Email catcher

plaindre se plaindre

Définition

Définition de plaindre ​​​ verbe transitif

Considérer (qqn) avec un sentiment de pitié, de compassion ; témoigner de la compassion à. Je le plains d'avoir tant de soucis. Être à plaindre : mériter d'être plaint. Elle est plus à plaindre qu'à blâmer.
locution Il ne plaint pas sa peine, il travaille sans se ménager.

Définition de se plaindre ​​​ verbe pronominal

Exprimer sa peine ou sa souffrance par des pleurs, des gémissements, des paroles. ➙ se lamenter ; plainte. Elle se plaint de maux de tête.
Exprimer son mécontentement (au sujet de qqn, qqch.). ➙ protester ; familier râler, rouspéter. Se plaindre de qqn, lui reprocher son attitude. Se plaindre de son sort. Je ne m'en plains pas, j'en suis assez content. sans complément Il se plaint sans cesse. Se plaindre à qqn, auprès de lui. Se plaindre de (+ infinitif). Elle s'est plainte d'avoir trop à faire. Se plaindre que (+ subjonctif ou indicatif).

Conjugaison

Conjugaison du verbe plaindre

actif

indicatif
présent

je plains

tu plains

il plaint / elle plaint

nous plaignons

vous plaignez

ils plaignent / elles plaignent

imparfait

je plaignais

tu plaignais

il plaignait / elle plaignait

nous plaignions

vous plaigniez

ils plaignaient / elles plaignaient

passé simple

je plaignis

tu plaignis

il plaignit / elle plaignit

nous plaignîmes

vous plaignîtes

ils plaignirent / elles plaignirent

futur simple

je plaindrai

tu plaindras

il plaindra / elle plaindra

nous plaindrons

vous plaindrez

ils plaindront / elles plaindront

Synonymes

Synonymes de se plaindre verbe pronominal

se lamenter, conter ses peines

geindre, crier, gémir, pleurer, brailler (région., Québec), bêler (familier), couiner (familier), pleurnicher (familier)

protester, criailler, grommeler, jeter, pousser les hauts cris, maugréer, murmurer, récriminer, râler (familier), rouspéter (familier)

réclamer, crier famine, crier misère, revendiquer

Synonymes de se plaindre de

faire grief à, en vouloir à

Exemples

Phrases avec le mot plaindre

Dites au moins à ces messieurs que vous n'avez pas à vous plaindre de moi.Paul Féval (1816-1887)
Mais plus tard, elle va découvrir que d'autres familles commencent à se plaindre.Capital, 09/11/2021, « Morbihan : une famille a-t-elle payé pour des cours en… »
Je ne saurais d'ailleurs te plaindre, tu te sens vivre, et tous ne sauraient en dire autant.Émile Zola (1840-1902)
J'ai pas trop à me plaindre, j'ai été plus heureuse que vous... pour sûr.Guy de Maupassant (1850-1893)
Deuxièmement, la possibilité de se plaindre pour ceux qui voudraient freiner la décision disparaîtrait : la partie n'a pas été entendue.Europarl
C'est à partir de ce moment qu'elle aurait commencé à se plaindre de brûlures, de douleurs et de problèmes rénaux.Ouest-France, 09/11/2017
Sans s'en plaindre, les responsables de club parlent de contraintes organisationnelles accrues.Ouest-France, Denis RIOU, 05/11/2020
Les femmes seraient trop à plaindre si elles étaient coupables de tous les désirs qu'elles nous inspirent.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle a même, en général, une difficulté à se reconnaître déprimée et à s'en plaindre.Le Journal des psychologues, 2007, Anne Ferrari (Cairn.info)
Non pour vous plaindre mais pour lui signaler les faits.Capital, 26/03/2012, « Protégez-vous d’un collègue envahissant »
Et pas question d'aller se plaindre auprès des chefs hôtesses : en général, elles détestent être prises en défaut.Capital, 28/01/2011, « Les dessous pas très glamour du monde des hôtesses »
Chaque jour, disent les dirigeants, des dizaines de femmes, accompagnées de leurs enfants, viennent se plaindre de leur situation financière difficile.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1973, Kris Borms (Cairn.info)
Les affaires vont bon train et il ne va pas s'en plaindre.Ouest-France, 01/09/2021
Nous sommes un petit nombre qui n'est pas à plaindre.Ouest-France, 06/04/2020
Même s'ils doivent rogner leur indemnité pour frais de mandat et faire preuve de plus de transparence, les députés ne sont pas à plaindre.Capital, 25/09/2012, « Les députés vont devoir rogner leurs indemnités »
Autre avantage : la météo nous autorise à nous plaindre sans offenser personne.Ça m'intéresse, 07/04/2021, « La météo : notre sujet favori »
Ils ne se doutent pas qu'ils sont à plaindre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Dans un régime tyrannique, toute personne lésée peut en principe se plaindre devant les tribunaux.Présence Africaine, 2012, Mwayila Tshiyembe (Cairn.info)
Pourquoi nous plaindre et pourquoi leur demander plus qu'ils ne peuvent donner ?Pierre de Lano (1859-1904)
Il était si heureux qu'il en venait à plaindre les hommes autour de lui.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PLAINDRE v. act.

qui se dit souvent avec le pronom personnel. Témoigner sa douleur, son affliction par quelque signe exterieur. Il faut que ce malade souffre beaucoup, il n'a pas coustume de se plaindre. Il plaint le bras, la jambe, les lieux où il sent du mal. Cette veuve se plaint de la mort de son mary, elle pousse les hauts cris. Ce mot vient de plangere.
 
PLAINDRE, signifie aussi, Avoir de la compassion, de la douleur de la misere d'autruy. On ne sçauroit assez plaindre ceux qui ont mal aux dents, qui ont la goutte, la pierre. Ce n'est pas assez de plaindre la misere des pauvres, il la faut soulager. Cet homme merite bien sa disgrace, personne ne le plaint. Il a bien du bien, il n'est pas à plaindre.
 
PLAINDRE, signifie aussi, Demander raison, ou reparation de quelque tort ou injustice, ou en faire quelque reproche. Un malheureux se plaint du ciel, des astres, de la fortune. Un amant se plaint des rigueurs de sa maistresse. La plus-part des Courtisans se plaignent de la Cour. Les mauvais Poëtes se plaignent du temps, du malheur du siecle. Cette partie se plaint fort de son Rapporteur, de son Procureur. Celuy qu'on a volé ou battu va se plaindre en Justice, chez le Commissaire. Il s'est allé plaindre au Roy.
 
On dit aussi, qu'un homme se plaint sa vie, se plaint un habit, pour dire, qu'il ne se donne pas ce qui est necessaire pour se nourrir & pour se vestir. On dit au contraire, On n'a pas plaint l'argent à ce bastiment, pour dire, On n'y a rien espargné. On n'a pas plaint le beurre à cette sauce, on y en a mis trop. On ne luy plaint rien, on luy donne tout ce qu'il souhaitte. C'est un homme qui plaint sa peine, ses pas, ses paroles.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être de bon, de mauvais augure Être de bon, de mauvais augure

Quand on dit d’un signe favorable ou défavorable qu’il est de bon ou de mauvais augure, on comprend que augure est synonyme de présage. Mais on...

Alain Rey 25/10/2022