égayer

 

définitions

égayer ​​​ verbe transitif

littéraire Rendre gai, amuser. ➙ divertir, réjouir. Il savait nous égayer par ses plaisanteries.
(choses) Rendre agréable, colorer d'une certaine gaieté. Des rideaux qui égaient une pièce.

s'égayer ​​​ verbe pronominal

S'amuser. S'égayer aux dépens de qqn, s'en moquer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'égaie / j'égaye

tu égaies / tu égayes

il égaie / il égaye / elle égaie / elle égaye

nous égayons

vous égayez

ils égaient / ils égayent / elles égaient / elles égayent

imparfait

j'égayais

tu égayais

il égayait / elle égayait

nous égayions

vous égayiez

ils égayaient / elles égayaient

passé simple

j'égayai

tu égayas

il égaya / elle égaya

nous égayâmes

vous égayâtes

ils égayèrent / elles égayèrent

futur simple

j'égaierai / j'égayerai

tu égaieras / tu égayeras

il égaiera / il égayera / elle égaiera / elle égayera

nous égaierons / nous égayerons

vous égaierez / vous égayerez

ils égaieront / ils égayeront / elles égaieront / elles égayeront

 

synonymes

s'égayer verbe pronominal

s'amuser, se distraire, se divertir, se réjouir, rire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mon règne est un règne de plaisirs ; vous ne me défendez pas d'égayer mon peuple par des jeux, par des fêtes ; c'est par là que j'adoucis les mœurs.Maurice Joly (1829-1878)
Il sifflait quelque chose entre ses dents, une espèce d'air marin, comme en chantent, pour s'égayer le cœur, les matelots et les filles dans les cabarets des ports...Alain-Fournier (1886-1914)
Pour égayer son sujet, il le profane et réduit les questions de dogmes à une question d'habits.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il marchait gravement derrière le ménétrier chargé d'égayer sa marche, ayant lui-même la mine assez mélancolique.Gérard de Nerval (1808-1855)
On commençait à s'égayer sur son compte ; mais quand on vit que madame la voyait, on crut que tous ces discours n'étaient que des calomnies.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Que faire donc pour égayer les heures de la vie en commun dans l'intimité de tous les jours ?George Sand (1804-1876)
Comme il m'était impossible de l'imiter en cela, j'ai cru qu'il fallait en récompense égayer l'ouvrage plus qu'il n'a fait.Jean de La Fontaine (1621-1695)
À minuit, j'eus l'occasion de donner un coup d'œil, selon mon habitude, dans l'espoir d'égayer ses heures de solitude.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Mais pourquoi ne risquerait-elle point, puisque lui-même demandait qu'elle parlât, d'égayer ce sombre visage et de le faire sourire ?Hector Malot (1830-1907)
On a beau chercher à m'égayer ; mon cœur demeure flétri au milieu des parties les plus brillantes.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Je vois d'ici vos deux jolies têtes l'une contre l'autre pour lire ensemble ma lettre, et cette image va égayer ma journée.Alphonse Karr (1808-1890)
Cependant je voulois m'égayer à mon tour, car me fâcher contre des railleurs, c'eût été faire un triste personnage.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il me revient ici un souvenir qui va peut-être égayer un moment le récit de mon infortune.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Le maréchal et les généraux venaient quelquefois s'égayer au théâtre des marionnettes qu'il avait su organiser.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
À onze heures moins cinq minutes, elle se retirait, et alors quelque histoire graveleuse, tenue en réserve, était racontée par le roi pour égayer ses auditeurs.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Lespingrelet se remit à danser et l'on alla s'asseoir à l'ombre et s'égayer à voir le pas du sacristain.René Boylesve (1867-1926)
On y venait de fort loin, dans les longs jours d'été, respirer la brise de mer et s'égayer au concert des oiseaux qui nichaient en multitude sous l'épaisse feuillée.Marie d'Agoult (1805-1876)
Imagine-toi que tantôt, pour nous égayer, et pour régler un petit compte, nous avons joué aux cartes.Louis Ulbach (1822-1889)
Quant à la partialité des auteurs, on peut s'en égayer à la longue, – à moins qu'elle ne fatigue et rebute tout de suite.Louis Maigron (1866-1954)
Il n'y eut qu'à la fin du repas que mon oncle avoua sa supercherie, ce qui finit d'achever d'égayer ses hôtes et les obligea à rendre hommage à son ingéniosité.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉGAYER » v. act.

Resjouïr, donner ou recevoir de la joye. Il ne faut qu'un homme de bonne humeur pour égayer toute une compagnie. Un Satyrique s'égaye aux despens de son prochain.
 
ÉGAYER, se dit figurément de plusieurs choses. Il faut pour faire un ouvrage agreable qu'il soit un peu égayé, que le stile en soit égayé, divertissant. On dit qu'un bastiment est bien égayé, quand il est bien clair, bien percé & en belle veuë : une taille égayée, quand ellé est libre & dégagée : un tableau bien égayé, qui resjouït, qui est agreable.
 
ÉGAYÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020