énigmatique

 

définitions

énigmatique ​​​ adjectif

Qui renferme une énigme, tient de l'énigme. ➙ ambigu, équivoque, mystérieux, obscur. Un sourire énigmatique.
(personnes) Dont le comportement, le caractère est mystérieux. ➙ étrange, inexplicable.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vasseur se rappelait si bien le contenu de ce billet que sa mémoire fournit aussitôt, instinctivement, l'autre courte phrase, tout aussi énigmatique, qui faisait suite à la première.Eugène Chavette (1827-1902)
Il y avait, dans sa façon de parler au commandant, un mélange assez énigmatique de timidité, – l'éclair brisé de ses prunelles le dénonçait, – et d'arrogance agressive.Paul Bourget (1852-1935)
Ses traits orientaux corroboraient cette opinion, et, par-là, j'expliquais le sens énigmatique des paroles que m'avait dites son vieux père.Pétrus Borel (1809-1859)
Ils n'ont plus recours aux yeux artificiels et impriment sur les lèvres de leurs modèles ce sourire énigmatique qui les auréole de mystère.Gustave Jéquier (1868-1946)
Il y avait dans ce personnage un on ne sait quoi énigmatique dont son instinct l'avertissait.Victor Hugo (1802-1885)
Je n'eus pas le temps d'interroger davantage le brave escrimeur, qui avait eu, pour prononcer cet on énigmatique et sa plus énigmatique dernière phrase, un indéfinissable sourire.Paul Bourget (1852-1935)
Le plus sage donc, s'il s'agit de définir la grande dame japonaise, est encore de la déclarer énigmatique.Pierre Loti (1850-1923)
Cosette était accoutumée au côté énigmatique de sa destinée et remarquait à peine les singularités de son père.Victor Hugo (1802-1885)
Je me rappelle que sa lettre avait tournure énigmatique et mystérieuse, qui me frappa au moment que je la lus...Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mon ami le sculpteur, me raconta plus tard qu'il avait cherché en observant ce personnage agréablement énigmatique, à deviner le métier qu'il pourrait exercer.Georges Eekhoud (1854-1927)
La reconstitution d'une série mutilée ressemble beaucoup à la genèse des ferromagnétaux ; cette genèse garde pour l'homme un caractère profondément énigmatique.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Mousmé qui n'avait pas des yeux ordinaires de mousmé, fleur énigmatique et jolie, fleur de pagode et de cimetière, qu'ai-je su comprendre d'elle, et qu'a-t-elle compris de moi ?Pierre Loti (1850-1923)
Assise sur un somno tendu de satin bleu glacé, gainée elle-même dans un fourreau de satin lunaire, une énigmatique figure de femme s'y découvrait.Jean Lorrain (1855-1906)
Celle-ci, quand on lui parla de supprimer le pendant, eut un sourire énigmatique... mais obéit.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Il y avait en lui quelque chose d'énigmatique qui ne vous laissait plus en repos.René Boylesve (1867-1926)
Mais elle avait compris la ruse, et elle lui lança ce regard énigmatique, ce regard à perfidies qui apparaît si vite au fond de l'œil de la femme.Guy de Maupassant (1850-1893)
L'œuvre achevée, il détale au plus vite, car, nous sommes devant un énigmatique orthoptère, la femelle le croque volontiers.Remy de Gourmont (1858-1915)
Elle avait hâte de relire ce message énigmatique, d'en interroger chaque ligne, de soulever le masque de chaque mot.Paul Mahalin (1838-1899)
Pour l'éveiller à son énigmatique existence, il vous suffira de lui prendre la main, en faisant agir le fluide de l'une de ses bagues.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Sur cette réponse passablement énigmatique, il se mit à valser comme si la vie n'avait eu pour lui d'autre but que de tourner en mesure autour d'un salon.Henry Gréville (1842-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉNIGMATIQUE » adj. m. & f.

Qui est obscur, qui appartient à l'énigme. Donner à un passage un sens tropologique & énigmatique.
So British... ou pas ! Spoil Spoil

Emblématique de la culture populaire contemporaine (séries, littérature…), ce terme issu du verbe anglais to spoil « gâcher » s’est imposé en français pour désigner le « dévoilement » d’un élément clé d’une intrigue, gâchant l’effet de surprise.

Dr Orodru 07/04/2021