tapir

 

définitions

se tapir ​​​ verbe pronominal

Se cacher, se dissimuler en se blottissant.

tapir ​​​ nom masculin

Mammifère ongulé, herbivore, bas sur pattes, dont le nez se prolonge en trompe.
Le tapir terrestre Le tapir terrestre - Crédits : iStockphoto/Jan Gottwald Crédits : iStockphoto/Jan Gottwald
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me tapis

tu te tapis

il se tapit / elle se tapit

nous nous tapissons

vous vous tapissez

ils se tapissent / elles se tapissent

imparfait

je me tapissais

tu te tapissais

il se tapissait / elle se tapissait

nous nous tapissions

vous vous tapissiez

ils se tapissaient / elles se tapissaient

passé simple

je me tapis

tu te tapis

il se tapit / elle se tapit

nous nous tapîmes

vous vous tapîtes

ils se tapirent / elles se tapirent

futur simple

je me tapirai

tu te tapiras

il se tapira / elle se tapira

nous nous tapirons

vous vous tapirez

ils se tapiront / elles se tapiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Des réponses du savant, on ne saisissait que l'intonation pleurarde, coupée des bruyantes aspirations de son groin de tapir.Alphonse Daudet (1840-1897)
Alors elle courut épouvantée se tapir dans sa cellule, demandant à son grabat un moins horrible cauchemar.Victor Hugo (1802-1885)
Tous ces reptiles qu'on appelle les pauvres n'ont rien de mieux à faire que de se tapir dans leur trou quand ils aperçoivent quelque chose d'extraordinaire.Victor Hugo (1802-1885)
L'animal fut se tapir entre les sabots de son cheval.Paul Adam (1862-1920)
Le mâle va se tapir dans un pli du talus de terre, y languit deux ou trois jours et périt.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Un autre jour je rencontrois un mangeur de fourmis, un mouton paresseux, ou un tapir.Louis Ange Pitou (1767-1846)
A ce moment, j'avais plus envie de me tapir sous le fauteuil de grand'mère que d'accepter l'invitation de mon ancienne partenaire, mais comment motiver mon refus ?Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Nous enveloppant à la hâte de ce qui se trouva sous notre main, nous allâmes nous tapir dans la ruelle du lit.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Quand j'ai la fièvre, je vais me tapir dans un coin du salon, et l'on fait de la musique.Stendhal (1783-1842)
On les dirait tous partis à l'affût, se tapir derrière les genêts pour guetter le bleu qui doit passer dans la ravine.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ou ils me décochent des compliments dont je me soucie autant qu'un tapir d'un galoubet.Adolphe Retté (1863-1930)
Ce dernier, après avoir bien préparé son artifice, va se tapir dans le buisson d'où il doit mettre le feu à la mèche.Paul de Kock (1793-1871)
Non, ce n'est pas un nez, c'est quelque chose qui ressemble à la trompe charnue et rétractile d'un tapir.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Le mouton paresseux et le tapir ont les mêmes défenses et en font le même usage, mais celui-ci est beaucoup plus utile que les autres.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Mïan, avec précaution, s'approcha encore de la poule, qui semblait se tapir pour se laisser attraper.Frédéric Mistral (1830-1914)
Il n'y a plus qu'à se tapir comme une bête dans un trou, ou bien à sortir pour lécher la botte du vainqueur !Jules Vallès (1832-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TAPIR » v. neut.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel, & signifie, Se cacher en quelque lieu estroit. Il s'est tapi derriere un buisson, dans cette armoire, dans ce petit coin, quand il a vû venir les Sergents.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020