Email catcher

scier

Définition

Définition de scier ​​​ verbe transitif

Couper avec une scie, une tronçonneuse. Scier du bois.
familier Stupéfier. Cette nouvelle nous a sciés.

Conjugaison

Conjugaison du verbe scier

actif

indicatif
présent

je scie

tu scies

il scie / elle scie

nous scions

vous sciez

ils scient / elles scient

imparfait

je sciais

tu sciais

il sciait / elle sciait

nous sciions

vous sciiez

ils sciaient / elles sciaient

passé simple

je sciai

tu scias

il scia / elle scia

nous sciâmes

vous sciâtes

ils scièrent / elles scièrent

futur simple

je scierai

tu scieras

il sciera / elle sciera

nous scierons

vous scierez

ils scieront / elles scieront

Synonymes

Synonymes de scier verbe transitif

tronçonner, refendre

[familier] surprendre, déconcerter, ébahir, étonner, prendre au dépourvu, prendre de court, renverser, stupéfier, ébouriffer (familier), épater (familier), estomaquer (familier), souffler (familier), suffoquer (familier)

Exemples

Phrases avec le mot scier

Les troncs à scier leur sont apportés à l'aide de bêtes de trait.Population, 2004, Kamel Kateb, Dominique Diguet, (Cairn.info)
Faute de cette souche, l'on en vient à scier la branche sur laquelle on est assis.Commentaire, 2010, Jacques Dewitte (Cairn.info)
La dépose consistait à scier les attaches restantes entre le mur et le médaillon.Ouest-France, 17/01/2019
Ces gens-là, le moment venu, jetteront bas la palissade qu'ils viennent de scier, et, au même instant, ils entoureront celui qu'ils ont mission de sauver.Michel Zévaco (1860-1918)
A force de scier, le sabre a touché l'os.Hector France (1837-1908)
Sa proposition revient donc à demander à la social-démocratie de scier la branche, déjà bien vermoulue, sur laquelle elle est assise.L'Économie Politique, 2017, Pierre Khalfa (Cairn.info)
Où comment scier à la base un si joli élément de communication.Ouest-France, 28/07/2018
Puis il se met à scier un billot qui était réellement la clef de toute l'obstruction.Charles Des Écores (1852-1905)
Dans l'épreuve du bûcheron cloueur, les participants devaient scier un madrier avant de planter dix clous dans le bois, en un minimum de temps.Ouest-France, 20/08/2012
Et il faisait scier le pauvre chat avec un redoublement de vigueur.Comtesse de Ségur (1799-1874)
En sus, d'éventuels traumatismes liés à la guerre entre autres peuvent scier la narration de soi, déconnecter l'après traumatisme de l'avant traumatisme.Le divan familial, 2008, Jean-Claude Métraux (Cairn.info)
Cependant il apprit à scier et à polir des planches.Marc Elder (1884-1933)
C'est-à-dire éviter de scier la branche sur laquelle le monde est assis.Humanisme, 2017, Hervé Cuillandre (Cairn.info)
Vous savez que je suis autorisé par votre père à vous mettre à scier le bois.René Boylesve (1867-1926)
Pour commencer, nous avons scié 1.300 planches, ou madriers, et nous nous proposons d'en scier bien davantage, l'année prochaine, pour notre future chapelle...Pierre Duchaussois (1878-1940)
Les partisans des 150 grammes, en campant sur leurs positions, ne font que scier la branche sur laquelle ils sont assis, ni plus ni moins.Europarl
Un village du bois comprendra des tourneurs, des fendeuses à bois, une animation scier son rondin.Ouest-France, 18/10/2019
Sur place, les missionnaires ont d'abord fabriqué des machines pour scier le bois puis construit des écoles.Ouest-France, 14/08/2012
Les bambins pourront dessiner, scier, poncer, visser, peindre ou encore s'initier à la lecture de plans et au maniement des outils.Ouest-France, 02/08/2021
Le fait est que les majors semblent à certains égards avoir entrepris de scier la branche sur laquelle elles sont assises.Lignes, 2006, Jérôme Vidal (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SCIER v. act.

Coupper du bois ou autre matiere avec une scie. On scie les arbres qui sont trop gros pour les abattre plus facilement. Il y a un sens du bois qui s'esclate, & qu'on ne peut bien fendre, si on ne le scie.
 
SCIER, se dit aussi des bleds qu'on abat avec des faucilles, qui ont de petites dents comme des scies. Quelques-uns en ce sens disent soyer, ou seier.
 
SCIER, en termes de Marine, c'est virer un bastiment de basbord à force de rames.
 
SCIÉ, ÉE. part. pass.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.