éthéré

 

définitions

éthéré ​​​ , éthérée ​​​ adjectif

Qui est de la nature de l'éther. La voûte éthérée : le ciel.
littéraire Qui est de la nature céleste, pure de l'éther. ➙ aérien, irréel, léger. Créature éthérée. —  Sentiments éthérés, qui s'élèvent au-dessus des choses terrestres. ➙ pur, sublime.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Peut-être pourrons-nous aborder ultérieurement le monde réel plutôt que ce monde éthéré dans lequel nous nous trouvons actuellement.Europarl
Tout y est plus aérien, plus éthéré, plus immatériel.Camille Flammarion (1842-1925)
Pourtant la lumière voyage dans l'espace éthéré avec la vitesse de trois cent mille kilomètres par seconde.Camille Flammarion (1842-1925)
Le plus éthéré retentit dans l'organisme avec autant de certitude que le plus brutal.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il fallait la santé, la fraîcheur, et surtout la gaieté, à ces traits vulgaires et piquants, dont le charme n'avait rien d'idéal ni d'éthéré.Daniel Lesueur (1854-1921)
L'amour, pour lui comme pour les poètes du temps, est quelque chose de plus éthéré, de plus quintessencié encore qu'à la période précédente.Joseph Anglade (1868-1930)
Ils le savaient doué du sens supérieur de la beauté, apte à sentir vivement la musique et les lettres, à vivre dans le monde éthéré des idées.Anatole France (1844-1924)
Pas un mouvement, pas un bruit, pas une ombre à la surface des flots transparents, sous le dôme éthéré qu'embrasaient, à ce milieu du jour, tous les feux du soleil.Marie d'Agoult (1805-1876)
Cet homme est si peu élégiaque, si peu éthéré, quil ferait horreur même à un notaire.Charles Baudelaire (1821-1867)
Il errait toujours dans les plaines d'un monde éthéré.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
J'observerai seulement que la vue, ce sens si éthéré, et le toucher, qui est à l'autre bout de l'échelle, ont acquis avec le temps une puissance additionnelle très remarquable.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Sans doute beaucoup d'esprits délicats s'indigneront à la seule pensée de ces ignobles rémunérations matérielles accordées à ce qu'il y a au monde de plus éthéré : la vertu !Eugène Sue (1804-1857)
Les voilà perdus dans l'espace éthéré ; mais à la rapidité de leur course, ils comprirent bientôt que la zone atmosphérique dans laquelle ils se trouvaient était favorable à leur projet.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Les lyriques de 1820 à 1830 chantent tous le cantique d'un christianisme éthéré et pittoresque.Anatole France (1844-1924)
Un parfum éthéré embaume l'air ; partout des fleurs, des grappes mûrissantes, des corymbes vermeils, une atmosphère tiède et enivrante.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ETHERÉE, » adj. f.

ou Ether. C'est cette substance pure qui est au dessus de l'athmosphere, qui remplit tout le ciel où les astres font leur cours. Les Poëtes appellent le ciel la voute etherée, la region etherée. Ce mot est Grec, & signifie inflammation, splendeur, telle qu'on attribuë à la substance de ces petits corps qu'on croit être enflammez.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020