panneau

 

définitions

panneau ​​​ nom masculin

Chasse Morceau d'étoffe ou filet utilisé pour prendre le gibier.
locution Tomber, donner dans le panneau, dans le piège ; se laisser tromper.
Partie d'une construction, constituant une surface délimitée. Panneaux préfabriqués.
Panneau solaire : élément d'un dispositif transformant l'énergie solaire en énergie électrique.
Surface plane (de bois, de métal, de toile tendue) destinée à servir de support à des inscriptions. ➙ pancarte, panonceau. Panneaux électoraux. Panneaux de signalisation.
Couture Élément d'un vêtement fait de plusieurs morceaux.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A en juger par les dimensions du panneau sur lequel il les frappoit, elles avoient au moins neuf pieds d'étendue.François Levaillant (1753-1824)
Enfin sur le mur sont des encadrements dont le panneau est resté vide ; ils sont supportés par des cornes d'abondance qui soutiennent des têtes d'enfants.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Je pousse la porte qui est ouverte, je gravis l'échelle de fer, je mets le pied sur le pont, au moment où les hommes referment le panneau de l'avant.Jules Verne (1828-1905)
N'était-ce pas lui qui avait enfoncé d'un coup de poing un panneau de chêne de la porte qui conduisait à la salle des jeux ?Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Comme vous l'avez signalé, la question concerne la décision prise par les autorités françaises de supprimer un panneau qui indiquait, en langue basque, le nom d'une gare.Europarl
Elle souleva les tentures de soie qui couvraient les murs, fit jouer un panneau de boiserie, et mit à découvert un magnifique coffre incrusté.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ces divers produits de la mer furent immédiatement affalés par le panneau vers les cambuses, destinés, les uns à être mangés frais, les autres à être conservés.Jules Verne (1828-1905)
Je pense qu'il serait bon d'utiliser le même panneau, le même signal d'avertissement, le même pictogramme que dans les transports internationaux.Europarl
Mais j'espère qu'à court terme, le panneau d'avertissement sera le même dans toute une série de secteurs.Europarl
Muni de la clef confiée à son zèle, il s'introduisit dans cette chambre par le panneau mobile, inconnu par les serviteurs vulgaires du palais.Octave Féré (1815-1875)
Après la porte recommence le panneau, et c'est un bahut hollandais faisant pendant à l'autre, dans son assez vilaine tonalité jaune.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Cependant après avoir déjà donné si-bien dans le panneau, j'y donnai encore tout aussi-bien que l'avois fait.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Le panneau se ferma, les réservoirs d'eau s'emplirent, et l'appareil s'immergea d'une dizaine de mètres.Jules Verne (1828-1905)
Vous voyez des portes ainsi faites dans le salon de votre père, et il n'en est qu'une dont le panneau se soit ouvert.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Sur le panneau opposé à la galerie du jardin, on avait également appliqué des glaces à cadres dorés, de même grandeur que celles des croisées correspondantes.Astolphe de Custine (1790-1857)
Nous devons soutenir le principe de la taille minimum de débarquement et le panneau à mailles carrées.Europarl
Sans nous parler, sans nous voir peut-être, il alla au panneau, regarda les poulpes et dit quelques mots à son second.Jules Verne (1828-1905)
On voulut savoir, on retourna dans le vestibule risquer un regard par le panneau vitré de la porte.Émile Zola (1840-1902)
En marchant sur le parquet, il crut sentir un panneau remuer sous ses pas ; en l'examinant, il découvrit une trappe.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
J'ouvre alors le panneau du pont, soigneusement clos jusque-là, je mâte, je hisse ma voile ou je prends mes avirons, et je me promène.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANEAU » s. m.

Terme de Menuiserie. C'est un quarré de bois mince, & quelquefois ouvragé, qu'on enchasse dans les raynures d'une plus grande piece entre deux montans, & deux traversiers. Il faut faire une porte à paneaux. Des volets à paneaux. Les Vitriers se servent aussi de ce terme, & disent des paneaux de vitre, qui s'enchassent dans les raynures ou feuillures des fenestres. Les paneaux de ce carrosse sont forts & bien nervez. Ce mot vient du Latin penellum. Du Cange.
 
PANEAU, est aussi une espece de filet qu'on met sur le passage du gros ou menu gibier pour le prendre, qui est composé de plusieurs pans de maille.
 
Paneaux d'une selle à cheval, sont deux coussinets pleins de bourre de boeuf, ou de cerf, quelquefois de crin, qu'on met des deux costés de la selle, pour empescher que les arçons ou les bandes n'écorchent le cheval.
 
PANEAU, se dit aussi d'une espece de selle sans arçons, ou d'une garniture rembourée qu'on met sous les basts des bestes de somme. Ce cheval n'a point de selle, il n'a qu'un paneau.
 
PANEAU, se dit proverbialement en ces phrases. On dit qu'un homme creve dans ses paneaux, pour dire, qu'il est trop serré dans ses habits ; ou figurément, qu'il creve de depit, par une metaphore tirée des paneaux d'une selle, qui serrent par fois trop fort un cheval. On dit aussi, qu'il a donné dans le paneau, pour dire, qu'il a été surpris par son trop de credulité, qu'il a donné dans un piege qui luy avoit été tendu.
 
PANEAUX, en termes de Marine, se dit des planches qui sont l'assemblage des trappes ou portes qui ferment les escoutilles.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots d’Halloween Top 10 des mots d’Halloween

Chaque année, le 31 octobre, des enfants de nombreux pays se déguisent en des personnages fantastiques et vont récolter des friandises de porte en porte tandis que des citrouilles sculptées arborent des sourires effrayants… C’est Halloween ! Cette fête païenne d’origine celte est répandue depuis longtemps dans les pays anglo-saxons. Popularisée par les films d’horreur, elle s’est propagée dans le courant des années 1990, assortie de toute son imagerie gentiment effrayante. Squelette, fantôme, lanterne, sorcière, autant de mots associés à cet évènement et dont je vous propose de découvrir l’origine. Tremblez !

Édouard Trouillez 26/10/2020