Email catcher

effarer

définitions

effarer ​​​ verbe transitif

Troubler en provoquant un effroi, mêlé de stupeur. ➙ affoler, effrayer, stupéfier. —  L'audace de ses projets nous a effarés.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'effare

tu effares

il effare / elle effare

nous effarons

vous effarez

ils effarent / elles effarent

imparfait

j'effarais

tu effarais

il effarait / elle effarait

nous effarions

vous effariez

ils effaraient / elles effaraient

passé simple

j'effarai

tu effaras

il effara / elle effara

nous effarâmes

vous effarâtes

ils effarèrent / elles effarèrent

futur simple

j'effarerai

tu effareras

il effarera / elle effarera

nous effarerons

vous effarerez

ils effareront / elles effareront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis effarée par le refus du groupe socialiste de mettre ce projet à exécution.Europarl
Trois ou quatre chevaux échappés couraient çà et là effarés de terreur.Victor Hugo (1802-1885)
Au bout de dix minutes à peine, les premiers valets arrivèrent effarés, inquiets – surtout curieux.Paul Féval (1816-1887)
Nous sommes souvent effarés des programmes de télévision que regardent nos enfants.Europarl
Toute la famille jeta sur elle un regard muet, effaré, mais elle avait l'air très grave, très sérieuse.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
On entend des enfants crier dans l'appartement, et les voisins s'effarer, tout en appelant la police.Ouest-France, 20/10/2016
Je voudrais encore préciser que je suis tout aussi choquée que chacun peut l'être par le nombre effarant de gens dans nos sociétés qui ne savent ni lire, ni écrire.Europarl
La victime, en flammes, se précipite dans la rue sous les regards effarés des riverains alertés par les cris.Ouest-France, Patrick GUYOMARD, 28/06/2021
C'est justement ce type d'équilibre à l'environnement que nous avons largement perdu dans une démesure ravageuse dont on découvre, effarés, le coût économique et si hautement symbolique.Ouest-France, 26/06/2018
Pendant quelque temps elle garda le silence et attacha sur le visage effaré du malade un regard d'oiseau de proie.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
L'usager de la voiture redémarre son véhicule en trombe et donne un coup de volant pour percuter l'animal avant de prendre la fuite, sous les yeux effarés du garçon.Ouest-France, Michel ORIOT, 14/02/2020
Sur les boulevards, tous, – hommes et femmes, – interrogent de l'œil la figure qui passe, tendent l'oreille à la bouche qui parle, inquiets, anxieux, effarés.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Effaré, il n'a pu que se rendre à l'évidence, le fruit de son labeur s'en était allé.Ouest-France, 30/05/2019
Celui-ci cria, une porte s'ouvrit, une femme parut, troublée, effarée, sur le seuil des chambres du premier étage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pendant plusieurs jours, sept hélicoptères seulement, face au silence du gouvernement et au regard triste et effaré du monde entier, ont tenté d'apporter l'aide nécessaire à la population.Europarl
Il s'effare devant le montant de la facture, qui grimpe et grimpe au fil des jours.Ouest-France, Camille MORDELET, 27/08/2019
En chemin, il va rencontrer des complotistes, investir un meeting républicain, et effarer les féministes.Ouest-France, 04/11/2020
Le domestique, effaré, se précipita hors de la chambre, contre les portes de laquelle les bouteilles allèrent se briser.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Les gens peuvent être effarés devant la gravité de ce qui se passe et se sentir impuissants face à cela.Ouest-France, 07/12/2018
Petite mère, tout effarée, reconnut deux jeunes filles qu'elle rencontrait souvent dans son escalier.Élise de Pressensé (1826-1901)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFARER » v. neut.

Avoir quelque chose de hagard, de farouche dans la mine. On connoist que la rage saisit un furieux, quand ses yeux commencent à s'effarer. Menage derive ce mot de efferare. Il est plus en usage au participe. Il est venu tout effaré nous annoncer la perte de la bataille. On a arresté ce meurtrier, sur ce qu'il s'enfuyoit tout interdit & effaré.
Drôles d'expressions Chaud devant Chaud devant

Dans la restauration, celui qui court entre la cuisine et la salle en portant des plats brûlants signale sa présence par un sonore « chaud devant ! »,...

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 22/10/2021