fatigue

 

définitions

fatigue ​​​ nom féminin

Affaiblissement physique dû à un effort excessif ; sensation pénible qui l'accompagne. Légère fatigue (➙ lassitude), grande fatigue (➙ épuisement). —  Je tombe, je suis mort de fatigue. —  Fatigue musculaire. Fatigue nerveuse ; intellectuelle (➙ surmenage).
surtout au pluriel Ce qui est cause de fatigue. Une vie pleine de fatigues.

fatigué ​​​ , fatiguée ​​​ adjectif

Dont l'activité est diminuée par la fatigue. Muscle fatigué. —  (personnes) Qui ressent de la fatigue. ➙ las, moulu, vanné.
Qui dénote de la fatigue. Des traits fatigués. ➙ tiré.
Qui a beaucoup servi, a perdu sa fraîcheur. ➙ abîmé, déformé, défraîchi, usagé, usé. Des souliers fatigués.
(personnes) Fatigué de, las de. Je suis fatigué d'attendre.
 

synonymes

fatigue nom féminin

faiblesse, lassitude, coup de bambou (familier), coup de barre (familier), coup de pompe (familier)

épuisement, éreintement, exténuation, harassement, surmenage, usure

fatigué, fatiguée adjectif

épuisé, las, éreinté, exténué, fourbu, harassé, surmené, recru (littéraire), rompu (littéraire), à plat (familier), cassé (familier), claqué (familier), crevé (familier), décalqué (familier), flagada (familier), flapi (familier), h. s. (familier), lessivé (familier), mort (familier), moulu (familier), nase (familier), pompé (familier), sur le flanc (familier), sur les genoux (familier), sur les rotules (familier), vanné (familier), vidé (familier), rendu (vieilli)

[traits, visage] tiré

usagé, abîmé, avachi, défraîchi, déformé, fané, vermoulu, usé

fatigué de

lassé de, blasé par, dégoûté de, revenu de, saturé de

être très fatigué

en avoir plein le dos (familier), en avoir plein les pattes (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « fatigue »

Nous devons faire remarquer que ce mystérieux personnage ne paraissait ressentir aucune fatigue et n'en montra nullement tant qu'il resta à attendre comme une sentinelle vigilante.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Elle colla ses lèvres sur mon front en pleurant, comme un enfant, avec des cris et des sanglots ; puis, écrasée de fatigue, elle s'endormit enfin.George Sand (1804-1876)
Harassé de fatigue, il amarra son bateau, descendit sur la rive, se coucha sur la terre nue et s'endormit.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Je fis un effort pour me lever ; mais la fatigue du voyage et la douleur que je ressentais de ma chute me paralysaient tous les membres.Alfred de Musset (1810-1857)
En effet, la fatigue peut devenir un facteur de risque à n’importe quel moment et, partant, avoir une incidence sur la sécurité.Europarl
On se fatigue à la fin de l'œuvre de l'individu dont l'individualité est toujours bruyante et généralement inintéressante.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
La fatigue d'une promenade récente la rendait un peu pâle, et mettait un peu de langueur sur sa figure et dans son attitude.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Il est prouvé qu'une personne diminuée par la fatigue l'est de la même manière que si elle était diminuée par l'alcool.Europarl
D'un côté, c'est très mauvais pour la santé, et de l'autre cela provoque une distraction et de la fatigue.Europarl
J'aurais fait bien d'autres observations, si je n'eusse été brisée de fatigue et forcée de me retirer de bonne heure.George Sand (1804-1876)
L'esprit se fatigue de même lorsqu'il voit toujours les mêmes objets, qu'il poursuit le même labeur et porte le même fardeau.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Nous voilà hors de la grande route maintenant, et ce terrain inégal le fatigue trop.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Aimeriez-vous être traité par un médecin souffrant de fatigue, par exemple, ou le croiser au milieu de la circulation routière après un tour de garde d'une durée excessive ?Europarl
Elle est nôtre aussi la vie sauvage et tumultueuse qui passe de la fatigue au repos et du repos à la fatigue, avec la même gaîté dans chaque changement.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais la fatigue l'envahit et il lui sembla que ses ailes pesaient cent kilos chacune.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Voici les phtisiques de l'âme : à peine sont-ils nés qu'ils commencent déjà à mourir, et ils aspirent aux doctrines de la fatigue et du renoncement.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il résiste et marchande toujours, et réellement il fatigue les gens jusqu'à ce qu'il ait fait une bonne affaire.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Elle me garda près d'elle tout le jour, et me laissa seul quelques instants ; je pleurais, puis je m'endormais de fatigue, pour me réveiller et pleurer encore.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Avec la distance le danger diminuait ; ses nerfs se détendaient, et elle éprouvait à la fois de la fatigue et de la faim.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Ses jambes sont soumises par là à un mouvement précipité qui devient une fatigue énervante, affolante au bout de quelques minutes.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Afficher toutRéduire

