messager

définitions

messager ​​​ , messagère ​​​ nom

Personne chargée de transmettre une nouvelle, un objet.
littéraire Ce qui annonce (qqch.). ➙ avant-coureur. Les oiseaux migrateurs, messagers de l'hiver.
Biologie ARN messager : forme de l'acide ribonucléique transportant l'information génétique.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vosmaer l'a nommé sagitaire, et d'autres enfin messager, par rapport à la vîtesse de sa course.François Levaillant (1753-1824)
L'emploi de messager d'amour n'est pas ce qu'on imagine, et pour le bien remplir il faut être habile et prudent.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le messager, sans répondre un seul mot, s'inclina, prit la lettre, le bon de deux cents pistoles, et sortit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce dernier voulant mettre à l'épreuve la réputation du messager, lui adressa questions sur questions relativement à la métaphysique.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Ils regarderont le messager et finiront par lui sourire parce que, tout compte fait, le sens de l'humour, lui, n'est pas soumis à l'impôt.Europarl
Le 15 mai (1915), à 9 heures du matin, un messager vint me dire que ma présence était requise à la maison communale.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Corbin eut, du moins, l'occasion de se venger un peu du message sur le messager.Paul Bourget (1852-1935)
Dès mon jeune âge, j'ai appris qu'il est parfois nécessaire de supprimer le message sans tirer sur le messager.Europarl
Il marchait d'un pas si rapide qu'on pouvait croire que c'était un messager chargé de faire quelques propositions de paix.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
D'ailleurs, il faut six jours à un messager pour aller trouver votre père ; il faut six jours à votre père pour venir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ta belle compagne est un rayon de lumière, et je mourrais mille fois, plutôt que de vouloir troubler son repos ; mais ton aspect, ô respectable messager !...Xavier de Maistre (1763-1852)
Mais il vous fallait un messager pour porter votre lettre, puisque vous ne pouviez la porter vous-même.Saintine (1798-1865)
Je ne sais à quoi il pense ; voilà deux heures que le bateau attend son messager...Eugène Sue (1804-1857)
Mais, comme ils se mettaient à table, le messager, qui devait leur donner l'alarme, atteignit l'auberge où ils s'étaient arrêtés.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Son cœur battit à rompre quand elle entendit annoncer celui qui allait servir de messager à sa douleur.Albert Delpit (1849-1893)
Suche est tombé malade de la suette, et c'est pour cette raison que je hâte cet autre messager.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Une heure après, un domestique entrait et lui remettait une lettre, qu'un messager venait d'apporter à l'instant.Jules Verne (1828-1905)
Personne ne songe à lui faire mal ; tout le monde le respecte et l'aime, car on voit en lui le messager des fées aimables et le courrier des génies bienfaisants.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Tenez tout cela prêt pour demain matin à la pointe du jour, heure où le messager pourra se mettre en route.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Mais le messager à la redingote blonde, s'étant manifesté de nouveau, déclara que son nom resterait inconnu.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESSAGER, ERE » subst. masc. & fem.

Celuy qui fait les allées & venuës pour porter des messages. Cet homme emprunte des lacquais de ses amis pour avoir des messagers qui ne luy coustent rien. Chez les Payens Mercure estoit le messager de Jupiter, Iris la messagere de Junon. On dit aussi, que l'Aurore est la messagere du jour. Quelques-uns ont donné aux vents la qualité de messagers de Neptune & d'Aeole. On dit aussi, une messagere d'amour, une entremetteuse.
 
MESSAGER, signifie aussi celuy qui est commis pour porter les hardes & les lettres des particuliers, & qui a pour cet effect un bureau establi par autorité publique. Il n'y avoit autre-fois si petit bourg qui n'eust son Messager Royal, & son Messager de l'Université. Il y en avoit à pied pour porter les lettres ; en charrette pour porter les hardes ; & à cheval pour conduire les hommes. Il est plus seur de prendre la voye du Messager, on n'est pas si-tost volé. Ce mot vient de missus, ou de missaticus, qu'on a dit dans la basse Latinité en la même signification.
 
MESSAGER, se dit figurément des signes, des avant-coureurs de quelque mal à venir. Il y a certaines nues qui sont messageres de la tempeste. Les signes, les prodiges sont des messagers qui nous advertissent de faire penitence, qui menacent de guerre & de peste. Les Lassitudes spontanees, les pesanteurs du corps sont des messagers qui nous annoncent quelque maladie prochaine.
 
On dit proverbialement, qu'on ne trouve jamais meilleur messager que soy-même. On dit aussi, d'un rousseau qui put du fromage trop afiné, qu'il sent le pied de Messager.