vénérable

 

définitions

vénérable ​​​ adjectif et nom

adjectif littéraire ou par plaisanterie Digne de vénération. —  D'un âge vénérable : très vieux. ➙ respectable. Cette vénérable institution.
nom Religion Personne qui a obtenu le premier degré de la canonisation (avant bienheureux et saint). Bède le Vénérable.
nom Président(e) d'une loge maçonnique.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Songez que vous allez vous jeter dans les bras de votre vénérable père, et que son bonheur et le vôtre dépendent de vos efforts.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Combien cette grande mère, la noble, la sereine, l'héroïque antiquité, parut supérieure à tout ce qu'on connaissait, quand on revit, après tant de siècles, sa face vénérable et charmante !Jules Michelet (1798-1874)
Dans une telle disposition d'esprit, il dut être touché de cet aspect de charité paisible et de sainte indifférence que présentaient le vénérable abbé et l'intérieur de sa maison.Charles de Rémusat (1797-1875)
Mais, pendant les exhortations de ce vénérable ecclésiastique, il tournait la tête de tous côtés et ne paraissait y faire aucune attention.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Seulement, les royautés de ce temps-ci me semblent encore moins solides qu'elles ne l'étaient dans ce passé vénérable.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Ils avaient, en une occasion importante, manifesté à leur vénérable confrère, sous une forme presque injurieuse, les sentiments d'animosité qu'ils nourrissaient contre lui et qu'il ne méritait pas.Ernest Daudet (1837-1921)
Mes sentiments ne sont plus de mode, et la conservation d'un arbre vénérable n'est pas plus qu'eux au ton du jour.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
C'était la même figure douce, vénérable et calme, de sorte qu'il lui semblait qu'elle continuait son rêve.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La foule est gobeuse, elle aime ce qui est vénérable et ne se méfie presque jamais d'un vieux monsieur décoré.Arnould Galopin (1863-1934)
Beaucoup se sont effondrées en déversant sur les pavés leur mobilier vénérable, et, dans leur actuelle immobilité, elles gardent comme des attitudes de souffrance.Pierre Loti (1850-1923)
Quand il vit cela, il n'hésita plus, frappa avec vigueur et fit voler en éclats la vénérable boiserie.Louis Reybaud (1799-1879)
Bientôt des larmes coulèrent de ses yeux, et il laissa tomber sa tête chauve et vénérable dans ses mains tremblantes, puis s'ensevelit dans une sombre méditation.Eugène Sue (1804-1857)
Par bonheur, les traces du passage de l'illustre fondateur sont trop profondes, trop lumineuses, pour qu'il soit besoin de rien ajouter à l'auréole de gloire qui couronne son front vénérable.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Grâce à la forte lumière qui brillait derrière lui, nous vîmes un homme d'aspect vénérable, aux cheveux blancs comme neige, aux traits qui indiquaient un caractère pensif mais ardent.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ses cheveux blancs, son aspect vénérable et bon, ajoutaient à son habileté consommée la naïveté d'une réalisation complète.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Vous donnerez par politesse à ce pauvre monsieur un peu moins de soixante-dix ans, pensant le rajeunir, et, en réalité, ce vénérable aïeul n'en a que quarante-cinq !Albert Robida (1848-1926)
Que de lettres, depuis quinze ana, n'ai-je pas écrites à ce vénérable ami, sans jamais oser les confier à la poste, de crainte qu'elles ne fussent interceptées !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Fisher était un vieillard dont la vertu était plus vénérable encore que les cheveux blancs.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Il en va de même pour le vote de notre vénérable institution qui n'a pas créé de nouvel organe de supers scientifiques.Europarl
Gardez-vous d'agiter l'âme pieuse et soumise de votre vénérable frère par des assertions si frivoles.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VENERABLE » adj. m. & f.

Grave, majestueux, qui attire du respect. On peint Dieu le Pere sous la figure d'un venerable vieillard. La Majesté des Rois est venerable.
 
VENERABLE, est aussi la qualité que les Notaires donnent dans leurs actes aux Ecclesiastiques & aux gens de lettres. Les venerables Doyen & Chanoines d'un tel lieu. Venerable N. Professeur en Philosophie.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020