Email catcher

contraire

Définition

Définition de contraire ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
Qui présente la plus grande différence possible (en parlant de deux choses du même genre); qui s'oppose (à qqch.). ➙ antinomique, contradictoire, incompatible, inverse, opposé; s'oppose à semblable, identique. Deux opinions contraires. Son attitude est contraire à la raison.
Qui, en s'opposant, gêne le cours d'une chose. ➙ défavorable. Vents contraires. La chance lui est contraire.
nom masculin
Ce qui est opposé (logiquement). ➙ antithèse, opposition. Faire le contraire de ce que l'on a dit. C'est tout le contraire. Il dit toujours le contraire (➙ contredire). Mot de sens contraire. ➙ antonyme.
Au contraire locution adverbiale : d'une manière opposée. ➙ contrairement, par contre. Elle ne le regrette pas ; au contraire, elle en est ravie.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot contraire

Cette différence de traitement serait contraire aux principes d'égalité devant la loi et devant les charges publiques et méconnaîtrait le droit de propriété.Gestion et finances publiques, 2018, Jean-Luc Pissaloux, Jacques Buisson (Cairn.info)
S'il n'a pas démérité, bien au contraire, le résultat est le même.Ouest-France, Hugo QUENNEHEN, 26/09/2021
Mais voici que des frémissements semblent indiquer qu'un vent contraire pourrait se lever.Ouest-France, 02/09/2019
Cette privation doit porter sur la survenance raisonnable d'un évènement positif ou, au contraire, sur la non-survenance d'un évènement négatif.Capital, 10/02/2021, « Perte de chance : conditions et indemnisation »
Mais aussi des noms moins connus qui, loin de déparer, témoignent au contraire de la justesse de l'oeil et de la cohérence des choix opérés.Ouest-France, Didier AUBIN, 26/06/2012
Cette figure du déserteur, si ostensiblement contraire à l'éthique militaire de l'honneur, pourrait en être considérée comme le révélateur.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2003, Delphine Robic-Diaz (Cairn.info)
Car même avec la crise sanitaire, certaines communes - et notamment de taille moyenne - tirent au contraire leur épingle du jeu.Capital, 15/01/2021, « Immobilier : ces villes moyennes où les prix ne ralentissent… »
Bien au contraire, ils nous laissent à penser que nos proches cousins possèderaient certaines prémices nécessaires à la représentation.Ça m'intéresse, 06/12/2021, « Molly, une artiste pas comme les autres »
Dans le cas contraire, et si les variants du virus se développent, on pourrait difficilement échapper à de nouvelles mesures.Ouest-France, Erwan ALIX, 22/01/2021
Nous faisons donc le contraire de ce qu’il faudrait.Europarl
Or une photo publiée sur un site d'information régional prouve le contraire.Ouest-France, 06/12/2018
Cette forme d'obéissance est tout le contraire de la soumission.Esprit, 2012, Nadia Taïbi (Cairn.info)
Bien au contraire, l'évènement réuni des milliers de personnes tous les ans.Ça m'intéresse, 02/02/2022, « D'où vient la tradition du jour de la marmotte ? »
Cette évolution est-elle anti-pubertaire ou constitue-t-elle au contraire un moment dans l'évolution de la puberté du garçon ?Cliniques méditerranéennes, 2001, François Marty (Cairn.info)
Si ça passe, la lampe s'allume, dans le cas contraire elle reste désespérément éteinte.Ouest-France, 16/02/2019
Mais tout au contraire, bien différente fut sa conduite.Bathild Bouniol (1815-1877)
A condition d'en respecter les règles, elle est au contraire ludique et ouverte à tous.Géo, 06/03/2020, « Spéléologie : quatre spots pour faire vos premiers pas sous… »
Cette forme de sous-détermination relative n'est pas ce qui empêche un désaccord réel, mais au contraire ce qui est à son principe.Archives de Philosophie, 2019, Laurent Jaffro (Cairn.info)
Cette dynamique de transmission peut se développer de façon harmonieuse et pacifique ou, au contraire, au prix de conflits, de guerres, voire d'ethnocides culturels.Revue Internationale de l'éducation familiale, 2015, Gérard Pithon, Randjani Ponin (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONTRAIRE adj. m. & f.

Terme relatif, se dit des choses qui ont une nature, ou des qualités entierement differentes & opposées, qui se détruisent l'une l'autre. Les corps se composent & se détruisent par les qualités contraires des élements. Le feu est contraire à l'eau, le blanc au noir.
 
CONTRAIRE, se dit aussi en choses morales. Les Commentateurs se donnent la torture pour accorder les loix, les textes contraires qui se détruisent l'un l'autre. Cet Auteur est contraire à luy-même, il se contredit. Satan est toûjours contraire à Dieu. Scot & St. Thomas sont presque toûjours d'un advis contraire.
 
CONTRAIRE, se dit aussi de tout ce qui offense, qui nuit, qui incommode. L'oignon est contraire aux yeux, les fait pleurer. Le chou est contraire à la vigne. Les excés incommodent, sont contraires à la santé. On dit aussi, Naviger par un vent contraire, quand il n'est pas tout à fait favorable à la navigation. Avoir la fortune contraire, quand elle ne nous favorise point.
 
CONTRAIRE, se dit aussi de tout ce qui est ennemy, opposé, d'un autre party. C'est un deserteur qui s'est allé mettre dans le party contraire. Ces Advocats sont toûjours contraires, plaident toûjours l'un contre l'autre. Je n'ay que cet homme-là qui m'est contraire dans toute la Chambre.
 
En termes du Palais, on dit que les parties sont contraires en faits, quand elles posent des faits opposés dont on leur permet de faire preuve : & on appelle les écritures qui les contiennent, intendits en faits contraires.
 
CONTRAIRE, est aussi substantif. Les contraires qui sont mis l'un devant l'autre se font mieux paroistre. Cela prouve le contraire de tout ce que vous avez dit & soûtenu. La raison humaine est si foible, qu'elle croit également les deux contraires.
 
AU CONTRAIRE. adv. D'une maniere opposée, tout au rebours. Il y a des bourrus qui font tout, qui jugent tout au contraire des autres, au contraire du bon sens, tout au contraire de bien. Tant s'en faut que je vous veuille nuire, qu'au contraire je vous veux servir. Il ne faut jamais aller au contraire de la justice, de l'honneur, de la verité.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être libre comme l'air Être libre comme l'air

La gravitation terrestre est l’une des contraintes les plus simples qui s’exercent sur nous : parce qu’elle nous empêche de voler, elle symbolise en...

Maxime Rovere 11/07/2022