Email catcher

paillard

Définition

Définition de paillard ​​​ , paillarde ​​​ adjectif et nom

(personnes) par plaisanterie D'un érotisme actif, gai et vulgaire. nom Un vieux paillard.
(choses) ➙ grivois, obscène. Chansons paillardes.

Synonymes

Synonymes de paillard, paillarde

adjectif

licencieux, coquin, égrillard, gaulois, grivois, impudique, luxurieux, polisson, salace, cochon (familier)

Exemples

Phrases avec le mot paillard

Lorsque nous présentâmes ce personnage au lecteur, il nous souvient d'avoir affirmé que c'était un chien paillard.Michel Zévaco (1860-1918)
Les lieux de la soule résonnent des cris de guerre des équipes, des chansons paillardes.Ethnologie française, 2009, Laurent Sébastien Fournier (Cairn.info)
Historiquement, la salle de garde de l'internat est un lieu de convivialité où les internes mangent, chantent des chansons paillardes, transgressent certaines règles et brisent des tabous.Psychologie clinique et projective, 2020, Séverine Ringanadépoullé (Cairn.info)
Associer à un précepte de modération, d'une part un arrière-plan paillard, d'autre part les images d'une abondance de richesses rustiques, cela a quelque chose de surprenant.Réforme, Humanisme, Renaissance, 2019, André Tournon (Cairn.info)
Le ton de la parodie burlesque prédomine, le style noble des dialogues en alexandrins étant contredit sans cesse, en un comique de l'incongru, par de paillardes inconvenances, à saturation.Dix-huitième siècle, 2017, Patrick Brasart (Cairn.info)
Règne encore une culture passablement machiste : bagarres suscitées par la jalousie autour des filles, chansons paillardes, dragues qui se terminent souvent dans les voitures sans beaucoup de ménagement.Psychotropes, 2009, Monique Dagnaud (Cairn.info)
Elle le trouva qui tenait la fausse nièce sur ses genoux, le traita de paillard, lui donna des soufflets et l'obligea à lui demander pardon.Anatole France (1844-1924)
Je sais qu'il y en a qui le font pour le plaisir, ce sont celles qui nous entretiennent : & les autres, pour gagner leur paillarde vie.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Souvent accompagnée de couplets de chansons paillardes, leur sulfureuse réputation a franchi les portes des salles de garde des hôpitaux parisiens et des internats de province.Sociétés & Représentations, 2009, Emmanuelle Godeau (Cairn.info)
Règne encore une culture assez machiste : bagarres suscitées par la jalousie autour des filles, chansons paillardes, dragues qui se terminent souvent dans les voitures sans beaucoup de ménagement.Le débat, 2007, Monique Dagnaud (Cairn.info)
Le paillard rioit, en se mordant la langue ; & le consoloit, faisant de l'endormi.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Enfin, difficile de ne pas évoquer le tollé qu'avait provoqué l'année dernière, sur les réseaux sociaux, la divulgation d'un livret de chansons paillardes remis aux nouveaux élèves par les anciens.Ouest-France, Jean-Philippe GAUTIER, 09/09/2019
Monseigneur présidait, donnant une tenue à la conversation, évitant avec habileté que les conteurs ne se livrent aux récits paillards dont la troupe est friande.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Mais de qui sont ces portraits, tantôt pieux, tantôt paillards ?Ouest-France, Eric de GRANDMAISON, 25/07/2021
Il était paillard, il est vrai ; il aimait les femmes, les filles.Jules Michelet (1798-1874)
Quiproquos, rebondissements, jeu de dupes, travestissements, la farce, parfois paillarde, prend les couleurs du vaudeville au son d'une partition virtuose et d'airs exceptionnels.Ouest-France, Vincent CRESSARD, 12/04/2020
Si brutal fut le traumatisme, dans la bohème des luxurieux, que dès 1625 la vague paillarde retombe.Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2015, Michel Jeanneret (Cairn.info)
Le libertinage de ce paillard honteux lui a fait abréger les jours de sa nièce, de son épouse et de sa fille.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Il y a toujours le risque du potache, du paillard, c'est vraiment limite, mais ça ouvre une voie.Vertigo, 2014, Anthony Brinig (Cairn.info)
Confesse donc que la vertu n'est rien au prix des paillardes blandices que t'ingèrent ces images !Camille Lemonnier (1844-1913)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PAILLARD, ARDE adj. & subst.

Qui est fort adonné à la volupté, aux plaisirs charnels. Les gens paillards n'entreront point dans le ciel, qui n'admet point d'impureté. Jupiter & Hercule ont été des Dieux fort paillards.
 
PAILLARD, se dit quelquefois par maniere de raillerie, ou d'injure, ou de cageollerie. C'est un fort paillard, pour dire, un puissant coquin, un homme robuste. C'est un vilain paillard, un faux paillard. On dit aussi en chatouillant un jeune enfant, Vous estes un petit paillard.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Dans les coulisses du travail d'Alain Rey Dans les coulisses du travail d'Alain Rey

Jusqu’au bout, Alain Rey a travaillé à l’enrichissement de son Dictionnaire Historique de la langue française. Bérengère Baucher, Directrice...

22/11/2022