croire

 

définitions

croire ​​​ verbe

verbe transitif direct
Penser que (qqch.) est véritable, donner une adhésion de principe à. ➙ accepter, admettre, penser. Il ne croit que ce qu'il voit. Faire croire qqch. à qqn, convaincre, persuader.
Croire qqn, penser que ce qu'il dit est vrai. Croire qqn sur parole, sans vérifier. —  familier Je vous crois !, je te crois !, je pense ainsi, et aussi c'est évident !
(dans quelques constructions) En croire, s'en rapporter à (qqn). Si vous m'en croyez, vous le fuirez. Si j'en crois ce qu'on raconte. —  locution Ne pas en croire ses yeux, ses oreilles, s'étonner de ce qu'on voit, entend.
Croire que (+ indicatif) : considérer comme vraisemblable ou probable (sans être sûr). ➙ estimer, juger, penser. Je crois qu'il viendra. Je crois que oui. On lui a fait croire que… —  On croirait qu'il dort (mais il ne dort pas) → [→ on dirait que]. Je vous prie de croire que, vous pouvez être sûr que. Je ne crois pas qu'il est venu, qu'il soit venu (doute plus grand). Crois-tu qu'il vienne, qu'il viendra ?
(+ infinitif) Sentir, éprouver comme vrai (ce qui ne l'est pas absolument). ➙ penser. Je croyais arriver plus tôt.
(suivi d'un attribut) ➙ estimer, supposer. On l'a cru mort. —  pronominal S'imaginer être. On se croirait en vacances. Il se croit plus fort qu'il n'est. Elle s'est crue morte.
verbe transitif indirect Croire à, en
Croire à une chose, penser qu'elle est réelle, vraisemblable ou possible. Croire aux promesses de qqn. ➙ compter sur. Croire au succès, le considérer comme très probable. locution Croire à qqch. dur comme fer*. —  ironique Il y croit (mais il se trompe).
Croire en qqn, qqch. : avoir confiance en. ➙ compter sur, se fier à. Croire en l'avenir.
Être persuadé de l'existence et de la valeur de (tel dogme, tel être religieux ou mythique). —  Croire en Dieu : avoir la foi religieuse.
verbe intransitif (sens fort)
Avoir une attitude d'adhésion intellectuelle. Il croit sans comprendre.
Avoir la foi religieuse (➙ credo ; croyant).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je crois

tu crois

il croit / elle croit

nous croyons

vous croyez

ils croient / elles croient

imparfait

je croyais

tu croyais

il croyait / elle croyait

nous croyions

vous croyiez

ils croyaient / elles croyaient

passé simple

je crus

tu crus

il crut / elle crut

nous crûmes

vous crûtes

ils crurent / elles crurent

futur simple

je croirai

tu croiras

il croira / elle croira

nous croirons

vous croirez

ils croiront / elles croiront

 

synonymes

croire verbe transitif

accepter, admettre (comme vrai), ajouter foi à

[naïvement] prendre pour argent comptant, avaler (familier), gober (familier), [sans complément] mordre à l'hameçon, marcher (familier)

ne pas en croire ses yeux

ne pas en revenir (familier), en rester baba (familier)

