Email catcher

glorifier se glorifier

Définition

Définition de glorifier ​​​ verbe transitif

Proclamer la gloire de (qqn, qqch.). ➙ célébrer, exalter. Glorifier une révolution. Poème qui glorifie la liberté.
Rendre gloire à (Dieu). ➙ louer.

Définition de se glorifier ​​​ verbe pronominal

Se faire gloire, tirer gloire de. ➙ se flatter. Se glorifier de ses succès.

Conjugaison

Conjugaison du verbe glorifier

actif

indicatif
présent

je glorifie

tu glorifies

il glorifie / elle glorifie

nous glorifions

vous glorifiez

ils glorifient / elles glorifient

imparfait

je glorifiais

tu glorifiais

il glorifiait / elle glorifiait

nous glorifiions

vous glorifiiez

ils glorifiaient / elles glorifiaient

passé simple

je glorifiai

tu glorifias

il glorifia / elle glorifia

nous glorifiâmes

vous glorifiâtes

ils glorifièrent / elles glorifièrent

futur simple

je glorifierai

tu glorifieras

il glorifiera / elle glorifiera

nous glorifierons

vous glorifierez

ils glorifieront / elles glorifieront

Synonymes

Synonymes de glorifier verbe transitif

louer, célébrer, chanter, élever des autels à, exalter, rendre gloire à, honorer, louanger, rendre hommage à, vanter

bénir, adorer

déifier, diviniser, magnifier, apothéoser (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot glorifier

Il fallait néanmoins glorifier le plus possible notre participation à la lutte.Louis Dumure (1860-1933)
Des paysans et des ouvriers furent souvent représentés dans des poses stylisées et idéalisées destinées à les glorifier.Le Temps des médias, 2019, Katarzyna Matul (Cairn.info)
Si le sculpteur avait voulu glorifier, il n'aurait pas caricaturé.Ouest-France, 04/07/2015
Il n'est pas de son ressort de glorifier telle ou telle section de l'humanité.Diogène, 2010, Irfan Habib (Cairn.info)
Ces articles sont bien insuffisants, je compte écrire tout un volume pour glorifier mon père.Émile Zola (1840-1902)
Alors, ceux qui t'oppriment se glorifieront de toi.Romain Rolland (1866-1944)
Il n'y a pas à s'en glorifier ni à en faire des idéaux.Le Sociographe, 2013, François Chobeaux (Cairn.info)
On l'accuse parfois du mal dont elle est innocente : n'a-t-elle pas le droit de se glorifier du bien qui s'est fait par elle ?Victor Hugo (1802-1885)
C'est par de tels soins que vous acquerrez une bonne renommée parmi les hommes ; votre père et votre mère s'en glorifieront avec joie.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Écrivains et peintres sont encouragés dans le cadre de l'effort général pour glorifier le roi et son règne.Dix-huitième siècle, 2007, Lisa Jane Graham (Cairn.info)
Des enfants même ont su vous glorifier au milieu des tourments.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
Comme tous les acteurs de la solidarité, en somme, qui labourent ce terrain sans pouvoir se glorifier du nombre de leurs victoires.Projets, 2014, Étienne Grieu (Cairn.info)
Chaque capitale veut accueillir les exploits du reste du monde pour mieux glorifier les siens.Études, 2006, Laurent Wolf (Cairn.info)
L'objet est de monter un spectacle de danses et de chants pour glorifier le sentiment national.Ouest-France, Gilles KERDREUX, 24/10/2018
Le palforio, comprenant que ses hôtes n'appartenaient pas au genre mystifiable des philistins et des bourgeois, cessa de vanter sa galerie pour glorifier sa cave.Théophile Gautier (1811-1872)
Il ne s'agit pas d'en ricaner ni de s'en glorifier, mais de tenter de le comprendre.Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2018, Antoine de Baecque, Cristina Ion (Cairn.info)
Il s'acharne à découvrir le mystère des choses, à conquérir la nature à la glorifier dans ses œuvres.Octave Mirbeau (1848-1917)
Dans ce contexte, ces expressions sont couramment utilisées pour ovationner, exalter et glorifier.Communication et organisation, 2017, Tamires Ferreira Coêlho, Marcelo Rodrigo da Silva (Cairn.info)
Dans ce cas, même ceux à qui cette trahison bénéficie ne peuvent s'en glorifier ou l'appuyer publiquement.Cahiers internationaux de sociologie, 2007, Sébastien Schehr (Cairn.info)
Comment peut-il se glorifier d'être à l'origine d'une décision aussi néfaste ?Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de GLORIFIER v. act.

Admettre à la beatitude éternelle. Dieu glorifie ses esleus aprés leur mort.
 
GLORIFIER, signifie aussi, Honorer, donner de la loüange, soit à Dieu, soit aux hommes. Il faut glorifier Dieu incessamment. Les gens de bien qui sont dans les grandes charges meritent d'estre glorifiez.
 
GLORIFIER, avec le pronom personnel, signifie, Se vanter, tirer vanité de quelque chose. Il se glorifie de ses ancestres, de son bien, de son esprit. tous les biens de ce monde ne meritent pas qu'on s'en glorifie.
 
GLORIFIÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.