Exemples de « fatigué »

J'étais trop fatigué pour remarquer ce qu'il y avait de sournois dans ses façons et la pâleur de ses joues.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ensuite, je me couchai avec l'idée de passer une bonne nuit, car la soirée de la veille m'avait fatigué.Adrien Bourgogne (1785-1867)
J'ai déjà dit qu'il était très fatigué de ses importunités, auxquelles il avait résolu de ne pas répondre.Alfred de Musset (1810-1857)
Mais le cheval, fatigué, refusa d'aller autrement qu'au pas et les voyageurs essayèrent vainement de le faire trotter.Olga de Pitray (1835-1909)
Un chauffeur fatigué au volant d’un gros camion a des conséquences désastreuses pour la sécurité routière.Europarl
Mais, ô lecteur persévérant, nous ne pouvons vous satisfaire ; et vous, lecteur fatigué, nous ne vous demandons plus qu'un instant de patience.George Sand (1804-1876)
Il redoublait pourtant d'efforts, car il était fatigué à l'excès de la civilisation et de la chasse aux éléphants.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Je sais qu'il est très tard et que tout le monde est très fatigué mais j'ai posé une question spécifique au commissaire et je pense qu'il m'a mal comprise.Europarl
On aurait dit que la fête était pour lui seul, et il ne pouvait comprendre le but de tant d'honnêtetés dont il était fatigué.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Le lendemain il se réveilla un peu fatigué de ces émotions nouvelles et de la grande crise qui s'était opérée en lui un peu rapidement.George Sand (1804-1876)
Marcus, fatigué de mon opiniâtreté, avait senti le bien d'aimer ailleurs, et je l'y avais héroïquement poussé.George Sand (1804-1876)
Je ne puis vous dire si son image me poursuivit pendant la nuit car j'étais fatigué, et je dormis profondément.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Il sortit et je me couchai tout aussi tôt, extrêmement fatigué, anéanti, car la journée avait été pénible.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
A dire vrai, j'étais fatigué d'être toujours sage, et je ne pus m'empêcher de satisfaire à leur requête, parce que j'aimais à les voir heureuses.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Tout le monde peut être malade, même sans s'être fatigué et sans être peintre ou sculpteur.Émile Zola (1840-1902)
Malheureusement il était fatigué, et la distance était beaucoup trop grande pour qu'il me fût possible de la franchir en une journée.Hector Malot (1830-1907)
Du reste, mon oncle semble, ainsi que beaucoup d'officiers allemands, fatigué de la guerre au delà de toute expression.Georges Darien (1862-1921)
Peut-être fatigué de son office, et jusque dans les grands bras de la royauté, regrettait-il de n'y pas trouver la beauté.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'homme sort de la maison, travaille, se repose, mange, s'amuse, travaille à nouveau et, lorsqu'il est fatigué, il rentré chez lui.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Je travaillais depuis longtemps, j'étais fatigué, j'avais grand'faim, et ne pus résister au désir de faire immédiatement un bon repas.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FATIGUE » s. f.

Peine de corps qui lasse & qui travaille. On ne doit point aller à la guerre, qu'on n'ait le corps fait à la fatigue. les chevaux de manege ne sont pas propres pour la fatigue.
 
FATIGUE, se dit aussi en parlant des hardes & habits qui resistent au mauvais temps, ou qu'on ne se soucie pas de salir & de gaster. C'est un gros habit de fatigue qui ne sert que pour la pluye, ou quand on ravaude dans le ménage.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020