volte

 

définitions

volte ​​​ nom féminin

(cheval) Tour complet sur soi-même.
Danse de bal à trois temps caractérisée par le saut que le cavalier fait exécuter à sa cavalière.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ceux-ci suivirent son exemple, firent volte-face ; mais avant qu'ils eussent regagner la ravine, les cavaliers cachés, sortant du milieu des rochers, arrivaient sur eux au galop.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Mais ce ne fut qu'un frisson, vite dissipé par le spectacle de la volte-face à laquelle se livra aussitôt son compagnon.Paul Bourget (1852-1935)
Comme s'il eût eu honte de son peu de galanterie, il fit volte-face, et alla au-devant de sa compagne.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
La réponse n'est pas douteuse : presque tous manifestent une défiance plus ou moins accentuée à l'égard de l'homme qui, reconnaissant ses erreurs, fait volte-face en les avouant.Dora Melegari (1849-1924)
Je vous demande de faire ce volte-face, et de donner ainsi une nouvelle orientation à nos priorités.Europarl
A travers toutes ces volte-face d'une imagination souffrante, la soirée tombait, la nuit venait, la bouteille de whisky se vidait.Paul Bourget (1852-1935)
Cependant, les travailleurs devraient faire volte-face parce que les intérêts de la ploutocratie diffèrent de ceux des travailleurs, puisque nous vivons dans une société capitaliste.Europarl
J'éprouvais la trop naturelle curiosité de savoir quel motif avait déterminé une si bizarre volte-face.Paul Bourget (1852-1935)
Italienne, fais volte-face, te dis-je ; que je ne t'entende plus avec ta langue de musique.Alfred de Vigny (1797-1863)
Il fit volte-face et partit au galop – un phoque peut galoper très vite pour peu de temps – vers la mer, sa petite moustache naissante toute hérissée d'horreur.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
La grâce de cette soudaine volte-face fit flotter l'ombre d'un triste sourire sur ses joues.Paul Bourget (1852-1935)
Et l'homme frissonna, et il fit volte-face, et il s'enfuit loin, loin, précipitamment, si bien que je ne le vis pas.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Chilo fit volte-face, et déjà il atteignait l'audacieux, mais celui-ci disparut dans la fumée de la poudre.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Une telle volte-face est totalement incompréhensible et menace de porter atteinte à la crédibilité de la politique européenne.Europarl
Le troisième éléphant regarda partir les deux autres, renâcla, fit volte-face, et reprit la route par laquelle il était venu.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Le silence se fait aussitôt, car tous sont curieux d'entendre ce qu'il peut bien avoir à dire pour expliquer sa volte-face.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Celui-ci fit volte-face, s'appuya contre la muraille, afin d'assurer son équilibre, porta la main ouverte à la hauteur de son front et sourit d'un air aimable.Lucien Biart (1828-1897)
Quand l'animal fond sur eux, ils le frappent d'un coup de pique entre les deux cornes et se dérobent aussitôt en faisant faire une volte à leur cheval.Gustave Reynier (1859-1937)
D'un même mouvement ils avaient fait volte-face, après le passage du chef de la police danubienne, et l'avaient suivi, en gardant une distance suffisante pour éviter toute surprise.Jules Verne (1828-1905)
Comme ces vers étaient d'un écrivain de talent, ils acquirent une sorte d'autorité qui ne me permit pas de les laisser passer ; je fis volte-face contre un autre ennemi.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VOLTE » s. f.

Terme de Manege. C'est un rond, ou une piste circulaire sur laquelle on manie un cheval. Il y a des voltes de deux pistes, quand un cheval maniant, marque un cercle des pieds de devant, & un autre de ceux de derriere. D'autres sont d'une piste, quand un cheval manie à courbettes & à cabrioles, ensorte que les hanches suivent les espaules, & ne font qu'un rond ou une ovale de costé ou de biais autour d'un pilier ou d'un centre.
 
VOLTE RENVERSÉE, est celle où le cheval maniant aussi de costé, a la teste tournée vers le centre, & la crouppe vers la circonference, ensorte que le petit cercle se forme par les pieds de devant, & le grand par ceux de derriere.
 
On dit faire les six voltes d'une haleine, manier un cheval sur les quatre coins de la volte, le mettre sur les voltes, se coucher sur les voltes, embrasser toute la volte, passeger sur les voltes, serrer la volte, en parlant de divers exercices qu'on fait au manege.
 
VOLTE, se dit aussi des maneges qu'on fait sur le cheval de bois pour apprendre à monter à cheval, & à en descendre legerement.
 
DEMI-VOLTE, est un demi-rond que fait le cheval d'une ou de deux pistes, au bout duquel on change de main, & il revient sur la même ligne.
 
VOLTE, se dit aussi des tours & retours que des ennemis font autour d'une place, quand ils font mine de l'assieger.
 
On dit en termes de Marine, prendre une telle volte, pour dire, une telle route, tourner & virer un vaisseau pour le preparer au combat.
 
VOLTE, se dit en termes de Fauconnerie, d'un cri qu'on fait en voyant le gibier.
 
VOLTE, au jeu, ou VOLE, se dit quand on leve toutes les cartes ou les mains.
 
VOLTE, est aussi le nom d'une ancienne danse venuë d'Italie, comme son nom le témoigne, en laquelle l'homme fait tourner plusieurs fois la Dame, & puis luy aide à faire un saut ou une cabriole en l'air. C'est une espece de Gaillarde familiere aux Provençaux, qui se dansoit comme le Tordion par une mesure ternaire, & en tournant le corps. Voyez en les pas & la tablature chez Thoinot Arbeau dans son Orchesographie.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020