gueux

 

définitions

gueux ​​​ , gueuse ​​​ nom et adjectif

vieux Personne qui vit d'aumônes. ➙ mendiant, miséreux.
vieilli Personne digne de mépris. ➙ coquin, fripon. —  adjectif Méprisable.
féminin, vieilli Femme de mauvaise vie. locution Courir la gueuse : se débaucher.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin tant que nous ne faisons rien contre ceux qui nous laissent passer, nous avons le droit d'être gueux et de ne pas mourir tout de même...Pierre Louÿs (1870-1925)
Eh bien, j'en vois un où il n'y a guère que des gens parfaits, et un autre où il n'y a guère que de plats gueux et des femmes perdues.Émile Faguet (1847-1916)
Pourtant ce gueux, dont on riait, était un de ceux qui défendirent le sol envahi.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Pour le café, ils le boiront comme il sera : moitié avarié et moitié chicorée ; ce n'est pas là dessus qu'ils sont friands, les gueux.Édouard Corbière (1793-1875)
Il n'y a que les gueux de la veille pour être durs au pauvre monde.Albert Delpit (1849-1893)
Faut t'i être gueux, pour vendre des camarades argent comptant, surtout quand on est grinche ?Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Ma conscience est plus contente des deux sous que je lui donne tous les lundis que des cent liards que j'aurais distribués aux gueux des remparts...Jules Lemaître (1853-1914)
Vivent plutôt les gens de lettres ; oui, mais ils sont tous gueux d'argent et seulement riches de morgue.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le diable m'emporte, ces gueux de matelots sont de vrais suborneurs de vertus, quand ils se mettent en tête de donner la chasse aux femmes à grands sentimens.Édouard Corbière (1793-1875)
C'est clair, il tremble que les gueux qu'il a recueillis chez lui ne lui jouent quelque mauvais tour....Émile Zola (1840-1902)
Albert l'avait connu autrefois : et son étonnement avait été de voir l'insipide gueux de jadis engendrer tout-à-coup ces balivernes mélancoliques et sentimentales, qui faisaient la conquête des femmes.Louis Dumure (1860-1933)
Il avait pris mesure à l'espèce dans la personne du premier gueux venu, lequel n'est ni gros, ni mince, ni grand, ni petit.Victor Hugo (1802-1885)
C'était un misérable, une espèce de musicien mendiant, un oisif gueux, qui la battait, et qui la quitta comme elle l'avait pris, avec dégoût.Victor Hugo (1802-1885)
Un pauvre gueux plein d'orgueil ne nous en imposera pas, ou, si nous avons à nous conformer à ses volontés, du moins le monde le saura.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
C'est ce gueux de commissaire qui nous a trichés... il n'a fait que deux sommations !Alphonse Daudet (1840-1897)
Ce n'est point ainsi que se seraient conduits nos pères avec un peuple de gueux, de malcalzoni.Paul Scudo (1806-1864)
Ce mot a pu venir de coquus, pour désigner les gueux, en tant que hantant les cuisines.Paul Scarron (1610-1660)
Mon frère nous a dit que si nous restions ici plus longtemps nous deviendrions des gueux !Eugène Sue (1804-1857)
C'est un faux, que ce gueux-là ; il veut vous mettre dedans : c'est sûr ; je le vois rien qu'à sa mine moinastique.Édouard Corbière (1793-1875)
Ça vous a une tête de seigneur et un corps de gueux ; ça dépense par ci, ça lésine par là.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GUEUS, EUSE » s. m. & f.

Qui demande l'aumône. On a fait un hospital general pour y enfermer tous les gueus mendiants, les gueus de profession. Ce mot, selon Pasquier, vient de ganeo ; selon Nicod, de l'Allemand geiler, qui signifie mendiant ; & selon Menage, de quaestor ou quaesitor. D'autres disent qu'il vient du mot de heu, le cri des pauvres & des miserables, dont les Italiens ont fait guai & guaioso, mendiant ; d'autres, qu'il vient de egenus ou eguenus, qui a donné le nom à des Heretiques qui ont esté appellez Pauvres de Lyon, d'où est venu aussi le nom de Guenauts, qu'ils estendent au mot de Huguenauts, comme qui diroit Eguenauts. Borel le derive de gueux, qui signifie Cuisinier, parce que les gueus suivent volontiers les cuisines.
 
GUEUS, se dit aussi hyperboliquement de ceux qui n'ont pas assez de biens de fortune pour soustenir leur naissance & leur qualité, & aussi de tout ce qui marque quelque indigence. Un Prince souverain qui n'a que cent mille livres de rente est un gueus. tout le bien de ce Marquis est saisi, il vit en gueus, son train est fort gueus. dans toute cette Provinces les Fermiers sont gueus, ne payent point leurs maistres.
 
Dans l'Histoire on a appellé Gueus, les premiers Hollandois qui ont commencé à secoüer le joug de la Monarchie Espagnole, parce que Brederode & quelques autres Seigneurs se presenterent en habits gris devant la Duchesse de Parme ; & du nom de Gueus que des Courtisans leur avoient donné par raillerie, ils se firent un nom d'honneur, & aprés un grand repas signerent leur union, sur laquelle ils firent des medailles où on voyoit une besace soustenuë de deux mains entrelacées, avec ce mot, fideles jusqu'à la besace.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est gueus comme un rat d'Eglise, gueus comme un Peintre, pour dire, qu'il est fort pauvre ; que c'est un gueus revestu, quand de pauvre qu'il estoit il est devenu riche. On appelle aussi un gueus fieffé, un gueus qui s'attache à quelque endroit certain, à quelque coin d'Eglise pour y attendre l'aumosne ; & gueus de l'ostiere, celuy qui va par les ruës, & qui geuse de porte en porte, qui vadit ad ostia.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020