stupéfier

 

définitions

stupéfier ​​​ verbe transitif

littéraire Engourdir en inhibant les centres nerveux.
Rendre stupéfait. ➙ étonner. Cela me stupéfie.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je stupéfie

tu stupéfies

il stupéfie / elle stupéfie

nous stupéfions

vous stupéfiez

ils stupéfient / elles stupéfient

imparfait

je stupéfiais

tu stupéfiais

il stupéfiait / elle stupéfiait

nous stupéfiions

vous stupéfiiez

ils stupéfiaient / elles stupéfiaient

passé simple

je stupéfiai

tu stupéfias

il stupéfia / elle stupéfia

nous stupéfiâmes

vous stupéfiâtes

ils stupéfièrent / elles stupéfièrent

futur simple

je stupéfierai

tu stupéfieras

il stupéfiera / elle stupéfiera

nous stupéfierons

vous stupéfierez

ils stupéfieront / elles stupéfieront

 

synonymes

stupéfier verbe transitif

stupéfaire, abasourdir, ébahir, éberluer, méduser, renverser, suffoquer, époustoufler (familier), estomaquer (familier), scier (familier), sidérer (familier), souffler (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut détruire ce talisman dont la force magique pourrait encore stupéfier bien des esprits légers.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Et cependant l'interprète éclata d'un rire sonore, qui parut stupéfier son interlocutrice.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Quoique amorcé par ma proposition, l'ancien n'avait pas complètement donné dans le panneau ; il fallut achever sa conquête, le fasciner, l'éblouir, le stupéfier, l'abrutir par mon aplomb.Louis Reybaud (1799-1879)
Il ne comprenait plus, lorsqu'un murmure étrange acheva de le stupéfier.Émile Zola (1840-1902)
Mais il faut pleinement rassurer les amis de la liberté ; il faut détruire ce talisman dont la force magique serait propre à stupéfier encore bien des hommes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Son art lui-même devient pour lui une perpétuelle tentation de fuite, un moyen de s'oublier, de se stupéfier.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Ce phénomène, je trouve, est capable de stupéfier l'homme le plus « positif, » comme dirait une personne dont nous avons parlé ce soir.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Non, la grossière machinerie, éhontément peinturlurée de réclames, propre à stupéfier les masses et à encaisser l'argent !Louis Dumure (1860-1933)
Tout ce qu'il pouvait faire, c'était de la stupéfier, elle aussi, pour lui faciliter l'atroce agonie qu'il prévoyait.Émile Zola (1840-1902)
Ce que j'ai vu est bien pour me stupéfier.Jules Verne (1828-1905)
Les femmes savaient tout, parlaient de tout, – même des choses françaises, frivoles ou sérieuses, – avec une précision, une justesse, et des détails qui allèrent jusqu'à nous stupéfier.Octave Mirbeau (1848-1917)
Cette rapide comparaison entre sa situation présente et le but auquel il fallait parvenir contribuèrent à le stupéfier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « STUPEFIER » v. act.

Rendre immobile, engourdir un membre. Il faut stupefier un membre qu'on veut coupper, l'engourdir, luy oster le sentiment.
 
STUPEFIÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020