hausser

 

définitions

hausser ​​​ verbe transitif

Donner plus de hauteur à. Hausser une maison d'un étage.
Mettre à un niveau plus élevé. ➙ lever, relever. Hausser les épaules (➙ haussement). —  pronominal Se hausser sur la pointe des pieds. ➙ se dresser, se hisser.
Hausser les prix. ➙ augmenter, majorer.
Donner plus d'ampleur, d'intensité à. Hausser la voix. ➙ enfler.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je hausse

tu hausses

il hausse / elle hausse

nous haussons

vous haussez

ils haussent / elles haussent

imparfait

je haussais

tu haussais

il haussait / elle haussait

nous haussions

vous haussiez

ils haussaient / elles haussaient

passé simple

je haussai

tu haussas

il haussa / elle haussa

nous haussâmes

vous haussâtes

ils haussèrent / elles haussèrent

futur simple

je hausserai

tu hausseras

il haussera / elle haussera

nous hausserons

vous hausserez

ils hausseront / elles hausseront

 

synonymes

se hausser verbe pronominal

se dresser, se hisser, se soulever

se hausser jusqu'à

parvenir à, se hisser jusqu'à

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et eux étaient persuadés qu'il saurait hausser son génie au niveau des plus grandes et des plus difficiles circonstances.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pensez-vous que je sois en courroux toutes les fois qu'il m'arrive de hausser le ton et de m'échauffer ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
A cinq heures mené au parc puis au jardin ; à six heures trois quarts ramené, il veut hausser le pont levis.Jean Héroard (1551-1628)
Elle se contenta de hausser légèrement les épaules, de baisser les yeux d'une façon innocente, et de battre l'air plus vivement de son éventail.Hugues Rebell (1867-1905)
Je me contentai de hausser les épaules ; est-ce qu'on peut faire taire un homme décidé à parler ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Elles peuvent désormais, dans la confusion des vieilles classes, dans le tumulte des mondes qui se choquent, se hausser par un mariage jusqu'à des titres et des couronnes.Anatole France (1844-1924)
Et ils me font hausser les épaules, les autres, quand ils protestent de leur dévouement à l'empire !Émile Zola (1840-1902)
La bonne chère est excessive, on remporte les plats de rôti tout entiers ; et pour les pyramides de fruits, il faut faire hausser les portes.Madame de Sévigné (1626-1696)
Philomène, qui remplissait une seconde fois les petits verres, affecta de hausser les épaules, en ricanant.Émile Zola (1840-1902)
Aussi, se borna-t-il à hausser dédaigneusement les épaules sans répondre aux appels qui lui parvenaient.Henry de Graffigny (1863-1934)
Ils expient pour avoir voulu se hausser aussi loin de l'homme primaire que celui-ci est loin des animaux.Georges Rodenbach (1855-1898)
Elle pensait qu'il déclarerait simplement la vérité, mais que l'invraisemblance de ses allégations ferait hausser les épaules aux magistrats instructeurs.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Il eût voulu faire le moins attention possible aux misères quotidiennes, élargir son esprit et hausser son âme au delà des questions terre à terre.Paul Margueritte (1860-1918)
Mais, auparavant, il faut déterminer les procédés que les idéalistes emploient pour hausser leurs œuvres à la poésie.Émile Zola (1840-1902)
Elle était obligée de hausser la voix pour qu'il pût l'entendre, et les rougeurs de ses joues augmentaient.Émile Zola (1840-1902)
Ces conditions de la paix firent hausser les épaules aux politiques qui ne se croyoient pas vus du roi.Sylvain Maréchal (1750-1803)
J'étais d'une ignorance extrême, et il comptait que je profiterais de notre séparation pour hausser mon éducation au niveau de ma position sociale.Émile Gaboriau (1832-1873)
Chacun d'eux convient de l'être suprême, mais chacun veut avoir le sien ; bataille de mots plutôt que d'idées, puérilités qui font hausser les épaules.Émile Zola (1840-1902)
Vous arguez de vos taxes pour faire hausser législativement le prix des choses dont vous êtes marchands.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce prélat belliqueux, amiral et brave marin, autant et plus que prêtre, ne fit que hausser les épaules au récit de ces peccadilles.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HAUSSER » v. act.

Rendre plus eslevé, plus grand, plus haut. On a haussé d'un estage cette maison. on a haussé cette Eglise, ce jardin, qui estoient enfoncez au-dessous du rez de chaussee. haussez cette machine d'un cran.
 
HAUSSER, se dit encore absolument & avec le pronom personnel. La riviere hausse, pour dire, s'enfle, croist. cet homme se hausse sur le bout du pied pour estre plus grand.
 
HAUSSER, se dit aussi des actions qu'on fait pour invoquer, & demander justice. Il hausse les bras & les yeux au ciel pour demander grace, pour implorer son secours. le sage voit les injustices, il en a pitié, il en hausse seulement les espaules, il s'en taist.
 
HAUSSER, signifie, Augmenter, rendre plus grand, encherir. On a haussé la paye des soldats. son revenu est haussé de tant. ces Fermes ont haussé à ce dernier bail. le bled hausse à chaque jour de marché, c'est à dire, augmente de prix. on a haussé les monnoyes, on a augmenté leur valeur.
 
On dit aussi, que le temps se hausse, quand un nuage espais se dissipe, aprés que le ciel a esté long-temps couvert.
 
HAUSSER, en termes de Musique, signifie, Eslever d'un ou de plusieurs tons sa voix, ou ses instruments. Il faut hausser ce luth, cette corde d'un demi-ton. icy l'Orateur haussa sa voix pour s'escrier, &c.
 
HAUSSER un Vaisseau, en termes de Marine, c'est le descouvrir de plus en plus quand on chasse sur luy avec vent arriere. On dit aussi, Hausser les voiles.
 
HAUSSER, se dit proverbialement en ces phrases. C'est un homme qui ne se hausse, ni ne se baisse, pour dire, qu'il est mou, tranquille, qu'il ne s'esmeut ni ne s'inquiete de rien. On dit aussi de celuy qui s'enorgueillit pour estre en quelque belle charge ou employ, que cela luy a bien haussé le nez, haussé le menton, haussé le courage. On dit aussi des gens qui font bonne chere, qu'ils haussent le temps, qu'ils ont bien haussé le coude, pour dire, qu'ils ont bien beu.
 
HAUSSÉ, ÉE. part. & adj.
 
HAUSSÉ, en termes de Blason, se dit du chevron & de la fasce, quand ils sont plus hauts que leur situation ordinaire.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020