Email catcher

exiler s'exiler

Définition

Définition de exiler ​​​ verbe transitif

Envoyer (qqn) en exil. ➙ bannir, déporter, expatrier, expulser, proscrire.
Contraindre (qqn) à quitter un lieu. ➙ chasser, éloigner.

Définition de exiler (s') ​​​ verbe pronominal

Se condamner à l'exil ; s'installer loin de son pays. Ils se sont exilés pour trouver du travail. ➙ émigrer, s'expatrier.

Conjugaison

Conjugaison du verbe exiler

actif

indicatif
présent

j'exile

tu exiles

il exile / elle exile

nous exilons

vous exilez

ils exilent / elles exilent

imparfait

j'exilais

tu exilais

il exilait / elle exilait

nous exilions

vous exiliez

ils exilaient / elles exilaient

passé simple

j'exilai

tu exilas

il exila / elle exila

nous exilâmes

vous exilâtes

ils exilèrent / elles exilèrent

futur simple

j'exilerai

tu exileras

il exilera / elle exilera

nous exilerons

vous exilerez

ils exileront / elles exileront

Synonymes

Synonymes de s'exiler verbe pronominal

s'expatrier, émigrer, se réfugier

se retirer, disparaître, fuir, s'enterrer (familier)

Exemples

Phrases avec le mot exiler

Il n'appartient ni à roi ni à comte d'exiler personne contrairement au droit.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Plus besoin de s'exiler loin des villes pour assouvir ses fantasmes écolos.Capital, 29/04/2016, « Hypérions : le projet délirant d'une ferme écolo en plein… »
Le corps est beau, mais il vaut mieux qu'il souffre que l'esprit ; et m'exiler de vous ne serait-ce pas chagriner à jamais mon âme ?Maurice Barrès (1862-1923)
Je suppliai donc mon père de m'accorder huit jours, et je lui promis de me rendre incessamment après où il lui plairait de m'exiler.Marquis de Sade (1740-1814)
Je n'ai pas demandé au roi de t'exiler, foi de prince !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous pouvons stopper le souhait et la volonté de ces personnes de s'exiler si nous pouvons les aider à l'endroit même où se situe le problème.Europarl
Quant à l'astrologue, il se contenta de l'exiler.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Désormais, ce sont les intellectuels libéraux et les possédants qui cherchent à s'exiler.Capital, 27/02/2018, « L'économie turque fonce dans le mur... et ce n'est pas… »
Des dizaines d'autres de nos as du bistouri ont ­choisi eux aussi de s'exiler.Capital, 26/11/2013, « Nos médecins figurent parmi les meilleurs au monde »
Cette globalisation est ancienne, liée au fait que les musiciens ont dû s'exiler.Revue internationale des études du développement, 2018 (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de EXILER v. act.

Envoyer quelqu'un en exil, ou le releguer en certain lieu où on l'oblige de demeurer. On a exilé un tel Magistrat pour s'estre opposé aux ordres du Roy. Ce mot vient de exiliare, qu'on a dit dans la basse Latinité pour dire envoyer en exil.
 
On dit aussi, que les mauvais Anges ont esté exilés du ciel, pour dire, qu'on les en a chassez : que nous avons esté exilés de nostre patrie par le peché originel. On dit encore, qu'un homme s'est exilé volontairement du monde, pour dire, qu'il est allé vivre en retraite, qu'il s'est mis dans un Monastere. Sa maistresse l'a exilé, pour dire, luy a deffendu de la venir voir.
 
EXILÉ, ÉE. s. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.