fourbe

 

définitions

fourbe ​​​ adjectif et nom

Qui trompe ou agit mal en se cachant, en feignant l'honnêteté. ➙ faux, hypocrite, perfide, sournois. Il est fourbe et menteur. Un air fourbe. —  nom C'est un fourbe.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une dame fourbe et discourtoise, racine de mauvais lignage, m'a trahi ; mais elle est trahie à son tour et cueille le rameau avec lequel elle se bat elle-même...Joseph Anglade (1868-1930)
Il lut la lettre supposée, et vit bien que l'on vouloit troubler son mariage par une fourbe.Paul Scarron (1610-1660)
Un rustre superstitieux et madré, un fétichiste doublé d'un fourbe, un bétail de plus dans la masse des brutes de la glèbe ?Georges Eekhoud (1854-1927)
Dépêche-toi, et sois persuadée que tu n'as rien à gagner en faisant la fourbe avec moi.Hugues Rebell (1867-1905)
Il n'est qu'un fourbe et un menteur qui puisse créer de pareils types, et leur mettre dans la bouche des discours d'une telle force et d'une telle vraisemblance.George Sand (1804-1876)
Le fourbe avait en effet imaginé cette nouvelle fable après vingt-cinq autres, ces derniers temps, pour justifier des visites plus fréquentes encore.Paul Bourget (1852-1935)
Fourbe par nature, il avait volontiers recours aux plus vils déguisements, se faisant mendiant à l'occasion, excellant à prendre toutes les formes et toutes les allures.Jules Verne (1828-1905)
Au milieu de cette foule de malheureux qui fourmillent dans les grandes villes, comment distinguer le fourbe de l'infortuné ?Sophie Cottin (1770-1807)
Le fourbe m'avoit souvent répété qu'il croiroit me sacrifier bien peu de chose, si je voulois l'accepter au prix de mes plus légéres faveurs.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Cette veufve étoit une femme vieille, laide, gueuse, méchante, harpie, intrigueuse, médisante, fourbe, menteuse, banqueroutiere, et qui avoit toutes ces mauvaises qualitez en un souverain degré.Antoine Furetière (1619-1688)
Il faudrait ajouter : de bonne foi, et un comédien de bonne foi est-il un fourbe ?Paul Bourget (1852-1935)
Ce fourbe cherchait à étonner, afin d'accomplir, dans l'atonie qui suit la surprise, tout ce que son imagination insatiable lui déroulait.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Ce dernier se présenta tête nue et d'un air aussi avenant que le comportaient sa moustache en crocs et son œil fourbe.Oscar Méténier (1859-1913)
Ne voit-on pas que toute monarchie, ou toute aristocratie, autrement dit tout privilège, est par nature obligé de mentir, d'être fourbe, parce qu'il est en désaccord avec la justice ?André Léo (1824-1900)
En outre, pendant qu'il parlait, j'avais deux fois surpris sur ses lèvres le sourire malicieux du fourbe qui s'imagine en conter à des jobards.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
C'était un trait de génie d'avoir mis chez lui pour espion un fourbe sous la figure d'un sot.Jules Michelet (1798-1874)
Çà, messieurs, dit-il en s'adressant aux témoins de la scène, je vous interpelle tous : quel châtiment mérite ce fourbe qui s'enrichit à mes dépens ?Paul Lacroix (1806-1884)
Il est aisé de juger après tout ce que je viens de dire, que je fus bien-tôt sacrifié par cette fourbe.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
On y courut, on se vit trompé, et l'on revint le dénoncer au peuple comme un fourbe qui, en le trahissant, l'insultoit.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il parut là dans sa grandeur, mit bas l'habit de fourbe sous lequel il avait grandi.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOURBE » s. f.

Tromperie, desguisement de la verité fait avec adresse. Les honnestes gens sont ennemis de la fourbe.
 
FOURBE, adj. m. & f. & quelquefois substantif. Trompeur avec adresse & dissimulation. Lors qu'on a descouvert qu'un homme est un fourbe, qu'il a un esprit fourbe, on n'a plus de creance en luy. Ce mot vient de l'Italien furbo, qui peut avoir esté fait du Latin furvus, qui signifie, noir : d'où vient qu'on dit, une ame noire, & noicir un homme, pour dire, le calomnier. Menage.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020