exiler

 

définitions

exiler ​​​ verbe transitif

Envoyer (qqn) en exil. ➙ bannir, déporter, expatrier, expulser, proscrire.
Contraindre (qqn) à quitter un lieu. ➙ chasser, éloigner.

s'exiler ​​​ verbe pronominal

Se condamner à l'exil ; s'installer loin de son pays. Ils se sont exilés pour trouver du travail. ➙ émigrer, s'expatrier.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'exile

tu exiles

il exile / elle exile

nous exilons

vous exilez

ils exilent / elles exilent

imparfait

j'exilais

tu exilais

il exilait / elle exilait

nous exilions

vous exiliez

ils exilaient / elles exilaient

passé simple

j'exilai

tu exilas

il exila / elle exila

nous exilâmes

vous exilâtes

ils exilèrent / elles exilèrent

futur simple

j'exilerai

tu exileras

il exilera / elle exilera

nous exilerons

vous exilerez

ils exileront / elles exileront

 

synonymes

s'exiler verbe pronominal

s'expatrier, émigrer, se réfugier

se retirer, disparaître, fuir, s'enterrer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelques avis secrets me firent penser à moi sérieusement : je résolus de m'exiler de ma patrie, et ma retraite même de la cour m'en fournit un prétexte plausible.Montesquieu (1689-1755)
Je ne pense pas qu'il y ait une porte de derrière pour vous exiler après cette parole ?George Sand (1804-1876)
Avant de s'exiler, il eut soin de partager une pièce d'or avec un de ses fidèles, qui promit de l'avertir quand l'heure du retour aurait sonné.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Tous étaient donc animés de la plus profonde antipathie pour la forme de gouvernement qui les avait contraints à s'exiler.Thomas Balch (1821-1877)
D'ailleurs, continua-t-il en la prenant par la main et en la regardant avec une indicible expression d'orgueil et de défi, rappelez-vous que je vous ai prévenue avant de m'exiler ici.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les ensorcelés qui portaient en eux un autre être, se détournaient de la société des hommes pour s'exiler dans les cimetières, et jusque dans les tombeaux.Charles Louandre (1812-1882)
Quelques années se passèrent, et des affaires de famille m'obligèrent à m'exiler dans un misérable petit village du district de ***.Prosper Mérimée (1803-1870)
Il avait pu vivre loin d'elle, avec l'espoir, de la revoir, mais s'il fallait s'exiler maintenant...Jean de la Brète (1858-1945)
Je suppliai donc mon père de m'accorder huit jours, et je lui promis de me rendre incessamment après où il lui plairait de m'exiler.Marquis de Sade (1740-1814)
Mère d'un jeune garçon, tous ses efforts tendaient à exiler l'apprenti du logis paternel, afin d'appeler son fils à occuper la place du petit malheureux.Lucien Biart (1828-1897)
N'avous-nous pas vu les familles patriciennes s'exiler du sol hollandais, comme si les flêaux dévastateurs les avaient poursuivies, et aller porter chez l'ennemi les richesses et l'industrie de leur patrie ?Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Nous pouvons stopper le souhait et la volonté de ces personnes de s'exiler si nous pouvons les aider à l'endroit même où se situe le problème.Europarl
Eh bien, vous devez vous exiler de même de votre besogne personnelle, y employer consciencieusement le temps prescrit, mais avec dégagement de cœur.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Écoutez, je serai raisonnable, je suivrai vos conseils, si vous renoncez à vous exiler là-bas dans votre abominable pays.Émile Zola (1840-1902)
Que les abandonnés se laissent abandonner, que les exilés se laissent exiler, et bornons-nous à supplier les grands peuples de ne pas reculer trop loin quand ils reculent.Victor Hugo (1802-1885)
Tel qu'il était, et malgré des résultats indirects plus sérieux que ses radotages, ses pleurs et ses colères, j'aimais mieux songer à m'exiler qu'à le renvoyer.George Sand (1804-1876)
Pourquoi s'exiler, pourquoi courir les risques des entreprises en pays neufs, quand notre patrie nous assure tout ce que nous pouvons désirer.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Ne le séparez pas des enfants, des pauvres et des simples, où il a son cœur, pour l'exiler sur un autel.Jules Michelet (1798-1874)
Il se contenta de lui reprocher en public sa conduite et de l'exiler du pays, après lui avoir confisqué ses trésors (846).Ernest Mercier (1840-1907)
Le grand-duc peut vous exiler de sa cour, vous et votre femme ; rien de plus.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXILER » v. act.

Envoyer quelqu'un en exil, ou le releguer en certain lieu où on l'oblige de demeurer. On a exilé un tel Magistrat pour s'estre opposé aux ordres du Roy. Ce mot vient de exiliare, qu'on a dit dans la basse Latinité pour dire envoyer en exil.
 
On dit aussi, que les mauvais Anges ont esté exilés du ciel, pour dire, qu'on les en a chassez : que nous avons esté exilés de nostre patrie par le peché originel. On dit encore, qu'un homme s'est exilé volontairement du monde, pour dire, qu'il est allé vivre en retraite, qu'il s'est mis dans un Monastere. Sa maistresse l'a exilé, pour dire, luy a deffendu de la venir voir.
 
EXILÉ, ÉE. s. & adj.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020