lasser

 

définitions

lasser ​​​ verbe transitif

Fatiguer en ennuyant. Lasser son auditoire.
Décourager, rebuter. Lasser la patience de qqn. —  au participe passé Un sourire lassé.

se lasser (de) verbe pronominal

Devenir las (de). On se lasse de tout. On ne se lasse pas de l'écouter. Sans se lasser. ➙ inlassablement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je lasse

tu lasses

il lasse / elle lasse

nous lassons

vous lassez

ils lassent / elles lassent

imparfait

je lassais

tu lassais

il lassait / elle lassait

nous lassions

vous lassiez

ils lassaient / elles lassaient

passé simple

je lassai

tu lassas

il lassa / elle lassa

nous lassâmes

vous lassâtes

ils lassèrent / elles lassèrent

futur simple

je lasserai

tu lasseras

il lassera / elle lassera

nous lasserons

vous lasserez

ils lasseront / elles lasseront

 

synonymes

lasser verbe transitif

ennuyer, impatienter, importuner, assommer (familier), barber (familier), embêter (familier), raser (familier), tanner (familier)

fatiguer, épuiser, excéder, harasser

décourager, rebuter

dégoûter, écœurer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Membre de ces bas caveaux qu'on appelle des lices, il connaissait tous les airs, toutes les chansons et les chantait sans se lasser.Paul Sébillot (1843-1918)
Elles y serviront de leçon aux rois qui seraient tentés d'opprimer les peuples et de lasser la fortune.Henri Welschinger (1846-1919)
Bernard s'enchantait de cette vie bruyante sans se lasser de parfaire les statues équestres de ses dragons, statues droites et, nobles, au caractère romain.Paul Adam (1862-1920)
Quant à ce dernier, c'était bien le plus singulier individu que j'eusse jamais rencontré, et je ne pouvais me lasser de le regarder.Paul Lacroix (1806-1884)
Pour toutes, exigeons encore et encore, sans relâche, au risque de lasser, ce qui va de soi : les droits de l'homme fondamentaux qui sont aussi ceux de la femme.Europarl
Les chasseurs cherchaient à lasser le radeau et à le tirer à eux, tandis que les gambucinos faisaient au contraire des efforts inouïs pour le maintenir dans le courant.Gustave Aimard (1818-1883)
Ces hommes cuivrés, avec leurs turbans et leur riche costume oriental, formaient des groupes que je ne pouvais me lasser de regarder.George Sand (1804-1876)
Bientôt il devint évident pour les témoins que le jeu du rural était de lasser son pétulant adversaire.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Nous attendions son arrivée, et, de nos fenêtres, nous l'écoutions sans nous lasser, en l'admirant sans réserves.Judith Gautier (1845-1917)
Toute la salle, en délire, chanta avec les artistes cette phrase héroïque, que l'on répéta encore et encore, sans se lasser.Jules Massenet (1842-1912)
Ils jouaient la matinée, l'après-midi jusqu'au coucher du soleil, sans se lasser jamais, sans réclamer jamais une autre occupation.René Boylesve (1867-1926)
Le peuple campait sur la place depuis huit jours, ne travaillait pas et ne gagnait rien ; il commençait à se lasser.Jules Michelet (1798-1874)
Raconter et juger est un travail simultané peu facile, quand on ne veut pas s'arrêter trop souvent et lasser la patience du lecteur.George Sand (1804-1876)
Le peuple lui-même commençait à se lasser de voir transporter sur les places publiques ces abattoirs humains.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce matin de bonne heure, le gouverneur, dont je n'ai pu lasser l'obligeance, est venu me prendre pour me mener voir les curiosités de la vieille ville.Astolphe de Custine (1790-1857)
Il ne venait même pas à l'idée que nous pussions nous lasser d'avancer sur un sol pourtant si peu propice.Amédée Delorme (1850-1936)
Ce jeu dura des heures sans qu'il parût se lasser ; il n'avait plus conscience du temps.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais rien ne ralentissait son zèle ; aucune fatigue de corps, aucun travail de cabinet n'était au-dessus de ses forces ; aucune épreuve ne pouvait lasser sa patience.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Ce texte, les symbolisateurs en ont donné des interprétations si particulières, qu'on ne saurait se lasser de le remettre sous les yeux de ceux qui cherchent la vérité historique.Champfleury (1821-1889)
Elle leur a fait dans ce but un appareil admirable qui reçoit, détruit, transforme, sans se rebuter, se lasser, ni même se satisfaire.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LASSER » v. act.

Espuiser ses forces, fatiguer jusqu'à avoir besoin de repos. On se lasse autant à estre debout qu'à marcher. Il y a des travaux qui lassent bien plus les uns que les autres. Ce Capitaine est infatigable, & ne se lasse point, il est toûjours à cheval. La lecture continuelle lasse la veuë. Il à la main lasse d'escrire Les chevaux qui vont le trot lassent, fatiguent beaucoup.
 
LASSER. se dit figurément en Morale, de ce qui fatigue, qui peine l'esprit. La Musique la plus agreable lasse enfin, desgouste, ennuye. L'esprit se lasse aussi-bien que le corps. On se lasse de dormir, d'estre à son aise. Les crimes des hommes avoient lassé la patience de Dieu, quand il envoya le deluge. Les plus genereux se lassent de prester à ceux qui ne rendent point.
 
LASSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020