Email catcher

se troubler troubler

Définition

Définition de se troubler ​​​ verbe pronominal

Devenir trouble. Liquide qui se trouble.
Perdre sa lucidité.
Éprouver un trouble ; perdre son sang-froid. ➙ s'affoler ; familier paniquer.

Définition de troubler ​​​ verbe transitif

Altérer la clarté, la transparence. Troubler l'eau. Rendre moins net. La fatigue lui trouble la vue. ➙ brouiller, obscurcir.
Modifier en empêchant que se maintienne (un état d'équilibre ou de paix). ➙ bouleverser, déranger, perturber. Troubler l'ordre public.
Interrompre ou gêner le cours normal de (qqch.). ➙ déranger, perturber. Troubler les plans de qqn. ➙ contrecarrer. Troubler la digestion.
Priver (qqn) de lucidité. ➙ égarer. Passion qui trouble la raison.
Troubler qqn, susciter chez lui un état émotif qui compromet le contrôle de soi. ➙ impressionner, inquiéter. Rien ne trouble le sage. ➙ atteindre. Rendre perplexe. ➙ embarrasser, gêner. Il y a un détail qui me trouble. ➙ intriguer, tracasser.
Émouvoir en suscitant le désir.

Conjugaison

Conjugaison du verbe troubler

actif

indicatif
présent

je trouble

tu troubles

il trouble / elle trouble

nous troublons

vous troublez

ils troublent / elles troublent

imparfait

je troublais

tu troublais

il troublait / elle troublait

nous troublions

vous troubliez

ils troublaient / elles troublaient

passé simple

je troublai

tu troublas

il troubla / elle troubla

nous troublâmes

vous troublâtes

ils troublèrent / elles troublèrent

futur simple

je troublerai

tu troubleras

il troublera / elle troublera

nous troublerons

vous troublerez

ils troubleront / elles troubleront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot troubler

Cette combinaison étrange entre stagnation et inflation ne manquait pas de troubler les esprits, car on croyait savoir depuis longtemps qu'elles étaient mutuellement exclusives.Hermès, 2006, Adrian Mihalache (Cairn.info)
Il y retrouvera une amie de longue date qui le troublera sur le plan sentimental.Ouest-France, 23/02/2020
Non, aucune pensée amère ne troublera ce jour de fête.George Sand (1804-1876)
En tout cas, elle pourrait troubler nos travaux.Europarl
Deux éléments viennent cependant troubler cette vision positive et superficielle de l'attractivité.Mondes en développement, 2010, Jean-Jacques FRIBOULET (Cairn.info)
Cependant, je ne veux pas complètement troubler ce vin.Europarl
Désormais à l'ombre de la zonze, il ne troublera plus l'ordre public, l'inconscient.Le Coq-héron, 2019, Marcel Sanguet (Cairn.info)
Je ne voudrais pas troubler l'atmosphère d'unité qui nimbe ce débat, car je sais que la plupart d'entre nous sont d'accord avec la résolution soumise.Europarl
Dans mon esprit, le personnage barré pouvait effectivement évoquer un homme qui semblait troubler les jeux et la danse d'une enfant.Le Coq-héron, 2006, Stéphane Bollaert, Édith Schwalberg (Cairn.info)
Bien sûr, la période de campagne électorale a comme à l'accoutumée, un an avant l'échéance prévue, freiné les projets immobiliers, les maires ne voulant pas troubler leur électorat.Capital, 17/08/2020, « Immobilier : comment relancer le logement neuf »
Comment mieux dire à quel point le symptôme, soit le rapport que le sujet parlant a avec son corps, vient troubler l'ordre de l'identité ?Revue des Collèges de Clinique psychanalytique du Champ Lacanien, 2016, Marie-José Latour (Cairn.info)
Il est resté silencieux quelque temps, sans que j'osasse troubler son silence.Marie Quinton (1854-1933)
Elles se distingueraient grâce à une couleur différente, pour interpeller les passants et habitants du centre-ville sans les troubler.Ouest-France, Victor GUILLAUD-LUCET, 14/12/2019
La multiplication des revendications minoritaires peut parfois troubler les esprits, mais elle ne doit pas nous faire renoncer à ce principe.Ouest-France, Laurent Marchand, 28/07/2018
Sans oblitérer les vues existantes ni troubler l'harmonie de la façade principale.Ouest-France, 14/10/2019
Leur mission sera d'alerter la gendarmerie de tout événement suspect et de tout fait qui pourrait troubler la sécurité des personnes et des biens.Ouest-France, 27/09/2021
Pourquoi troubler mes jours dans leur plus belle année...Delphine de Girardin (1804-1855)
La relation ne doit en rien troubler les besoins de négocier, de dicter, de sanctionner.Capital, 14/05/2018, « Nouer des relations affectives au travail, bonne ou mauvaise idée… »
L'enfant avançait pas à pas, comme s'il eût craint de troubler le silence de la ville endormie.Lucien Biart (1828-1897)
Il permettra de réunir la plupart des véhicules dans un même endroit, pour troubler au minimum le calme du site.Ouest-France, Mathilde LE PETITCORPS, 13/09/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TROUBLER v. act.

Rendre trouble, obscur, opaque, gaster. La fonte des neiges trouble les eaux. La grossesse trouble le lait des Nourrices. L'air s'est troublé en un moment. Le vin se gaste, se trouble, quand on le remuë. Ce mot vient du Latin turbare, ou de l'Italien tribolare. Menage.
 
TROUBLER, signifie aussi, Contester à quelqu'un la possession de quelque chose. Une longue jouïssance acquiert prescription, quand on n'y est point troublé. Si on vous trouble, faites appeller vostre garent.
 
TROUBLER, signifie encore, Interrompre, empêcher la continuation d'une chose. Quand on travaille de genie, il ne faut point être troublé. Nous en estions là, quand nous fusmes troublés par l'arrivée d'un tel, quand il vint troubler nostre entretien, nostre réjouïssance.
 
TROUBLER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Les passions violentes troublent la raison. C'est un crime de leze Majesté, de troubler la tranquillité de l'Estat. Le Predicateur se troubla au milieu de son sermon, il perdit la memoire de ce qu'il avoit preparé. Il ne se defferre point, il ne se trouble point, quand il parleroit à un Prince. On dit aussi, qu'un homme est troublé, pour dire plus honnêtement, qu'il est fou.
 
TROUBLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On dit proverbialement d'un homme sans esprit & sans malice, qu'il ne sçait pas l'eau troubler.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Avoir la gueule de bois Avoir la gueule de bois

Depuis toujours, l'être qui a festoyé sans se soucier ni de son foie ni du futur est en proie, dès le lendemain, à une douleur qui peut confiner à...

03/01/2023