familier

 

définitions

familier ​​​ , familière ​​​ nom masculin et adjectif

nom masculin Personne qui est considérée comme un membre de la famille. ➙ ami, intime. Les familiers du prince.
Personne qui fréquente assidûment (un lieu). Les familiers d'un club. ➙ habitué.
adjectif
Qui est bien connu ; dont on a l'expérience habituelle. Des visages familiers. —  Le mensonge lui est familier.
Qui montre, dans ses rapports avec autrui, une grande simplicité. —  péjoratif Trop désinvolte. ➙ cavalier.
(animaux) Qui vit au foyer. ➙ domestique.
(mot, expression…) Qu'on emploie dans la conversation courante, et même par écrit, mais qu'on évite dans les relations officielles et les ouvrages de style soutenu. « Emmerdant » est un mot familier.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Voilà un homme, dites-vous, que j'ai vu quelque part : de savoir où, il est difficile ; mais son visage m'est familier.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Atkins, trouvant le cabochir familier et de bonne humeur, ne fit pas difficulté de lui demander ce qu'étaient devenus les crânes hollandais dont il avait pavé l'entrée de sa maison.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Vous apercevrez que les règles de l'administration lui sont connues, et qu'il s'est rendu familier le mécanisme des lois.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Dans ce style familier, on peut supprimer il et dire fallut au lieu de il fallut.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Ce conflit se déroule également dans un contexte tristement familier, marqué par la pauvreté, par un faible accès à l'éducation, aux soins et aux autres services publics.Europarl
Cet art de l'équilibre nous est familier à tous ; l'enfant l'emploie de bonne heure instinctivement, et l'homme finit par y montrer une adresse vraiment merveilleuse.Alfred Fouillée (1838-1912)
Il était familier, obligeant, jamais insolent ; il me voulait du bien, je ne sais pourquoi je ne m'en souciai pas : de là vint le commencement de mes disgrâces.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Nous suivrons notre route, si vous voulez bien le permettre, au milieu de ces scènes et de ces personnages avec lesquels nous sommes en rapport plus familier.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ajoutez qu'il s'y mêle toujours quelque chose de si familier et de si intime, que cela nous réchauffe le cœur.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Il ne paraissait aucunement embarrassé ; il ne posait pas ; il était là comme chez lui, gai, familier, aimable.Jules Verne (1828-1905)
Voici, après réflexion, ce qui m'en paraît être la cause : nous sommes habitués à lire de gauche à droite, et ce mouvement nous est devenu très familier.Alfred Fouillée (1838-1912)
Il ne peut mourir à présent que ses amis l'entourent, et que la grande horloge remplit la maison de son tic-tac familier.Lucien Biart (1828-1897)
Une conversation explicative, où de temps en temps le tu familier succédait au vous de la discussion officielle.Henry Murger (1822-1861)
Il laissait à désirer pour la connaissance approfondie des lois françaises, mais le droit romain lui était familier.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Ces trois coups éveillèrent les miaulements furieux d'un chat noir, que les mauvaises langues de la ville, les dévotes surtout, prétendaient être le génie familier du docteur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La branche anglaise est éteinte depuis longtemps, mais le nom est resté familier au pays et se retrouve perpétuellement dans les poètes et les romans.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Une parfaite aisance régnait parmi les convives, et le ton familier de ces scènes faisait mieux ressortir l'élégance et la splendeur du cadre.Albert Vandal (1853-1910)
J'ai beau me dire que le maniement de ces idées vous est familier et que je suis bien sotte d'admirer votre habileté à manœuvrer au milieu de toutes choses...Marie Bashkirtseff (1858-1884)
Cependant la fermière n'eut pas plus tôt rempli le verre qu'elle releva, par un geste familier, le menton de son mari.Gaston Lavalley (1834-1922)
Et elle eut un accès de ce rire soudain, gracieux, mais un peu équivoque, qui lui était familier.Octave Feuillet (1821-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FAMILIER, IERE » adj.

Celuy qui vit avec un autre en grande privauté, & comme s'il estoit de sa famille. On ne doit dire ses affaires qu'à ses plus familiers amis. On dit en ce sens, un discours familier, des Epistres familieres, un stile familier, c'est à dire, de la conversation ordinaire, sans affectation des ornements d'éloquence. On appelloit autrefois familiers du Roy, les gens de sa suitte, ses domestiques, ses Courtisans ordinaires qui composoient sa famille. v. du Cange.
 
FAMILIER, se dit aussi des choses que nous avons si bien apprises, que nous les retenons & nous en servons sans peine. Il s'est rendu le Latin si familier, qu'il semble que ce soit sa langue naturelle.

Définition de « FAMILIER » s. m.

est le nom qu'on donne aux Sergens ou autres moindres Officiers de l'Inquisition. Ces Offices sont exercez par la Noblesse, qui pour cela a de grands privileges, & qui ne peut estre poursuivie en un autre tribunal.
 
On dit en proverbe, qu'un homme est familier comme une Epistre de Ciceron, pour dire, qu'il a une familiarité qui incommode.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020