inertie

 

définitions

inertie ​​​ nom féminin

Sciences Propriété qu'ont les corps de ne pouvoir d'eux-mêmes changer l'état de repos ou de mouvement où ils se trouvent. —  Force d'inertie : résistance que les corps opposent au mouvement ; au figuré apathie, volonté de ne rien faire.
Physiologie Inertie d'un muscle, perte de sa capacité de changer de forme, de se contracter.
courant Manque absolu d'activité, d'énergie intellectuelle ou morale. ➙ paresse, passivité. Arracher qqn à son inertie.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce programme se heurtera à l'inertie et à des résistances lors de sa formulation et de sa mise en œuvre.Europarl
Je résistai pendant quelque temps à la pression des événements, par la patience et l'inertie naturelle de mon caractère.Paul Scudo (1806-1864)
De cette remarque découle notamment le principe de l'inertie : un corps abandonné librement loin de toute masse matérielle, restera immobile ou décrira une ligne droite, par raison de symétrie.Charles Nordmann (1881-1940)
L'inertie découlerait seulement de l'anxiété et nous faisons tout ce que nous pouvons en termes de soutien et de formation pour réduire le risque que cela se produise.Europarl
Dans le même temps, il faudra instaurer une procédure de publicité des plaintes, de l'inertie ou de l'obstruction des autorités mises en cause dans les pays des intéressés.Europarl
Il ne paraît pas d'ailleurs qu'il y ait, malgré la logique, le moindre rapport vrai entre la difficulté du français et sa présente inertie d'expansion.Remy de Gourmont (1858-1915)
Pourquoi dans les mêmes contrées où se développa jadis tant d'énergie, règne-t-il aujourd'hui une inertie si profonde ?Volney (1757-1820)
Plus particulièrement, nous ne pouvons pas laisser les différents pays s'enfoncer dans l'inertie en matière de législation.Europarl
N'est-ce pas là le signe d'une certaine inertie de votre part, héritée de votre précédent domaine de responsabilité, à savoir l'élargissement ?Europarl
N'affecte pas cette tranquille indifférence et cette inertie volontaire qui cachent mal tes déchirements énergiques.George Sand (1804-1876)
Tout le monde était au courant, mais personne n'a rien fait et, surtout, le secteur a fui ses responsabilités en profitant des échappatoires créées par l'inertie des autorités publiques.Europarl
Cette affection est produite par l'inertie d'un organe dont le jeu est aussi nécessaire à la vie que celui du cœur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Sous l'inertie des choses la vie grouille et pullule, il y a du bruit dans le silence.Judith Gautier (1845-1917)
Cette force, malgré la précision et l'à-propos de certaines réponses qui me sont échappées dans des circonstances solennelles, n'était que mon inertie soudainement modifiée.Paul Féval (1816-1887)
Quoi qu'il en soit, le principe d'inertie classique est une vérité fondée sur des expériences (d'ailleurs toujours imparfaites), et qui comme telle doit rester sous le contrôle perpétuel des faits.Charles Nordmann (1881-1940)
Et le faible souverain s'endormait dans cette déplorable inertie, et le peuple s'indignait de l'empire qu'il subissait.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle restait de marbre, ne parlant plus, n'opposant aux instances du vieillard que la force d'inertie.Georges Ohnet (1848-1918)
Prenez-y garde, votre théorie, tout en laissant parfaitement subsister le principe de l'intérêt, ne tend à rien moins qu'à frapper d'inertie toutes les transactions.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais malheureusement, nous avons également observé des retards et des approches fragmentées, ainsi que de périodes d'inertie.Europarl
Dans l'un comme dans l'autre, on lui reproche le travail qu'en apparence il frappe d'inertie.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019