mince

définitions

mince ​​​ adjectif et interjection

(opposé à épais) Qui a peu d'épaisseur ; fin. Couper qqch. en tranches minces (➙ émincer).
(opposé à large) Étroit, filiforme.
(personnes ; parties du corps) Qui a des formes relativement étroites pour leur longueur, et donne une impression de finesse. ➙ élancé, gracile, svelte.
Qui a peu d'importance, peu de valeur. ➙ insignifiant, médiocre. Pour un mince profit. Un prétexte bien mince.
interjection familier Exclamation de surprise, de dépit. ➙ zut.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Recevoir ce rapport et ses 400 propositions d'amendement de la commission n'a vraiment pas été une mince affaire.Europarl
Grande, mince de taille et large des hanches, elle avait la peau très brune, les yeux très grands, les cheveux très noirs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout me prend de ma substance, nul ne me donne rien, je me fais mince, - peu s'en faut que je ne sois comme une ombre.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Elle était mince, blonde, avec des yeux délicieux, envoûtés dans la pénombre de profondes orbites, des mains pâles veinées de bleu, la voix très douce.Judith Gautier (1845-1917)
Le point de désaccord qui subsiste – et il n'est pas mince – a trait à l'inclusion des holdings et des sociétés de réassurance dans le champ d'application de la directive.Europarl
Mais le premier départ ne fut pas bon, le starter, qu'on apercevait au loin comme un mince trait noir, n'avait pas abaissé son drapeau rouge.Émile Zola (1840-1902)
Ce cadre financier est mince, les paiements ne représentent que 1 % du revenu national brut, ce qui est visible dans le contenu du cadre.Europarl
Le premier est la volonté de refermer, ou de faire refermer, par la force ce mince espace de liberté.Europarl
La mise sur pied d'un nouveau cadre d'action communautaire n'est vraiment pas une mince affaire.Europarl
Sa femme, que je ne connaissais point, était une grande jeune fille, blonde, un peu mince, jolie, avec des yeux pâles, des cheveux pâles, un teint pâle, des mains pâles.Guy de Maupassant (1850-1893)
La tête blonde regarda en arrière, montrant de nouveau, sous le velours noir de la toque, un mince visage pâle et comme pétri de chagrin.Daniel Lesueur (1854-1921)
Comme vous l'avez sans doute déjà constaté, le rapport annuel de cette année est bien plus mince que celui des années précédentes.Europarl
Ce n'est pas une mince affaire, car il faut désigner les bonnes personnes pour tous ces postes très importants que nous avons créés.Europarl
À mon approche, un homme mince, osseux et d'une haute taille, vint au-devant de moi.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Elle était d'une grande taille, un peu mince, et même dans les derniers jours très-amaigrie.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Prenant alors un mince morceau de bois, il le promena facilement dans les jointures de la pierre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ces bouteilles qui sont de verre mince & commun, supportent le feu avec une merveilleuse facilité, & sont à très-bon marché.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Il se pourrait même que ce profit ne soit pas si mince, il pourrait en réalité être considérable.Europarl
Ce n'est pas une mince affaire dans cette crise, mais nous allons néanmoins faire de notre mieux.Europarl
Il se peut que je ne sois pas le meilleur orateur du monde, mais oublier un discours de 13 minutes ce n'est pas une mince affaire.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MINCE » adj. masc. & fem.

Qui est peu Espais. Le taffetas est une estoffe fort mince au pris du drap. On couppe les trenches de jambon fort minces, les rosties fort minces. Ce mot vient de minutius, diminutif de minutus, & de Grec Minynthos. Menage.
 
MINCE, se dit aussi figurément de ce qui n'a gueres de force, de solidité. Ce Prince est bien mince, il n'a guerres de pouvoir ; son revenu est bien mince. Il est bien pauvre, son sçavoir, son esprit sont bien minces, ne sont pas grands, cet habit est bien mince, est bien leger.
 
On dit proverbialement, qu'une chose est mince comme la langue d'un chat, pour dire, qu'elle est peu espaisse.
Le dessous des mots À table ! À table !

Le contenu de nos assiettes ne ressemble pas à celui qu’ont connu nos grands-parents. Depuis soixante ans, de nouveaux aliments, de nouvelles habitudes apparaissent et changent imperceptiblement notre quotidien et nos manières de vivre.

Marie-Hélène Drivaud 08/12/2020