apathie

 

définitions

apathie ​​​ nom féminin

Incapacité d'être ému ou de réagir (par mollesse, indifférence, état dépressif, etc.). ➙ indolence, inertie. Secouer son apathie.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sa malheureuse victime montrait une douceur, une apathie, une résignation où l'hypocrisie entrait pour plus encore que la générosité.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Et ce ne serait pas tout encore : bientôt le commerce, les professions et les métiers les plus nécessaires, se ressentiraient de cette apathie.Benjamin Constant (1767-1830)
L'apathie naturelle au caractère allemand lui a donné naissance ; il sera difficile de le détruire, il sera donc difficile de former l'esprit public dans ces départements.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Les grands propriétaires, tirés de leur apathie naturelle par les gens de loi, se sont jetés dernièrement dans mille procès injustes.Jules Michelet (1798-1874)
Si nous n’y parvenons pas, nous atteindrons des niveaux d’apathie qui éroderont progressivement toutes nos démocraties.Europarl
Cette étrange apathie à laisser faire et à souffrir, leur avait attiré d'un journaliste français l'apostrophe suivante qui ne manque pas d'éloquence et qu'ils ne lui pardonnèrent jamais.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Comment n'eût-il pas gémi de l'apathie, de l'indifférence, de la chute enfin de celles qui n'avaient plus la force de lutter contre l'inutilité de leur vie ?Clarisse Bader (1840-1902)
Si nous décevons nos concitoyens à cet égard, l’apathie et leur perception de la barrière qui se dresse entre les institutions européennes et les citoyens ordinaires seront exacerbées.Europarl
Nous ne devons pas seulement éviter le cynisme et la manipulation, il nous fut aussi surmonter l'apathie et l'indifférence.Europarl
Ce qui le caractérise, c'est un état de dépression et d'apathie produit par une individuation exagérée.Émile Durkheim (1858-1917)
Alexandre, il est vrai, affectait de se montrer irrité tout le premier de ces retards ; il s'emportait contre l'apathie des chefs ; mais, ajoutait-il, où était le remède ?Albert Vandal (1853-1910)
Personne, et c'est bien là le caractère propre de l'apathie bretonne, n'avait songé jamais à vérifier cet on-dit ; à cause de cela, tout le monde était persuadé de son exactitude.Paul Féval (1816-1887)
En effet, l'inquiétude, les changements d'humeur, l'irritabilité, les bizarreries de caractère, la tristesse, l'apathie, la répugnance aux occupations sérieuses ou aux plaisirs, ces divers symptômes apparaissaient nettement.Jules Verne (1828-1905)
Les remarques que ce fonctionnaire impérial faisait, en 1807, sur l'apathie et l'ignorance des pages majorquins le conduisirent à en rechercher les causes.George Sand (1804-1876)
De ce moment, une activité inquiète, fébrile, remplaça la morne et douloureuse apathie où languissait la jeune fille.Eugène Sue (1804-1857)
La malpropreté, l'apathie que dénote la présence de pareils insectes dans les habitations des hommes, me fait regretter d'être venu parcourir cette partie de la terre.Astolphe de Custine (1790-1857)
Sa pétulante activité avait dégénéré insensiblement en une apathie sourde qui avait produit des habitudes encore plus solitaires.Jean Itard (1774-1838)
Mais cette apathie ne s'étend certainement pas jusqu'à vous, ainsi que je vous le prouverai par tous les moyens en mon pouvoir.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les bruyants perroquets étaient silencieux, et les singes inconstants, à moitié endormis, se traînaient sur les branches avec une apathie si nonchalante, qu'ils nous laissaient passer indifféremment.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Le chasseur, qui avait d'abord appuyé son menton sur sa main avec l'air d'une froide indifférence, sortit bientôt de cet état d'apathie.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APATHIE » subst. fem.

Terme de Philosophie. Insensibilité morale, ou constance, ou fermeté d'ame qui empêche qu'on ne sente les mouvements des passions, ou du moins qu'on n'en fasse rien paroistre. Les Stoïciens se picquoient d'une entiere apathie, jusques là qu'ils ne vouloient point être sensibles à la douleur.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020