épouser

 

définitions

épouser ​​​ verbe transitif

Prendre pour époux, épouse ; se marier avec. Épouser qqn par amour. —  pronominal Ils se sont épousés trop jeunes.
au figuré S'attacher de propos délibéré et avec ardeur à (qqch.). Épouser les opinions de qqn. ➙ partager. Elle épouse nos intérêts. ➙ soutenir.
S'adapter exactement à (une forme, un mouvement). Cette robe épouse les formes du corps. ➙ mouler.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'épouse

tu épouses

il épouse / elle épouse

nous épousons

vous épousez

ils épousent / elles épousent

imparfait

j'épousais

tu épousais

il épousait / elle épousait

nous épousions

vous épousiez

ils épousaient / elles épousaient

passé simple

j'épousai

tu épousas

il épousa / elle épousa

nous épousâmes

vous épousâtes

ils épousèrent / elles épousèrent

futur simple

j'épouserai

tu épouseras

il épousera / elle épousera

nous épouserons

vous épouserez

ils épouseront / elles épouseront

 

synonymes

s'épouser verbe pronominal

se marier, convoler en justes noces (vieux ou plaisant)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je pensai toutefois qu'il valait mieux épouser sa fantaisie, au moins pour le moment, ou jusqu'à ce que je pusse prendre quelques mesures énergiques avec chance de succès.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Par une méchanceté de femme, elle aurait voulu voir ce dernier malheureux en ménage ; et elle poussait le magistrat à faire épouser sa querelle par sa sœur.Émile Zola (1840-1902)
Nous savons que pour épouser une noble héritière, un prince ne reculait pas devant un rapt.Clarisse Bader (1840-1902)
Qu'a-t-elle de plus que moi qui n'ai su que me faire platement épouser par un mari que je n'aurais jamais eu si elle ne l'avait pas repoussé ?Gaston Leroux (1868-1927)
Le souhait, du point de vue environnemental, d'un système totalement obligatoire doit épouser les considérations du marché et doit être respectueux de l'industrie.Europarl
Et s'il le faisait, n'était-ce point pour lui en rapporter les bénéfices, à elle, sa fiancée, qu'il devait épouser au retour !Jules Verne (1828-1905)
S'il connaît la vérité et veut t'épouser, c'est, comme tu le dis très bien, qu'il t'aime, et qu'avant la fortune il fait passer la femme.Hector Malot (1830-1907)
Actuellement, les conditions équitables qui convaincront les populations des pays en développement d'épouser la cause de notre politique climatique brillent encore par leur absence.Europarl
Chacune d'elles peut épouser l'homme de son choix et rentrer dans sa famille si, maltraitée par son mari, elle désire s'en séparer.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Gaston, pour épouser cette riche héritière prévenue contre lui, avait dû se défendre d'un calcul d'intérêt.Louis Ulbach (1822-1889)
Il faudra que je vive seul, car je vous aime trop pour en épouser une autre.Edmond About (1828-1885)
Savez-vous qu'on peut l'épouser, cette femme charmante, et que ma fortune me permettait d'y prétendre ?George Sand (1804-1876)
Il était, en effet, assez peu flatteur pour lui d'épouser une princesse dont le roi n'avait pas fait grand cas dans sa jeunesse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il en ramenait une femme de couleur qui l'avait soigné et sauvé de la fièvre jaune, et deux filles déjà grandes qu'il avait eues de cette femme avant de l'épouser.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Je me rappelle le mariage de ma mère, mariage d'argent, si malheureux ; je me rappelle la recommandation de ma grand'mère : n'épouser qu'une femme que je serai sûr de rendre heureuse.....Georges Darien (1862-1921)
La presque certitude qu'il avait eue de l'épouser avait rendu plus inébranlable cet amour de la quarantième année.Paul Adam (1862-1920)
Il paiera tout, il te conduira quelque part d'où tu ne sortiras que pour l'épouser !George Sand (1804-1876)
Un noble, à mon sens, ne peut mieux faire que d'épouser la fille d'un meunier....William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Quand il eut encore ri de tout son cœur, il redevint inquiet, et me dit que dès qu'il aurait réalisé un capital, il avait l'intention d'épouser cette jeune personne.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
A genoux, misérable, à genoux ; remercie le ciel, remercie-moi, qui viens te préserver du malheur d'épouser la jeunesse, la beauté, la vertu sans fortune.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPOUSER » v. act.

Celebrer un mariage, qui se dit tant du Prestre qui reçoit le serment des parties, que des conjoints qui se le donnent reciproquement. C'est le Curé qui les a espousés. Cet homme a espousé une belle fille. Cette fille a espousé un riche parti. C'est aujourd'huy qu'ils espousent. On ne les espousera qu'aprés Pasques. Ce mot vient de sponsare Latin.
 
ESPOUSER, se dit figurément en choses morales, pour dire, S'attacher opiniastrement à quelque parti, se tenir à quelque choix. Il faut estre indifferent, & n'espouser aucune opinion douteuse. Un Juge ne doit espouser les interests de personne.
 
ESPOUSER, se dit proverbialement en ces phrases. Qui espouse la femme, espouse les dettes, pour dire, qu'il faut qu'il deffende ses interests. On dit aussi, que tel fiance qui n'espouse pas, pour dire, que souvent les affaires manquent, qu'on tenoit les plus asseurées.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020