voisin

 

définitions

voisin ​​​ , voisine ​​​ adjectif et nom

adjectif
Qui est à une distance relativement petite. ➙ proche, rapproché ; avoisiner. —  Qui touche, est à côté. La pièce voisine. ➙ attenant, contigu. Les pays voisins. ➙ limitrophe. —  Proche dans le temps. Les années voisines de 1789.
Qui présente un trait de ressemblance, une analogie. Espèces voisines. —  Voisin de… : qui se rapproche de. Un état voisin du coma. ➙ proche.
nom
Personne qui vit, habite le plus près. Ses voisins de palier. —  Personne qui occupe la place la plus proche. Mon voisin de table. Sa voisine de droite.
Autrui. Envier le sort du voisin. ➙ prochain.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous avons donc besoin d’une politique de l’énergie qui permette à un pays d’aider son voisin d’une manière équitable.Europarl
Mais les gens de chez nous ne sont pas curieux, sinon de ce que fait le voisin, et surtout la voisine.Romain Rolland (1866-1944)
Ces paysans, en échange, s'engagent à faire, une année durant, le gros travail des champs chez un voisin pauvre.Jules Legras (1866-1939)
Vivement, il paya le cocher, très heureux aussi de constater que personne, pas un voisin même, n'était là.Émile Zola (1840-1902)
Il s’agissait là d’une «patate chaude» que chacun voulait passer à son voisin, dans l’espoir que celui-ci ne la garderait pas trop longtemps.Europarl
Combien une telle surface, sous un tel ciel, ne produirait-elle de beaux et d'intéressants produits primeurs, plus précoces encore que ceux des côtes si privilégiées pourtant du continent voisin !Paul Otlet (1868-1944)
Il se pourrait que l’auteur de tels actes se trouve être notre propre voisin, collègue ou parent.Europarl
Il s'agit ici de voir la paille dans l'œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien.Europarl
Le fait que l'on n'ait jamais osé tenir un langage clair à notre voisin turc me fait craindre la seconde alternative, et a fait de moi un eurosceptique.Europarl
Les distractions y sont trop rares pour que chacun ne s'occupe pas de ce que fait le voisin.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je suis allé frapper chez le voisin, qui m'a ouvert lui-même et auquel j'ai remis la lettre, enfin terminée et destinée à la veuve de son fils.Émile Souvestre (1806-1854)
Dans le monde des pensées nous ne reconnaissons pas les distances ; tout ce qui se ressemble est voisin.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
La première langue devrait être celle d'un voisin, de sorte que les jeunes puissent apprendre à mieux connaître la partie du marché intérieur qui les entoure directement.Europarl
Mais – il y a toujours un mais entre nos désirs et le bien du voisin !Henri de La Blanchère (1821-1880)
Car qui sait au juste la richesse de son voisin et la proportion de cette richesse avec celle d'un autre ?Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Quand il mourut, dans un état voisin de la folie, il était déjà presque oublié d'une génération qui s'était créé de nouveaux goûts et forgé de nouvelles idoles.Armand Dayot (1851-1934)
Moi, je m'abstiens encore et j'attends pour juger définitivement mon voisin de connaître sa tragédie.Émile Zola (1840-1902)
Lorsque l'on partage un compte bancaire avec un voisin, on est concerné par les actions et les décisions prises par ce dernier en matière de dépenses.Europarl
D’où je viens, quiconque construit un mur doit le faire sur son propre terrain ; sinon, le voisin fera appel au juge de paix.Europarl
D'une part, il doit se conformer à ses obligations internationales et garantir les droits universels de la communauté tibétaine ; d'autre part, il ne peut négliger l'opinion de son énorme voisin.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VOISIN, INE » adj.

Terme relatif. Qui est logé ou situé auprés d'un autre. L'Espagne est voisine de la France. Ma maison est voisine de la sienne. Il a acquis tous les heritages voisins pour aggrandir sa Seigneurie.
 
En ce sens il est aussi substantif. Ce Prince vit bien avec ses voisins. Ce bourgeois est mon plus proche voisin. C'est un galant qui va voir sa voisine. Il y a des plaintes des voisins contre les hostes de ce logis.
 
VOISIN, signifie aussi celuy qui est placé auprés d'un autre en quelque Assemblée. Ce Conseiller a consulté son voisin, celuy qui estoit aprés luy, avant que de dire son advis.
 
VOISIN, se dit figurément en choses morales, & signifie, Proche. Il est voisin de sa ruine, de sa fin. Ce discours est voisin du galimathias, il est voisin de la folie.
 
VOISIN, se dit proverbialement en ces phrases. Qui a bon voisin, a bon matin, pour dire, qu'il est en repos, qu'il n'est pas inquieté. Bon Advocat, mauvais voisin, pour dire, qu'on est en danger d'estre chicané, quand on a pour voisin un homme de Pratique. Grand chemin, grande riviere, Grand Seigneur, sont trois mauvais voisins, car ils emportent toûjours quelque chose de l'heritage voisin.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020