abattement

 

définitions

abattement ​​​ nom masculin

Rabais sur une somme à payer. ➙ déduction. Abattement fiscal.
Grande diminution des forces physiques (➙ épuisement, faiblesse, fatigue) ou morales (➙ découragement). Être dans un profond abattement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il fit un effort sur lui-même pour sortir de cet abattement d'esprit, mais ce fut d'abord sans y réussir.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Dans mes heures d'abattement le plus profond, j'ai souvent songé que si j'avais quelqu'un à qui me dévouer, je pourrais me montrer encore aussi sage que les meilleurs des hommes.Georges Ohnet (1848-1918)
Il faut tout craindre de votre âge, de votre sensibilité surexcitée et du calme trompeur où vous plonge un moment d'abattement et de lassitude.George Sand (1804-1876)
Le peintre, intéressé, malgré l'abattement de son esprit, devina les fraudeurs dont le douanier lui avait signalé la venue probable.Georges Ohnet (1848-1918)
Mais il le faut ; ils doivent se séparer dans cet abattement redoutable du cœur, avec ce frisson intime et glacé qui suit immédiatement les actions coupables.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le danger ne cause pas d'abattement, on serait honteux d'être en sûreté quand les autres sont dans le péril et le malheur.George Sand (1804-1876)
Il s'était enveloppé jusqu'aux yeux dans sa manga, et marchait dans l'attitude du plus profond abattement.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
La jeune fiancée ne répondit pas, mais l'abattement qui se lisait sur sa figure ordinairement calme et joyeuse indiquait combien ces détails secondaires lui étaient indifférents dans ce moment.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Ces sensations se traduisent chez les uns par un abattement moral qui vient de la crainte d'un pareil sort ; chez les autres, par une sorte de superstition craintive.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Ce climat glacé et cette atmosphère de la cour me jettent dans un morne abattement.George Sand (1804-1876)
Un air de douleur et d'abattement lui fera perdre le reste de courroux qu'elle a contre moi.George Sand (1804-1876)
A mesure que les rangs s'éclaircissent, la misère augmente, car l'abattement moral, l'épuisement des forces sont le partage des chefs de famille, des mères chargées d'enfants.George Sand (1804-1876)
Quand elle se tut, une expression de douleur et d'abattement se peignit sur son visage, sur son front tristement penché et sur ses joues sillonnées de larmes.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Dernièrement encore, ils m'ont fait mal : c'est à leur lecture que j'attribue l'abattement où j'étais tombée à la seule pensée que le torrent des affaires vous ferait perdre mon souvenir.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Les moines, qui n'avaient rien compris à l'abattement de l'abbé, ne comprirent rien à son exaltation.George Sand (1804-1876)
Je ne sais, mais le premier aspect d'un pays désert m'avait plongé dans un singulier abattement.George Sand (1804-1876)
Jamais je ne vis un désespoir pareil ; rien de violent, mais un abattement sinistre, un silence farouche.Eugène Sue (1804-1857)
Dans sa douleur, elle quittait souvent le salon, et, retirée dans sa chambre, elle tombait dans un abattement qu'elle avait ignoré jusqu'alors.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
C'était une glace au cœur, un abattement, un malaise,– une irrémédiable tristesse de pensée qu'aucun aiguillon de l'imagination ne pouvait raviver ni pousser au grand.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il se rétablit promptement et s'apprivoise de même ; mais en général il reste dans un état d'abattement dont il ne se relève pas.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABATEMENT » s. m.

Foiblesse, manque de forces. Ce malade est dans un grand abatement, les forces luy manquent.
 
ABATEMENT se dit figurément en Morale. Cet homme est dans un grand abatement d'esprit depuis le renversement de sa fortune.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020