se croire verbe pronominal

s'estimer, s'imaginer, se prendre pour, se trouver

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Peut-être que d’un point de vue européen et théorique, il est possible de croire que le libre-échange, le capitalisme et la libéralisation constituent la solution aux problèmes de développement.Europarl
Il faut le dire et il faut y croire et ce que vous proposez ne suffira pas aujourd'hui.Europarl
L'inflation a diminué, passant de 6 % en novembre à 3,9 % en janvier et tout porte à croire que la descente va se poursuivre.Europarl
Comment peut-on croire que les personnes renvoyées dans certains pays seront acceptées sans risque alors que les droits humains, particulièrement ceux des femmes, y sont violés chaque jour ?Europarl
Cette divergence entre l'être et le paraître européen se produit certes derrière des portes fermées, mais il ne faudrait pas croire que la population européenne ne remarque pas cette divergence.Europarl
Ceci porte notre groupe à croire que nous n’avons pas besoin d’une décision aujourd’hui.Europarl
Il est faux de croire que ces grandes exploitations appartiennent à un même propriétaire qui est le bénéficiaire de généreuses subventions.Europarl
Il serait absurde de croire que ces choses pourraient être mises en place sans aucune confrontation dans une démocratie.Europarl
Il serait déraisonnable de croire qu'il ne s'agit là que de régler des problèmes techniques dans le cadre d'un consensus qui serait généralisé.Europarl
À en croire le rapporteur, les risques présentés par une utilisation incontrôlée de médicaments à base de plantes sont considérables.Europarl
Nous ne sommes pas naïfs au point de croire qu'il n'y aura plus de conflits dans le monde.Europarl
Elle n'est pas idyllique comme veulent nous le faire croire ceux qui nous racontent des contes de fées sur le sujet.Europarl
Ne faisons pas croire que nous jouerons le même film et le même scénario et que nous changeons simplement un des personnages.Europarl
Ils ont réussi à façonner une culture pro-européenne commune sous la forme d'une organisation politique qui, à en croire les discours que je viens d'entendre, est sans précédent.Europarl
Je ne peux pas croire que ces gens ont la capacité de surveiller leurs eaux territoriales ou de gérer leurs stocks d'une quelconque manière.Europarl
Il est inexact de croire que les élections du 29 novembre ont lieu en raison des événements du mois de juin.Europarl
À une semaine du sommet informel, je veux être optimiste et croire que le bon sens prévaudra.Europarl
Faire croire qu’on peut faire de la croissance en démantelant le système de protection sociale ne me paraît pas crédible.Europarl
Tout porte à croire que le chauffeur a été remplacé mais que le bus reste le même.Europarl
J'ose croire que vous ne voudrez pas décevoir les électeurs qui vous ont soutenu il y a à peine un mois.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROIRE » v. act.

Estre persuadé de la verité de quelque chose qui est certaine. Il faut croire les articles de la Foy, l'Evangile, la Sainte Ecriture. Celuy qui croira & qui sera baptisé sera sauvé. Il y a plusieurs choses qu'on croit pieusement, qu'on n'est pas obligé de croire. On dit d'un Libertin, qu'il ne croit ni en Dieu, ni en Diable ; qu'il ne croiroit pas Dieu sous bons gages. Ce mot vient du Latin credere.
 
CROIRE, se dit aussi de l'imagination qu'on a qu'une chose est vraye, quoy qu'elle soit fausse. Les petits esprits croyent aux Devins, aux Sorciers, aux songes, aux Astrologues, adjoustent foy à tout ce qu'ils leur disent d'extraordinaire. Cet homme est si simple, qu'on luy fait croire que des vessies sont lanternes. Cet homme est si jaloux de sa femme, qu'il ne la croit pas où il la voit.
 
CROIRE, signifie aussi, Témoigner qu'on est persuadé de quelque chose, dont on se rapporte neantmoins à autruy. On doit croire un honneste homme sur sa parole. Cela est vray, si on en croit les Historiens.
 
CROIRE, se dit aussi des opinions qu'on se met dans la teste, fondées sur plusieurs raisonnements & conjectures. Il n'y a point d'opinion si extravagante, que quelques Philosophes ne la croyent. Le monde a des apparences bien trompeuses, ce n'est pas tout ce qu'on croit. Il ne faut pas croire de leger. Entre les sciences il n'y a que la Geometrie qui oblige à croire ses demonstrations.
 
CROIRE, signifie encore, Suivre l'advis, le conseil de quelqu'un. Si vous m'en croyez, vous n'entreprendrez point cette affaire. Mon droit est si bon, que j'en croiray qui on voudra. Il ne faut pas croire son sens, sa passion. Il ne faut pas quelquefois même croire à ses yeux.
 
CROIRE, en termes de Palais, signifie, Recevoir pour preuve, admettre à un serment en Justice. On ne croit point au dire des Advocats, mais aux preuves, aux titres qu'ils rapportent.
 
CRU, UË. part. & adj. On dit absolument au Palais aprés qu'on s'est rapporté au serment de quelqu'un, qu'il viendra creu, c'est à dire, qu'il gagne sa cause en faisant son affirmation en Justice.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020