Email catcher

prostration

Définition

Définition de prostration ​​​ nom féminin

État d'abattement physique et psychologique extrême, de faiblesse et d'inactivité totale. Être, tomber dans une prostration profonde.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot prostration

Une fois les engagements pris auprès de l'évêque, vient le geste de la prostration.Ouest-France, 03/06/2012
Au cours de ces semaines de prostration, l'adolescent a été envahi d'idées mortifères, avec une expérience de fin du monde.La clinique lacanienne, 2012, Dominique Gobert (Cairn.info)
Devant l'absence totale de réaction de ces derniers et leur prostration, il se trouve dans l'incapacité d'intervenir.Les cahiers internationaux de psychologie sociale, 2008, Maryline Specht (Cairn.info)
Mais, dans sa prostration, le blessé eut un réveil, une minute de lucidité.Émile Zola (1840-1902)
Ma belle-mère, qui venait déjeuner avec moi, me trouva dans cet état de prostration, et n'en fut pas peu épouvantée.Henry Gréville (1842-1902)
Le rituel de la prostration où l'ordinant s'allonge sur le sol de la cathédrale a revêtu un cachet particulier.Ouest-France, 25/06/2018
Des élans soudains ponctuent des moments de prostration, plus préoccupants, où elle reste figée dans un coin, à la porte de mon bureau.La Revue Lacanienne, 2008, Jean-Marie Forget (Cairn.info)
Il sombre ensuite dans un état de profond abattement et de prostration.Essaim - REVUE DE PSYCHANALYSE, 2008, Patricia Janody (Cairn.info)
Ces mêmes sentiments régissent les réactions de colère, de révolte ou de gel émotionnel et de prostration.La psychiatrie de l'enfant, 2012, Dr Francesco Grasso (Cairn.info)
Si le poëte sort de son mutisme, c'est d'ordinaire pour nous livrer le triste secret de sa prostration et de son désespoir.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Si la douleur est toujours présente, elle n'a pas été synonyme de prostration.Ouest-France, Valentin HAMON--BEUGIN, 08/08/2019
Ces mouvements prennent évidemment des formes comportementales extrêmement variées, de l'agitation à la prostration en passant par une gamme infinie de troubles à connotations instrumentales.Revue française de psychanalyse, 2017, Laurent Danon-Boileau (Cairn.info)
Une pensée presque lucide restait en lui, néanmoins, au milieu de cette prostration : elle !Paul Féval (1816-1887)
Le geste de la prostration, signe d'humilité, est l'un des moments les plus importants de la célébration.Ouest-France, 03/06/2012
C'est la prostration morne des maniaques brisés par leur accès.Hippolyte Taine (1828-1893)
Un tweet, dès hier soir, décrivait assez bien l'état de prostration des républicains traditionnels face à la dérive populiste de leur propre parti.Ouest-France, Laurent Marchand, 16/03/2016
Puis il tomba dans une prostration profonde ; on n'entendit plus que le sifflement de sa respiration entre ses lèvres altérées.Jules Verne (1828-1905)
Entre deux périodes de prostration, elle trouve néanmoins le courage de travailler dans un vidéo-club.Pensée plurielle, 2007, Jacinthe Mazzocchetti (Cairn.info)
Ses symptômes sont bien connus : nausées, hypersalivation et prostration dans les cas extrêmes.Ouest-France, 20/05/2013
Le grand ministre était en proie à une entière prostration, ses éminentes facultés semblaient disparues.Octave Féré (1815-1875)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine