affinité

 

définitions

affinité ​​​ nom féminin

Rapport de conformité, de ressemblance ; lien plus ou moins sensible. Il y a entre eux des affinités de goût.
Chimie Action physique responsable de la combinaison des corps entre eux. —  au figuré « Les Affinités électives » (roman de Goethe).
Géométrie Transformation affine* par laquelle des figures sont transformées en d'autres n'ayant plus ni même forme ni même grandeur mais conservant des parentés entre elles.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait conscience d'une sorte d'affinité entre ce dialecte dorique, comme il l'appelait, et ces mélodies de montagnes.Auguste Angellier (1848-1911)
Après avoir essentiellement déterminé l'avénement politique de l'économie positive, cette puissante affinité mutuelle en deviendra naturellement le plus solide appui permanent.Auguste Comte (1798-1857)
Au lieu de leur présenter l'oxygène uni au calorique, on peut leur présenter cette substance unie à un métal avec lequel elle ait peu d'affinité.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Il y a entre nous une affinité sidérale ; l'un et l'autre nous sommes de la nuit, toi par la face, moi par l'intelligence.Victor Hugo (1802-1885)
Il parla de feu, d'unité et d'atomes ; d'âme double et préexistante ; d'affinité et d'antipathie ; d'intelligence primitive et d'homoeomérie.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Voilà donc un nouveau corps combustible, c'est-à-dire, un corps qui a assez d'affinité avec l'oxygène pour l'enlever au calorique & pour décomposer l'air ou le gaz oxygène.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Il espérait que l'affinité des langues l'aiderait à découvrir la patrie première de sa nation.Auguste de Gérando (1819-1849)
Nous appelons affinité la faculté de certaines substances, qui, dès qu'elles se rencontrent, les oblige à se saisir et à se déterminer mutuellement.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
L'introduction de ces deux nouveaux personnages dans cette histoire, et cette affinité mystérieuse de noms et de sentiments méritent quelque attention de la part de l'historien et du lecteur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce sont toujours les yeux qui trahissent l'affinité inconsciente de deux êtres l'un pour l'autre.Daniel Lesueur (1854-1921)
Vous aurez à votre service les merveilleux effets du soleil et de la lune, de l'affinité et de l'électricité.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Cependant on n'a jamais dit qu'il y eût de l'affinité entre le latin et le finnois.Auguste de Gérando (1819-1849)
La ressemblance d'une centaine de mots ne prouve pas l'affinité entre deux langues, et montre seulement que les nations qui s'en servent se sont pris mutuellement quelques expressions.Auguste de Gérando (1819-1849)
Presque toujours j'ai été assez heureux pour trouver une petite affinité qui, pendant ces quelques semaines, me donnait assez de distraction.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'argile se combine avec la potasse pour laquelle elle a beaucoup d'affinité : en même-tems il passe de l'acide nitrique très-légèrement fumant, & qui ne contient qu'une très-petite portion de gaz nitreux.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Pour obtenir l'hydrogène ou plutôt le gaz hydrogène, il ne faut que présenter à l'eau une substance pour laquelle l'oxygène ait plus d'affinité qu'il n'en a avec l'hydrogène.Antoine Lavoisier (1743-1794)
L'affinité du mercure pour la partie respirable de l'air, ou plutôt pour sa base, n'est pas assez grande pour qu'elle puisse vaincre entièrement les obstacles qui s'opposent à cette combinaison.Antoine Lavoisier (1743-1794)
J'obéis, en vous écrivant, à une impression d'affinité qui m'a donné, l'autre soir, tandis que je vous parlais, le sentiment que nous étions depuis longtemps amis.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Ma femme n'avait et ne pouvait avoir avec moi aucune affinité de goûts et d'idées ; nos éducations avaient été trop dissemblables.Lucie Des Ages (1845-1914)
Rink, compétent en la matière, incline à croire que l'affinité est telle que tous ceux qui parlent ces langues se comprennent ou devraient se comprendre.Élie Reclus (1827-1904)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AFFINITÉ » subst. fem.

Liaison qui se fait entre deux maisons ou familles par le moyen d'un mariage. Les recusations des Juges ont lieu jusqu'au quatriéme degré d'affinité, suivant l'Ordonnance, c'est à dire, jusqu'aux enfans des cousins issus de germain.
 
AFFINITÉ, ou Cognation spirituelle, est celle qui se contracte par les Sacremens de Baptême & de Confirmation, comme entre les parreins & marreines d'un côté, & les filleuils ou filloles de l'autre. Un parrein ne peut pas contracter mariage avec sa filleulle sans dispense. Il se contracte aussi affinité avec les pere & mere de l'enfant qu'on tient sur les fonds : ce qui s'appelle compaternité.
 
AFFINITÉ, figurément se dit des liaisons, habitudes, societés, & rapport ou communauté que deux choses, ou deux personnes ont l'une avec l'autre. Ces deux esprits ont grande affinité. ces deux mots ont beaucoup d'affinité ensemble. la Physique & la Medecine, la Geometrie & l'Astronomie ont bien de l'affinité entr'elles. Ce mot est derivé d'affinitas, voisinage. Ceux-là sont proprement appellés affines, dont les limites se touchent.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020