Email catcher

misérable

Définition

Définition de misérable ​​​ adjectif et nom

Qui inspire ou mérite d'inspirer la pitié ; qui est dans le malheur, la misère. ➙ lamentable, malheureux, pitoyable.
(choses) Triste, pénible. Une misérable existence.
Qui est dans une extrême pauvreté. Une population misérable. ➙ pauvre ; indigent. nom vieilli Secourir les misérables. « Les Misérables » (roman de Hugo).
Qui indique une grande pauvreté. Un logement misérable.
Sans valeur, sans mérite. ➙ insignifiant, méprisable, piètre. Un salaire misérable.
(avant le nom) ➙ malheureux, méchant, pauvre. Tant d'histoires pour un misérable billet de cinq euros !
nom vieilli Personne méprisable. ➙ malheureux. C'est un misérable. par plaisanterie Ah, petite misérable !

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot misérable

Clinique de la misère, certes, encore qu'elle ne soit pas toujours si misérable quand on la voit de près.Che vuoi ?, 2003 (Cairn.info)
De misérable et malade, le patient devient un enfant sain et heureux dans un environnement social satisfaisant.Corps, 2008, Annick Opinel (Cairn.info)
Je serais outré par les misérables camps qui encerclent les magnifiques villes de mon pays.Europarl
Il avait vieilli, il semblait misérable dans son box d'accusé, les tempes blanchies et le regard implorant.Ouest-France, 08/04/2021
Ils constatent alors les conditions de vie misérables imposées à la femme.Ouest-France, 14/09/2020
Comment va-t-on s'y prendre pour parler de ce quotidien misérable, sans voyeurisme ni impudeur ?Ouest-France, Sarah BOUCAULT, 28/12/2018
Depuis 2005, les peuples européens savent qu'ils ont face à eux des pouvoirs financiers plus puissants que leur misérable affirmation symbolique et morale.L'homme et la société, 2016, Sophie Wahnich (Cairn.info)
Or ces revenus, qui représentaient à l'origine 100 % du chiffre d'affaires, sont tombés à un misérable 3 %.Capital, 15/02/2017, « Euronews : encore un machin européen qui débloque »
Vous allez abandonner, toi et ton jeune ami, votre misérable existence.Albert Méras (1880-1926)
De sorte que le travail n'est jamais conclu ou, s'il l'est, cela s'avère le fruit d'une lutte douloureuse et misérable.Revue de la Société Française de Gestalt, 2012, Ken Evans (Cairn.info)
Je suis plus que fou, je suis coupable, presque misérable.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cette misérable demeure, construite un peu à l'aventure, était séparée en deux parties.Gustave Aimard (1818-1883)
Il est aussi profondément marqué par les conditions de vie misérables des populations rencontrées là-bas.Ouest-France, François-Xavier LEFRANC, 11/12/2017
Dans un livre de terminale contenant 108 photos, nous en avons relevé 28 de manifestations en tous genres et 12 montrant des conditions de vie ­misérables.Capital, 26/06/2014, « Manuels scolaires : comment certains caricaturent l’économie »
Issus de familles misérables, voire orphelins, notamment de parents eux-mêmes mineurs, les voilà contraints de trimer pour un dollar par jour.Ouest-France, André THOMAS, 12/09/2020
D'emblée nous songeons évidemment aux quartiers populaires les plus misérables, cadre de représentation des difficultés des petites gens.ADEN, 2012, Véronique Trottier (Cairn.info)
Il vit dans une banlieue misérable, alors qu'au loin, il voit la ville moderne briller de mille feux.Ouest-France, 19/09/2021
Mes compagnons souffraient aussi, et pas un de nous n'osait toucher à ce misérable reste d'aliments.Jules Verne (1828-1905)
Car si les diverses activités proposées sont sources de divertissement pour les voyageurs, pour les animaux utilisés, elles sont souvent synonymes de conditions de vie misérables.Géo, 30/08/2019, « Tourisme animalier et dérives : ce qu'il faut savoir avant… »
Elle a besoin de lui dire ses mots comme ses maux, de lui signifier à quel point elle se sent misérable sans lui.Études sur la mort, 2011, Thierry Jandrok (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MISERABLE adj. masc. & fem. & subst.

Qui est dans la douleur, dans la pauvreté, dans l'affliction ou l'oppression. Job fut reduit au plus miserable estat où il pouvoit estre. Un goutteux est miserable dans le fort de sa goutte. Cet homme est miserable, il n'a pas du pain, il est miserable d'avoir perdu sa femme. Un miserable amant qui languit dans les fers. C'est un miserable abandonné de tout secours divin & humain.
 
MISERABLE, signifie aussi, Meschant, pecheur. Il faut estre bien miserable pour assassiner son pere, son Prince ; Un pecheur est bien miserable, de s'attaquer à son Createur. Seigneur, ayez pitié d'un miserable qui se repent de ses fautes.
 
MISERABLE, se dit aussi pour exaggerer un mespris. Adam a perdu la grace pour avoir mangé d'une miserable pomme. Un miserable paysan qui est juste devant Dieu sera preferé à un Prince. Pour un miserable honneur on s'égorge.
 
MISERABLE, se dit aussi des bestes, & des choses qui n'ont point de sentiment. Il n'a que deux miserables chevaux qui sont fort maigres. Voilà un miserable temps pour s'aller promener, pour les biens de la terre. Il ne me falloit qu'un miserable point pour gaigner. Il n'y a point de plus miserables vers que ceux de cet Autheur. Aristote dit que le vray sujet de la Tragedie, c'est l'horrible & le miserable, c'est à dire, ce qui donne de l'horreur, ou qui attire de la compassion.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.