polir

 

définitions

polir ​​​ verbe transitif

Rendre poli (2) par frottement (un corps dur, une substance dure). ➙ limer, poncer. Polir qqch. avec un abrasif.
Travailler pour améliorer. ➙ parfaire, perfectionner.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je polis

tu polis

il polit / elle polit

nous polissons

vous polissez

ils polissent / elles polissent

imparfait

je polissais

tu polissais

il polissait / elle polissait

nous polissions

vous polissiez

ils polissaient / elles polissaient

passé simple

je polis

tu polis

il polit / elle polit

nous polîmes

vous polîtes

ils polirent / elles polirent

futur simple

je polirai

tu poliras

il polira / elle polira

nous polirons

vous polirez

ils poliront / elles poliront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous êtes née pour polir, pour inspirer et pour instruire tous ceux que vous charmerez.Gaston Maugras (1850-1927)
Ensuite, il faut polir la plaque avec de l'huile et du rouge pour enlever toutes les traces de l'image qu'on efface.Louis Daguerre (1787-1851)
Toujours occupé de ses affaires et de ses plaisirs, en déréglant les mœurs par ses exemples il ne chercha point à les polir.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Il fallait le polir pour faire disparaître les cicatrices de la pointe et du marteau.Gaston Maspero (1846-1916)
Viens, nous y trouverons une boisson pure, et nous y baignerons notre tête et nos ailes, et mon bec ira polir ton plumage.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Les flots, toujours tranquilles ici, ne le surmontent jamais et se contentent de laver et de polir sa roche.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
De plus, cet arbre précieux vous fournira de l'huile pour polir votre peau et pour vous éclairer le soir.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
On dirait qu'à leurs premiers sons les esprits durent s'adoucir, les mœurs se polir, les affections nobles se ranimer, le génie reprendre son essor, et la société tous ses charmes.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Nous nous servîmes, pour les polir, de morceaux de peau de requin et d'une pierre tendre dont nous avions fait la découverte.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
S'agit-il pour vous de polir les mœurs, d'élever les manières, de faire briller les arts ?Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Il passait des journées et des nuits à polir un ouvrage ou des ouvrages destinés, à ce qu'il espérait, à perpétuer son nom.Eugène Delacroix (1798-1863)
Pour celles qui dénotent un auteur qui n'aime ni à travailler, ni à polir, ni à corriger, je m'en charge : il faut être juste.Joseph Fiévée (1767-1839)
Deux anneaux concentriques qui servent à saisir le cercle supérieur du schako pour le polir.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
L'imagination est peut-être fatiguée de cette immense galerie de monstruosités où par les temps de fureur la mer se glisse et a fini par polir toutes les aspérités.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les précieuses rebaptisaient chaque chose et chaque personne afin de mieux polir le langage, et, dans le fond, elles l'ont poli, et plus que bien des gens payés pour cela.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
A force de nous vouloir adoucir et polir, on nous a amollis, pauvres gens, et nous ne sommes plus que des chiffes.Eugène Le Roy (1836-1907)
Cette rupture leur fit grand plaisir, parce qu'ils virent bien que son esprit estoit une pierreponce, qu'il estoit tout à fait impossible de polir.Antoine Furetière (1619-1688)
C'était un inconvénient polir ses roues, dont les aubes, insuffisamment immergées, devaient nécessairement produire une poussée moindre.Jules Verne (1828-1905)
Outil de bois qui sert aux cordonniers à lisser ou polir le devant des semelles de souliers.Jules Fabien Gingras (1826-1884)
Aujourd'hui, c'est un simple manœuvre, qui ne fabrique jamais qu'une seule pièce, passe sa vie à forer des trous semblables, polir le même organe, conduire la même machine.Gustave Le Bon (1841-1931)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POLIR » v. act.

Rendre uni en sa surface, en oster toutes les inégalitez. Le marbre se polit avec les grais, les armes avec de l'emeril, le diamant avec la seule poudre de diamant sur la bouë d'acier. Il est bien difficile de bien polir un miroir spherique.
 
POLIR, se dit figurément en Morale, & signifie premierement, Civiliser. On a du mal à polir les Barbares, à les ranger dans une societé honneste & civile. Les peuples du Nord estoient autrefois farouches, le temps & les lettres les ont polis & rendus sçavants. On dit aussi, que la Cour polit bien les gens de province. La conversation des Dames polit bien un jeune homme, le rend propre, galand & delicat. Un Auteur ne sçauroit trop polir son discours, son stile, ses vers.
 
POLI, IE. part. pass. & adj. Un teint poli & uni. Des peuples polis & civilisez. Un Courtisan poli & mignon. Un esprit poli & galand.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020