cheville

 

définitions

cheville ​​​ | ​​​ nom féminin

Tige rigide dont on se sert pour boucher un trou, assembler des pièces. Cheville d'assemblage. ➙ boulon, clou, goupille, taquet. Planter une cheville.
Cheville ouvrière : grosse cheville qui joint l'avant-train avec le corps d'une voiture ; au figuré agent, instrument essentiel (d'une entreprise, d'un organisme). ➙ centre, pivot.
locution, familier Être en cheville avec qqn, associé plus ou moins secrètement avec lui.
Musique Pièce qui sert à tendre les cordes d'un instrument.
Crochet servant à suspendre la viande. Viande vendue à la cheville, en gros (➙ chevillard).
Saillie des os de l'articulation du pied ; partie située entre le pied et la jambe. Se fouler la cheville. —  au figuré Ne pas arriver à la cheville de qqn, lui être inférieur. —  locution, familier Avoir les chevilles qui enflent, être prétentieux.
Terme de remplissage permettant la rime ou la mesure, en poésie ; expression inutile au sens.
 

synonymes

cheville nom féminin

[Technique] épite, enture, fausset, esse, trenail

[Nautisme] gournable, cabillot

cheville ouvrière

animateur, meneur, pivot

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La soie orange de son pantalon turc flottait sur la plus jolie cheville du monde.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Un sol fangeux et gluant, semé de flaques dans lesquelles il s'enfonçait jusqu'à la cheville.Michel Zévaco (1860-1918)
Toutefois sans l'effort que j'avais fait pour me procurer une cheville qui pût boucher ma futaille, elle m'aurait laissé périr.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Les quartiers de ses souliers étaient relevés maintenant jusqu'à sa cheville, ses cheveux avaient poussé, ils étaient même brillants et lisses, et ses mains étaient toujours propres.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Si je souffrais à la cheville du pied, passe encore ; mais pour deviner que je souffre là où l'on m'a meurtri, il ne faut pas être sorcier.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Ses petits pieds étaient enfermés dans des guêtres de nankin, qui faisaient parfaitement ressortir la finesse de sa cheville.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Tu pourrais croire, d'après ce que je te dis, que mes vers sont exempts de toute cheville.Émile Zola (1840-1902)
Les jambes étaient nues à partir du genou, et les pieds chaussés de mocassins qui emboîtaient étroitement la cheville.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il cassa plus d'une corde en la montant, il tourna plus d'une cheville pour une autre, et souvent dérangea l'accord de toute une gamme pour remettre celui d'une note.George Sand (1804-1876)
Et puis j'ai suivi au hasard une très-jolie fille court vêtue qui passait devant moi, et dont la cheville me paraissait un chef-d'œuvre d'emmanchement.George Sand (1804-1876)
Finalement, tu es femme de gouverneur ; dis-moi si à cette heure quelqu'un te va à la cheville.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le capitaine méprisa les jambes maigres du commis serrées dans une culotte bleuâtre ; un bouton terni la fermait au-dessus de la cheville en bas chinés.Paul Adam (1862-1920)
Mais ce qui m'exaspère, c'est de voir des poètes, hommes de génie d'ailleurs, mettre une cheville pour avoir le plaisir de rimer richement.Émile Zola (1840-1902)
Cette cheville en rejet est une lourde faute et je m'y arrête point, de peur d'y trouver du burlesque.Émile Faguet (1847-1916)
Tous les guerriers sont très-vêtus, chaussés de bottes longues et amples avec un bourrelet à la hauteur de la cheville.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Elle remplissait le large canal dans lequel nous étions et nous montait jusqu'à la cheville.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
En vérité, je ne sais comment retenir cette cheville, pour que nous ne montions pas jusqu'où nous soyons embrasés.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Pendant qu'il martelait la cheville qui retenait la vanne, il entendit qu'on passait sur son pont et il courut à la fenêtre de guet.Paul Féval (1816-1887)
Le lendemain matin j'avais la cheville gonflée et je pouvais à peine me tenir debout.Georges Darien (1862-1921)
A chaque morceau de cette échelle, nous avions attaché son échelon à sa cheville avec une ficelle, de manière à pouvoir la monter facilement pendant la nuit.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHEVILLE » s. f.

Petit morceau de fer ou de bois rond ou quarré, mais un peu pointu, qui sert à tenir ferme l'assemblage de plusieurs pieces de cuir, de bois, de fer, &c. Les Cordonniers font tenir les talons de cuir avec des chevilles. toute la charpente & la menuiserie ne tiennent qu'avec des chevilles. aux Maldives tous les assemblages se font sans clous & sans chevilles, comme témoigne François Pyrard. Ce mot est derivé de clavus. Menage le derive de cavicula qui se trouve dans de vieux titres en la même signification.
 
CHEVILLE OUVRIERE D'UN CARROSSE, est une grosse cheville de fer sur laquelle tourne le train de devant, & qui l'attache à la flesche. Les chevilles coulisses sont celles qui s'appliquent & qui se levent quand on veut.
 
On appelle chevilles dans les instruments de Musique à cordes, certains petits morceaux de bois ou de fer fichez dans la table ou dans le manche de l'instrument, qui servent à tendre ou à lascher les cordes qui y sont attachées par un des bouts. Chevilles d'espinette, de psalterion, de luth, de theorbe, &c.
 
CHEVILLE, se dit aussi de certains petits morceaux de bois en saillie & crochus, qui sont posez sur des rateliers dans des Greffes ou dans des estudes de Procureurs, pour y attacher des procés, & les y ranger sans confusion. Ce procés a été mis au Greffe, on le trouvera à la cheville de Mr. un tel Rapporteur.
 
CHEVILLE DU PIED, est une apophyse ou éminence qui est en la partie inferieure d'un os de la jambe, qu'on appelle le petit focile. Les Medecins l'appellent le malleole. Quand on veut marquer que l'eau est fort basse dans un gué, on dit qu'elle ne va que jusqu'à la cheville du pied.
 
CHEVILLE, en Poësie, se dit figurément des mots qui ne sont mis que pour faire la mesure des vers ou la rime, & qui ne servent de rien pour le sens & la pensée. Mtre. Adam Billaud Menuisier de Nevers a fait un livre de Poësies, qu'il a intitulé les Chevilles.
 
CHEVILLES, en termes de Venerie, se dit aussi des branches du bois de cerf, quand il se divise en plusieurs andouillers : ce qu'on appelle aussi chevillures.
 
CHEVILLE, se dit proverbialement en ces phrases. On dit, qu'un homme trouve autant de trous que de chevilles, quand il trouve promptement des excuses, des eschapatoires, des distinguo pour se deffendre de toutes les objections qu'on luy peut faire. On dit aussi d'un homme que la fortune a mis dans un bon poste, Le voilà bien, il ne luy faut plus qu'une cheville pour le bien tenir. On dit aussi d'un bastiment qui est achevé, en bon estat, qu'il n'y manque pas une cheville.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020