glorifier

 

définitions

glorifier ​​​ verbe transitif

Proclamer la gloire de (qqn, qqch.). ➙ célébrer, exalter. Glorifier une révolution. Poème qui glorifie la liberté.
Rendre gloire à (Dieu). ➙ louer.

se glorifier ​​​ verbe pronominal

Se faire gloire, tirer gloire de. ➙ se flatter. Se glorifier de ses succès.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je glorifie

tu glorifies

il glorifie / elle glorifie

nous glorifions

vous glorifiez

ils glorifient / elles glorifient

imparfait

je glorifiais

tu glorifiais

il glorifiait / elle glorifiait

nous glorifiions

vous glorifiiez

ils glorifiaient / elles glorifiaient

passé simple

je glorifiai

tu glorifias

il glorifia / elle glorifia

nous glorifiâmes

vous glorifiâtes

ils glorifièrent / elles glorifièrent

futur simple

je glorifierai

tu glorifieras

il glorifiera / elle glorifiera

nous glorifierons

vous glorifierez

ils glorifieront / elles glorifieront

 

synonymes

glorifier verbe transitif

louer, célébrer, chanter, exalter, honorer, louanger, vanter, élever des autels à, rendre gloire à, rendre hommage à

bénir, adorer

déifier, diviniser, magnifier, apothéoser (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le palforio, comprenant que ses hôtes n'appartenaient pas au genre mystifiable des philistins et des bourgeois, cessa de vanter sa galerie pour glorifier sa cave.Théophile Gautier (1811-1872)
Le 31 mai s'éteignit un des plus grands génies dont l'art musical puisse se glorifier !Adolphe Adam (1803-1856)
Le bon mot emprunté se trouve quelquefois dans le bon ouvrage ; mais c'est le volé qui doit se glorifier.Léon Gozlan (1803-1866)
Il y a faiblesse à s'en glorifier, faiblesse à en rougir, faiblesse à les abdiquer.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Non seulement vous ne devez pas vous vanter vous-mêmes, mais encore vous ne devez pas permettre aux autres de vous glorifier.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Ce soir me voici prête à souffrir toutes vos peines et à me glorifier de tous vos triomphes.Paul Adam (1862-1920)
De même que l'homme ne peut pas se soulever lui-même, il ne peut pas se glorifier lui-même.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Cela ne pourrait le glorifier, puisqu'il ne désire que notre bonheur ; mais, quand on aime, on éprouve le besoin de dire mille folies.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Il s'acharne à découvrir le mystère des choses, à conquérir la nature à la glorifier dans ses œuvres.Octave Mirbeau (1848-1917)
Une fois entré dans un salon, que voulez-vous qu'on fasse, sinon se glorifier soi-même et décrier les absents ?Jules Janin (1804-1874)
Un gamin de lettres est venu à l'audience le glorifier, sans que le président ait fait jeter le gamin à la porte du prétoire.Alphonse Karr (1808-1890)
Je n'avais nul besoin des protections célestes : les dangers n'étaient pas faits pour moi, et je me méprisais pour ce dont j'eusse dû me glorifier.George Sand (1804-1876)
C'est la première magistrature de l'état ; on peut y aspirer légitimement, et de nobles rivaux peuvent se glorifier d'y atteindre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Déplorez son erreur, mais ne vous comparez pas à lui, dans le secret de votre orgueil, pour vous glorifier à ses dépens.George Sand (1804-1876)
Vous veniez accuser cet homme, vous l'avez justifié ; vous vouliez le perdre, vous n'avez réussi qu'à le glorifier.Victor Hugo (1802-1885)
On voit qu'il y a eu, dans l'un et l'autre cas, exaltation de puissances, et je crois, en conscience, que je puis m'en glorifier un peu.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Tu t'amuses à glorifier l'amour, la passion ; tu promets à notre cœur des monts d'or ; ceux qui t'en croiront seront bien attrapés.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Il répand tous les matins sa grâce avec sa rosée sur mon jardin et sa bonté m'incite à le glorifier dans les concombres et les citrouilles qu'il me donne.Anatole France (1844-1924)
Ces articles sont bien insuffisants, je compte écrire tout un volume pour glorifier mon père.Émile Zola (1840-1902)
On l'accuse parfois du mal dont elle est innocente : n'a-t-elle pas le droit de se glorifier du bien qui s'est fait par elle ?Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLORIFIER » v. act.

Admettre à la beatitude éternelle. Dieu glorifie ses esleus aprés leur mort.
 
GLORIFIER, signifie aussi, Honorer, donner de la loüange, soit à Dieu, soit aux hommes. Il faut glorifier Dieu incessamment. Les gens de bien qui sont dans les grandes charges meritent d'estre glorifiez.
 
GLORIFIER, avec le pronom personnel, signifie, Se vanter, tirer vanité de quelque chose. Il se glorifie de ses ancestres, de son bien, de son esprit. tous les biens de ce monde ne meritent pas qu'on s'en glorifie.
 
GLORIFIÉ, ÉE. part. & adj.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020