gloire

 

définitions

gloire ​​​ nom féminin

Grande renommée répandue dans un très vaste public. ➙ célébrité, honneur, renom. Se couvrir de gloire (➙ glorieux). —  Faire qqch. pour la gloire, uniquement pour le prestige qu'on en tire. —  À la gloire de qqn, qqch., en l'honneur de, qui fait l'éloge de. Monument à la gloire des héros.
Honneur acquis par une action, un mérite. S'attribuer toute la gloire d'une réussite. ➙ mérite. —  Se faire gloire de qqch., s'en vanter.
Personne célèbre. ➙ célébrité. Elle fut une des gloires de son pays.
vieux Rayonnement, splendeur (spécialement de Dieu).
Religion Hommage à la divinité. Rendre gloire à : rendre un hommage de respect, d'admiration (➙ glorifier). Gloire à Dieu !
Religion État de béatitude des saints, des élus.
Arts Auréole enveloppant tout le corps du Christ. Représenter le Christ en gloire (➙ pantocrator).
Faisceau de rayons émanant du triangle de la Trinité.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La matière de ce chapitre peut être classée, nous l'avons dit, en honneur, rang et gloire.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
L'illusion du printemps à venir passe dans la nature et une joie triomphante de tous les êtres salue ce retour des journées étincelantes dans la gloire des renouveaux.Armand Silvestre (1837-1901)
Quand on ennuie le monde, on ne peut guère espérer de recueillir gloire ou profit.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Vous savez combien je désire finir par la paix une lutte que la guerre terminerait pour moi sans gloire comme sans péril.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il ne peut pas retrouver la gloire qu'il a connue jadis sur la scène internationale.Europarl
Cependant la plus grande richesse et la plus grande noblesse dont ils se fissent gloire, c'était de m'avoir pour fille.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ce qu'il y a de précieux, ce n'est donc pas la gloire, mais c'est de la mériter.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Il y a là quelque chose de plus que la gloire étroite d'une seule nation.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
En dépit du joug qu'elle porte, cette terre est encore celle de la gloire, et la leur !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
À cette heure, j'ai un devoir sacré à remplir ; j'ai à veiller autour de votre gloire ; j'ai à empêcher qu'un mauvais plaisant ne ternisse aux yeux des contemporains, qui sait ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais c'est une grande simplicité de te donner cet avis, sachant que tu mets ta gloire à ce que ma vie arrive si promptement à son terme.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Tant ces patriciens, des premiers siècles, étaient passionnés pour la gloire de leur nom ; passion qui les enflammait encore pour la gloire du nom romain !Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Mais le symptôme même n'est pas infaillible, vu qu'il existe de la gloire sans mérite et du mérite sans gloire.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Il embaumera dans sa gloire le nom de la femme dont la tendresse savait panser ses plaies, et dont l'image voltigera incessamment au-dessus du martyrologe de la littérature.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Nulle part, ni aucune institution, la nôtre comprise, ne s'est couverte de gloire en apportant ces réponses.Europarl
J'espère que sa gloire et les avantages qu'il en retire le rendent aussi heureux que je désire qu'il le soit.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'est autant de gagné pour la gloire ; car il y a bien des misères dans l'homme, des fluctuations, des doutes : tout cela doit disparaître dans le héros.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
De plus, ce n'est pas une unique instance qui décide de leur gloire ; il y a toujours lieu à appel.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Par conséquent absence de gloire, c'est de l'obscurité, du négatif ; absence d'honneur, c'est de la honte, du positif.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Tel est en effet le cas pour la fausse gloire, c'est-à-dire la gloire non méritée.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLOIRE » subst. fem.

Majesté de Dieu, la veuë de sa puissance, de sa grandeur infinie. Les yeux mortels ne peuvent voir Dieu dans sa gloire. Dieu a paru dans sa gloire sur le mont de Thabor. les Bienheureux voyent Dieu dans sa gloire & face à face, la gloire éternelle. Dieu viendra dans sa gloire juger les vivants & les morts.
 
Il y a cette difference entre loüange, & gloire, que la loüange se donne par les particuliers, & la gloire par le general du monde.
 
On appelle en termes de Peinture & d'Opera une gloire, un lieu fort esclairé, une representation imparfaite de la gloire celeste. Mignard a peint au Val de Grace une gloire.
 
GLOIRE, se dit aussi de l'honneur qu'on rend à Dieu, des louanges qui luy sont deuës. Dieu est jaloux de sa gloire : il a dit, Je ne donneray ma gloire à personne. Gloire soit au Pere, au Fils, & au St. Esprit.
 
On tient que ce fut le Pape Damase qui dans l'année 368. ordonna qu'à la fin de chaque Pseaume on chanteroit le Gloria Patri, quoy que Baronius croye que cela estoit en usage du temps des Apostres.
 
GLOIRE, se dit par emprunt & par participation, de l'honneur mondain, de la loüange qu'on donne au merite, au sçavoir & à la vertu des hommes. La gloire du monde n'est qu'une fumée. ce Triomphateur est revenu comblé, tout couvert de gloire. cet ouvrage a acquis beaucoup de gloire à son Auteur. ce Prince a tiré beaucoup de gloire de cette action de clemence, de justice.
 
GLOIRE, signifie quelquefois, Orgueuil, presomption, bonne opinion qu'on a de soy-même. Ce Noble a une sotte gloire qui empêche qu'on ne le frequente. ce qui gaste bien des Auteurs, c'est la vaine gloire.
 
On dit, qu'un homme fait gloire d'une chose, lors qu'il s'en vante, qu'il s'en fait honneur. Cet homme fait gloire de sa Noblesse. cet autre fait gloire d'estre parvenu aux grands employs malgré sa basse naissance. un infame fait gloire de son vice.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020