jardin

 

définitions

jardin ​​​ nom masculin

Terrain, généralement clos, où l'on cultive des végétaux utiles ou d'agrément. Jardin potager. Dessinateur de jardins (➙ paysagiste). —  Faire son jardin, l'entretenir. —  Jardins suspendus*. Jardin à la française, dont les parties sont disposées symétriquement. Jardin anglais, imitant la nature. —  Jardin public. ➙ parc, square. Jardin zoologique. ➙ zoo. —  locution Jeter une pierre dans le jardin de qqn : l'attaquer indirectement.
Jardin d'hiver : pièce vitrée où les plantes sont à l'abri du froid. ➙ serre.
Jardin japonais : vasque contenant un jardin en miniature (➙ bonsaï) évoquant le Japon et ses jardins.
Jardin d'enfants : établissement privé pour enfants d'âge préscolaire. ➙ école maternelle.
au Théâtre Côté jardin : côté gauche de la scène vue de la salle.
au figuré Jardin secret : domaine des sentiments, des pensées les plus intimes.
 

synonymes

jardin nom masculin

parc, clos, closerie, jardinet

jardin d'hiver

serre

jardin public

parc, square, carré (Québec)

jardin d'enfants

garderie, école maternelle

jardin des délices

éden, eldorado

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle ne concevait pas, disait-elle, l'œil fixé sur le jardinier, qu'il y eût toujours quelque chose à faire au jardin quand la famille s'y trouvait.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Enfin, il les rejoignit, pendant que ces messieurs, restés sur le perron du jardin, se haussaient, pour voir la scène.Émile Zola (1840-1902)
Maheu, quand il quitta le jardin, à la nuit tombée, s'assoupit tout de suite sur une chaise, la tête contre la muraille.Émile Zola (1840-1902)
L'orchestre, placé dans le jardin, devant une des fenêtres ouvertes, jouait une valse, dont le rythme souple arrivait adouci, envolé au plein air.Émile Zola (1840-1902)
Les pratiques traditionnelles, telles que retourner votre jardin en automne et le laisser se reposer en hiver, sont à présent déconseillées.Europarl
Si tu pouvais voir le jardin qu'il y a sur le tombeau de maman, et les belles roses.Paul Bourget (1852-1935)
Il montrait du geste le jardin et semblait supputer mentalement les sommes énormes qu'il avait fallu jeter dans ces féeriques magnificences.Paul Féval (1816-1887)
Le sombre jardin, et la rue, et les étoiles qui se montraient, tout cela était trouble à mes yeux.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Je regardai : ma mère était seule à la porte du jardin, soulevant dans ses bras son petit enfant pour que je pusse le voir.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Bientôt il allait se trouver seul, n'ayant plus d'autre distraction que de cultiver les fleurs de son jardin, les fruits de son verger.Gaston Maugras (1850-1927)
Il n'y a qu'une seule place pour ces bodegones, le restaurant du jardin, toute cette mangeaille doit être là où l'on mange.Joséphin Péladan (1859-1918)
Eugénie se sauva dans le jardin, tout épouvantée en entendant trembler l'escalier sous le pas de son père.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
D'abord, le temps était orageux jusqu'à la tempête ; et il a été impossible de se promener au jardin.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Malgré l'obstacle des murs de jardin et des maisons, le 24e léger et le 4e de ligne, conduits avec une rare vigueur, enlevèrent le village.Adolphe Thiers (1797-1877)
L'air me paraît plus pur, le soleil plus brillant, les fleurs de mon jardin plus fraîches et plus colorées.Gaston Maugras (1850-1927)
J'avais une telle peur d'être repris que, d'une traite, je sortis même du jardin, me jetant dans la campagne, et entrai dans un bois voisin.Henri de La Blanchère (1821-1880)
A cette heure le jardin était sans soleil, mais toujours chaud et lumineux ; les fleurs semblaient pensives, les arbres solennels.Remy de Gourmont (1858-1915)
Voilà ce qui se passa hier dans la nuit, le long des vieux murs du jardin.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Elle s'agenouilla, et, jetant les yeux le long du passage, découvrit le plus ravissant jardin du monde.Lewis Carroll (1832-1898), traduction Henri Bué (1843-1929)
Elle observait, sans danger d'être découverte et du coin de l'œil, celle qui lui montrait la maison, et le jardin, et la vigne.René Bazin (1853-1932)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JARDIN » subst. masc.

Terre cultivée qu'on mesnage au derriere d'une maison pour luy donner de l'air, pour se promener, & pour luy servir d'ornement. Les jardins sont composez de parterres pour les fleurs, de potagers, de vergers, de bois de haute fustaye, & d'allée, selon leur diverse estenduë. Ce mot vient de l'Allemand garten ou gaart, qui signifie la même chose. Menage. L'Italien dit giardino. Du Cange dit qu'on a dit aussi dans la basse Latinité gardinum, gardinus & jardinus. Mais il y a plus d'apparence que ces mots Italiens & Latins corrompus viennent du mot de jardin, qui est purement Bas-Breton, veu que cette langue estoit en usage en France avant que le Latin y fust connu.
 
JARDIN, se dit aussi d'un pays fertile, d'une terre agreable & bien cultivée. La Touraine est le jardin de la France. Il n'y a point de si beau jardin pour les fruits, que la Halle. le Paradis Terrestre a esté appellé le jardin d'Eden, le jardin de plaisance. le jardin des Hesperides. le jardin du Roy, est celuy où on cultive les plantes medecinales, & où on enseigne à connoistre les simples.
 
JARDIN, se dit proverbialement en ces phrases. On dit de celuy qui dans un discours fait sourdement quelque attaque, quelque reproche, quelque reprimende à un autre, qu'il jette des pierres dans son jardin. On dit aussi de celuy qui dispose absolument de l'esprit, ou des biens d'un autre, qu'il en fait comme des choux de son jardin. On dit encore figurément de celuy qui a fait quelque ouvrage, quand il le presente, que ce sont des fruicts de son jardin.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020