Email catcher

abstrus

définitions

abstrus ​​​ , abstruse ​​​ adjectif

didactique Qui est difficile à comprendre (opposé à clair). ➙ abscons, abstrait, obscur. Une théorie abstruse.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Depuis presque un siècle, elle ignore le plaisir mélodique et paraît pour cette raison très abstruse aux non-initiés.Le débat, 2007, Jonathan Littell, Richard Millet (Cairn.info)
Il est presque impossible d'exprimer dans leurs limites exactes les évolutions abstruses qui se font dans le cerveau.Victor Hugo (1802-1885)
Sommes-nous donc condamnés, dans les sciences sociales à ne plus voir apparaître que des gongorismes disciplinaires abstrus ?Cahiers d'économie politique, 2004, Alain Caillé (Cairn.info)
Le jargon abstrus, voire les fautes apparentes de logique que les initiés rectifient d'eux-mêmes, constituent une puissante barrière à l'entrée.Marché et organisations, 2006, Rémy Volpi (Cairn.info)
Ce procédé a plusieurs avantages, en outre de la vie et du charme dont, il pare les théories les plus abstruses.Albert Farges (1848-1926)
Sa douleur, qu'elle fût inavouée ou abstruse, s'envenimait du remords et de la honte de ne plus l'absorber tout entier.Edmond Haraucourt (1856-1941)
La participation des habitants se heurte, de façon plus générale, au fonctionnement abstrus des politiques publiques.Informations sociales, 2007, Cyprien Avenel (Cairn.info)
Le défunt lui avait transmis d'abstruses méthodes d'interprétation sacrée qui devinrent aussitôt une algèbre universelle dans le miroir ardent de cet esprit concentrateur.Léon Bloy (1846-1917)
La psychologie dont s'alimentent les neurosciences de l'esprit n'est pas nécessairement abstruse.Cités, 2014, Jérôme Sackur (Cairn.info)
La diaconie est un concept abstrus pour beaucoup et peu audible dans un milieu pluraliste.Nouvelle revue théologique, 2010, Étienne Chomé (Cairn.info)
Les spéculations abstruses contiennent du vertige ; rien n'indique qu'il hasardât son esprit dans les apocalypses.Victor Hugo (1802-1885)
De sorte que la philosophie abstruse, la métaphysique, ne serait pas nécessairement du côté du sceptique.Revue de Métaphysique et de Morale, 2003, Élise Domenach (Cairn.info)
Ce genre de charabia stupide est aussi abstrus pour le citoyen européen ordinaire qu'un texte en vieux sanskrit.Europarl
Et de fait, leurs discussions, souvent abstruses et proches de la scolastique, n'ont guère d'impact sur la façon dont les travaux des scientifiques progressent.Rue Descartes, 2003, Étienne Klein (Cairn.info)
Il a exposé les problèmes les plus abstrus dans le meilleur langage.Émile de Laveleye (1822-1892)
Il admirera le courage de l'intention, la générosité des exposés historiques, la clarté du propos jamais abstrus, l'ampleur des propositions, l'érudition nullement écrasante.Nouvelle revue théologique, 2018 (Cairn.info)
Le législateur paraît s'être ici complu dans un luxe de dispositions juridiques abstruses.Revue d'économie politique, 2008, Philippe Mongin (Cairn.info)
Loin d'être une invention abstruse de philosophe, ce type de temporalité nous est très familier.Critique, 2012, Jean-Pierre Dupuy (Cairn.info)
Les réticences et les formules abstruses sont balayées par le besoin de satisfaire (expliquer, justifier) les exigences du client-patient.Psychotropes, 2003, Umberto Nizzoli (Cairn.info)
Par bonheur son cerveau détendu n'était plus apte à renouer la chaîne des raisonnements abstrus, nécessaires aux conceptions mystiques.Jules Lermina (1839-1915)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABSTRUS, USE » adj.

Qui est caché & inconnu au commun du monde. L'Algebre, les Sections Coniques, sont des sciences, des matieres fort abstruses, où peu de personnes peuvent penetrer. Ce mot vient d'abstrudere, Cacher, enfoncer.
Drôles d'expressions Être au septième ciel Être au septième ciel

Être au septième ciel, ou bien, pour le dire en québécois, être aux oiseaux, c’est être transporté de joie.

21/12/2021