svelte

 

définitions

svelte ​​​ adjectif

Qui produit une impression de légèreté, de souplesse, par sa forme élancée. ➙ fin, mince. —  Une taille svelte.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cet animal a toute la forme du chameau vulgaire ; mais il en diffère en ce qu'il est infiniment plus svelte dans ses membres, et plus rapide dans ses mouvements.Volney (1757-1820)
Une forme svelte, gracieuse, pleine d'amoureuses provocations, se balançait dans un rayon de lumière devant lui, comme une feuille de rose sur le souffle qu'elle parfume.Pamphile Le May (1837-1918)
C'était un jeune homme brun, de vingt-sept ans environ, convenablement vêtu, svelte et bien fait de sa personne.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Jusqu'au dernier jour, haut, svelte, rapide, il a passé dans la vie, le sourire aux lèvres et fredonnant volontiers quelque alerte refrain.Jules Massenet (1842-1912)
La taille autrefois si svelte avait épaissi, la figure fine et charmante s'était empâtée, et les cheveux devenaient rares.Georges Ohnet (1848-1918)
Sur son mâle et noble visage brillaient les couleurs de la santé, et il était d'une taille svelte, élevée, imposante.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Grande et jolie, svelte, légère, elle avait de charmantes mains dont son père, dit-on, raffolait.Jules Michelet (1798-1874)
Sa haute taille, son corps svelte, sa figure fière et décidée, ses mouvements brusques formaient une certaine harmonie avec ce costume d'un autre temps.Edmond About (1828-1885)
À cette époque elle était svelte encore, et sa taille avait ce charme qu'elle a conservé si longtemps.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Parut maintenant une femme, svelte et ondoyante, qui arrivait du dehors, et ressemblait, bien entendu, à un fantôme tout noir.Pierre Loti (1850-1923)
Cet appartement était occupé par un homme dans la force de l'âge, grand, svelte, robuste.Eugène Sue (1804-1857)
Souvent les officiers vinrent la contempler à distance en admirant sa taille svelte et finement cambrée ; ils ne l'appelaient plus que « la belle amazone ».Joseph Marmette (1844-1895)
Elle examinait des brides ou des selles, regardait le pansage d'un cheval, si svelte, si gracieuse, dans son costume ajusté.Paul Bourget (1852-1935)
C'était un grand beau garçon, svelte et bien tourné, et à mon estime d'environ vingt-six ans.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Et la glace verdissante reflétait le jet svelte d'une forme souple extrêmement, sous la blouse lâche et la jupe unie qui modelait la ligne des hanches...Henri Ardel (1863-1938)
Un ours en sortit, cassant les branches, et, lentement, en balançant la tête d'un air horriblement caressant, s'approcha du svelte animal, qui continuait à boire, paisible.Judith Gautier (1845-1917)
Jamais encore on n'avait vu un visage plus gracieux, un regard plus doux, un corps plus svelte, une attitude plus décente.Pierre Zaccone (1818-1895)
La dame créole aux charmes ignorés, qui marchait, grande et svelte, comme une chasseresse sous les bois de palmiers, avait soumis son enthousiasme curieux.Charles Baudelaire (1821-1867)
Et pourtant si elle était grande, elle ne l'était pas trop pour danser ; et, au moment où je parle, elle était svelte comme une biche et parfaitement élégante.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Personne ne connaît comme lui l'architecture svelte et compliquée, la ligne souple du cheval, et non seulement du cheval, mais de toutes les bêtes.Georges Rodenbach (1855-1898)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUELTE » adj.

Terme de Peinture, qui signifie, Agile & de taille degagée. Il se dit des tableaux peints avec une grande liberté de pinceau, & qui donne un grand degagement des parties. Ce mot vient de l'Italien suelto.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020