  locution Cela vaut son pesant d'or ! (d'une chose étonnante, ridicule). Il ne vaut plus les mille euros qu'il a valu (participe passé invariable).
Correspondre, dans le jugement des hommes, à (une qualité, une utilité). Prendre une chose pour ce qu'elle vaut. —  (négatif) Ne rien valoir : être sans valeur, médiocre. —  Cela ne lui vaut rien, ne lui réussit pas.
sans complément Avoir de la valeur, de l'intérêt, de l'utilité ; agir, s'appliquer. Cette loi vaut pour tout le monde. —  locution Rien qui vaille : rien de bon, rien d'important. Cela ne me dit rien qui vaille : cela m'inquiète. —  Vaille que vaille : tant bien que mal. —  À valoir : en constituant une somme dont la valeur est à déduire d'un tout.
Faire valoir : faire apprécier (➙ faire-valoir); rendre plus actif, plus efficace. Faire valoir ses droits, les exercer, les défendre. —  Se faire valoir : se montrer à son avantage. —  Rendre productif (un bien). ➙ exploiter.
Être égal en valeur, en utilité à (autre chose). Cette façon de faire en vaut bien une autre, n'est pas inférieure.
(personnes) Avoir les mêmes qualités, le même mérite que (qqn). Tu le vaux bien.
Se valoir verbe pronominal : avoir même valeur, être équivalent. familier Ça se vaut : ce n'est ni meilleur ni pire.
Valoir mieux que (+ nom) : avoir plus de valeur, être plus utile.
impersonnel Il vaut mieux, mieux vaut : il est préférable, meilleur de. —  (avec que + subjonctif) Il vaut mieux qu'il se taise plutôt que de dire des bêtises. —  (+ infinitif) Il vaut mieux perdre de l'argent que la santé. —  familier Ça vaut mieux (que…) : c'est préférable.
Être comparable en intérêt à (autre chose), mériter (un effort, un sacrifice). Cela vaut le dérangement. —  locution Valoir la peine, familier le coup : mériter qu'on prenne la peine de… ; au figuré être bon, excellent. Ça ne vaut pas la peine d'en parler, que nous en parlions : c'est insignifiant.
verbe transitif Faire obtenir, avoir pour conséquence. ➙ procurer. Qu'est-ce qui nous vaut cet honneur ?
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je vaux

tu vaux

il vaut / elle vaut

nous valons

vous valez

ils valent / elles valent

imparfait

je valais

tu valais

il valait / elle valait

nous valions

vous valiez

ils valaient / elles valaient

passé simple

je valus

tu valus

il valut / elle valut

nous valûmes

vous valûtes

ils valurent / elles valurent

futur simple

je vaudrai

tu vaudras

il vaudra / elle vaudra

nous vaudrons

vous vaudrez

ils vaudront / elles vaudront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La méthode des droits d'émission peut également valoir la peine d'être étudiée et peut avoir des effets positifs pour l'environnement avec des coûts peu élevés.Europarl
Il parlait lentement et ne savait pas faire valoir, en les lisant, ses vers admirables.Émile Faguet (1847-1916)
Hasarderai-je ici une réflexion qui s'offre à mon esprit, et que je donne pour ce qu'elle peut valoir ?Charles Anglada (1806-?)
Elles ne sont qu'au cours de 44 ; mais il paraît que le roi autorise quelquefois à les faire valoir davantage en acquisitions de domaines.Albert Du Casse (1813-1893)
Je suis conscient qu'il s'agit d'une option très coûteuse et que les opposants à une approche aussi systématique feront valoir qu'une certaine prudence est de mise.Europarl
Il doit accepter cette destinée, messieurs ; il est de son honneur de ne pas valoir moins que la révolution même.François Guizot (1787-1874)
Nous avons un rôle à jouer sur la scène internationale, une place à occuper, une vocation à faire valoir.Europarl
Nous avons fait valoir le multilatéralisme, la prévention des conflits et le développement de la politique européenne de sécurité et de défense.Europarl
Je suis convaincue que l'on trouvera de nouvelles méthodes pour que les titulaires des droits d'auteur puissent faire valoir ceux-ci et obtenir la rétribution correspondant à ce qu'ils ont produit.Europarl
Ce n'est que là que j'ai vu faire valoir les autres sans les protéger, et paraître heureux de leurs succès !...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Je lui rappelai ses promesses anciennes ; je lui présentai et lui fis valoir mes titres.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Fera-t-elle valoir la nécessité de protéger le commerce, dans les régions lointaines, par la présence de forces imposantes ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Quant aux groupes d'experts, ils devraient être considérés pour ce qu'ils sont : un autre terrain de jeu où les participants peuvent faire valoir leurs intérêts.Europarl
Dès lors, que peuvent valoir des conclusions pratiques qui reposent sur des données scientifiques à la fois aussi incertaines et aussi incomplètes ?Émile Durkheim (1858-1917)
Convaincu du sérieux qui le guidait, il faisait valoir ses droits et ceux de ses confrères à être pris au sérieux par la société.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Telle est la distinction qu'ils firent valoir pour n'être pas soumis, comme les pourpointiers, au payement d'une aide de guerre, et cette distinction était réelle, puisqu'ils furent exemptés.Gustave Fagniez (1842-1927)
C'est la bêtise des hommes qui les fait valoir ce qu'elles ne valent plus après que la bêtise est passée.Édouard Corbière (1793-1875)
Ils pourront faire valoir leur point de vue et persuader les autres des conditions particulières qui prévalent dans leur pays.Europarl
La « vodka belt », région de production traditionnelle de la vodka, a trois arguments à faire valoir.Europarl
Il y a lieu de faire valoir là-bas la façon dont on envisage la transposition.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VALOIR » v. act.

Estre d'une certaine nature & qualité qui tombe sous l'estimation, qui merite certain prix. On trouve aux Greffes les prix qu'ont valu les grains à chaque jour de marché. Il y a des tariffes où on voit le prix que valent toutes sortes de monnoyes. Si vous donnez vingt mille francs de cet heritage, c'est tout ce qu'il peut valoir. Voilà un bel original, valant cent pistoles pour le moins. Cette pistole ne vaut rien, elle n'est pas de bon alloy.
 
VALOIR, se dit aussi en parlant du revenu que rapporte une terre, une charge, une commission. Cette ferme vaut vingt mille francs de revenu, bon an mal an. Cet Officier sçait bien faire valoir sa charge, il en tire tout le profit qu'on en peut tirer. Un Gentilhomme ne peut faire valoir par ses mains qu'une terre à deux charruës, c'est à dire, l'exploiter luy-même.
 
VALOIR, signifie aussi, Garentir, répondre qu'une chose est bonne. Les Notaires mettent dans tous leurs contracts, Avec promesse de garentir, fournir, & faire valoir.
 
VALOIR, signifie aussi, Priser, mettre en estime. Ce charlatan sçait bien faire valoir ses drogues. Il n'y a rien tel que de se vanter, de se faire valoir. On ne fait rien à la Cour, si on n'a un patron qui vous fasse valoir, qui vante vostre merite, vos services. Il est adroit, & sçait bien faire valoir le talent.
 
VALOIR, signifie aussi, Mettre à interest, à profit. Cet usurier fait valoir son argent au denier cinq. C'est un tel Courtier qui luy fait valoir son argent sur la place.
 
VALOIR, se dit aussi en parlant de l'estime bonne ou mauvaise qu'on a des choses. Ce garçon est divertissant en compagnie, il vaut trop, il vaut bien de l'argent, il vaut son pesant d'or ; & ironiquement, son pesant de plomb : & au contraire on dit, C'est un méchant garnement qui ne vaut rien, qui ne vaut pas le pendre. Ce livre est méchant, il ne vaut pas la peine de le lire. Cette femme est belle, elle en vaut bien la peine, elle merite qu'on luy en conte.
 
On dit qu'une chose ne vaut rien, pour dire, C'est un mauvais signe. J'ay veu roder des Sergents autour de la maison d'un tel, cela ne vaut rien pour luy. Cet Advocat n'a plaidé rien qui vaille, il perdra sa cause.
 
VALOIR, se dit aussi des choses qui n'ont aucune valeur que dans l'opinion des hommes, selon le lieu où on les met, selon les marques qu'on leur donne. Un 0 en chiffre ne vaut rien, mais il fait valoir les autres chiffres des dizaines, des centaines. Le même jetton vaut tantost dix, tantost cent. Un as vaut onze au Piquet, & ne vaut qu'un au Here. Une faute à la paume vaut quinze.
 
On dit aussi, L'un vaut l'autre, pour dire, que deux choses sont égales. Cela vaut fait, ou, Cela est fait, autant vaut, pour dire, qu'une chose est presque achevée. Tout coup vaille, est une façon de parler des joüeurs de paume, ou de boule, pour faire valoir un coup joüé hors de son rang. On dit aussi adverbialement, Vaille que vaille, pour dire, A tout hasard.
 
VALOIR, se dit proverbialement en ces phrases. On dit au Palais, Donner & retenir ne vaut, pour dire, qu'il faut se dessaisir de la proprieté d'une chose qu'on donne. On dit aussi, que le terme vaut l'argent, quand on prend un long delay pour payer, ou accorder quelque grace. On dit aussi, Tant vaut l'homme, tant vaut sa terre, pour dire, que le soin & l'habileté de l'homme augmentent son revenu. On dit qu'une chose vaut mieux denier, qu'elle ne valoit maille, quand elle a été bien reparée, bien remise en valeur. On dit, Je sçay ce qu'en vaut l'aune, pour dire, J'ay passé par là, c'est une chose que j'ay experimentée. On dit aussi, qu'un adverty en vaut deux, pour dire, qu'un homme qui est sur ses gardes est dangereux à attaquer. On dit aussi, que le jeu ne vaut pas la chandelle, quand on employe bien du temps ou de l'argent à une chose qui n'en vaut pas la peine, qui ne rapportera pas grand profit. On dit, Il vaut mieux laisser son enfant morveux, que de luy arracher le nez. Il vaut mieux plier que rompre, se taire que de parler mal à propos, pour dire, Il faut souffrir une petite peine pour en éviter une plus grande. On dit aussi pour relever une personne qu'un autre méprise, que Monsieur vaut bien Madame ; & pour ravaler une chose, on dit qu'elle ne vaut pas un bouton, un clou à soufflet. On dit aussi, En ce monde chacun vaut son prix, pour dire, un est bon à une chose, l'autre à une autre.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020