Email catcher

accoutumer s'accoutumer (à)

Définition

Définition de accoutumer ​​​ verbe transitif

Faire prendre l'habitude de. ➙ habituer. On ne l'a pas accoutumé à travailler. Être accoutumé à : avoir pris l'habitude de. Être accoutumé au climat.

Définition de accoutumer (s') verbe pronominal

S'habituer à.

Conjugaison

Conjugaison du verbe accoutumer

actif

indicatif
présent

j'accoutume

tu accoutumes

il accoutume / elle accoutume

nous accoutumons

vous accoutumez

ils accoutument / elles accoutument

imparfait

j'accoutumais

tu accoutumais

il accoutumait / elle accoutumait

nous accoutumions

vous accoutumiez

ils accoutumaient / elles accoutumaient

passé simple

j'accoutumai

tu accoutumas

il accoutuma / elle accoutuma

nous accoutumâmes

vous accoutumâtes

ils accoutumèrent / elles accoutumèrent

futur simple

j'accoutumerai

tu accoutumeras

il accoutumera / elle accoutumera

nous accoutumerons

vous accoutumerez

ils accoutumeront / elles accoutumeront

Synonymes

Synonymes de accoutumer verbe transitif

habituer, acclimater, adapter, aguerrir, façonner, faire prendre l'habitude de, familiariser avec, rompre à, [à quelque chose de difficile] endurcir, plier à

immuniser, insensibiliser, mithridatiser (littéraire)

Synonymes de s'accoutumer verbe pronominal

s'habituer, s'acclimater, s'adapter, se faire, se familiariser, prendre le pli

Exemples

Phrases avec le mot accoutumer

Comptez soixante-six jours, pas un de moins, pour accoutumer votre cerveau.Ça m'intéresse, 02/01/2022, « Pourquoi ne tient-on jamais ses bonnes résolutions ? »
Alors que notre cerveau peut s'accoutumer d'un bruit monotone, un nourrisson en détresse attire irrépressiblement l'attention.Ça m'intéresse, 08/01/2022, « Pourquoi un bébé qui pleure, ça nous énerve ? »
Si le système fonctionne, la peinture remplacera la craie et consacrera un changement d'habitudes auquel les enfants pourraient devoir s'accoutumer.Ouest-France, Vincent TROUCHE, 08/05/2020
Reste plus qu'aux usagers de s'accoutumer à ces nouveaux flux.Ouest-France, 01/02/2017
Elle a ainsi été présente dans les écoles plusieurs jours avant de commencer les observations pour accoutumer les élèves à cette intrusion inhabituelle.Autrepart, 2015, Bénédicte Gastineau, Josette Gnele, Saturnine Mizochounnou (Cairn.info)
Il s'agit de (ré)accoutumer le joueur français à l'entraînement, de le convaincre des bénéfices qu'il peut en tirer.Revue sciences sociales et sport, 2018, Laurent Grün (Cairn.info)
Il faut quelques instants pour s'accoutumer au matériel, à la respiration exclusivement par la bouche et aux nouvelles sensations.Ouest-France, Mara NOURY, 07/08/2021
Ils ont alors eu une semaine pour s'accoutumer de leur sujet.Ouest-France, 24/03/2021
C'est moi qui ne m'accoutumerai jamais à ne vous pas savoir heureuse.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Un début de saison est toujours difficile à gérer, il faut digérer la préparation, s'accoutumer à sa nouvelle place.Ouest-France, 12/09/2018
Mais peut-être s'accoutumerait-il à cela, puisqu'on s'accoutume à tout.Fernand Kolney (1868-1930)
Il s’agit d’une situation nouvelle à laquelle les deux parties doivent s’accoutumer.Europarl
Il y a en toi de quoi faire une femme charmante, mais il faut t'accoutumer à réfléchir, voilà le grand secret.Stendhal (1783-1842)
Il est vraisemblable qu'il faut s'accoutumer à l'idée que toute théorie scientifique cache des abîmes, auprès desquels il faut éviter de se hasarder.Diogène, 2007, Pierre Cartier (Cairn.info)
Toutefois, nous devons nous accoutumer aux réactions parfois négatives, pour diverses raisons, des citoyens européens aux nouveautés, en particulier si celles-ci n’apportent pas d’avantages patents à court terme.Europarl
Je veux m'accoutumer de plus en plus à la voir ainsi.Denis Diderot (1713-1784)
Le matin, il portait encore des oeillères afin de s'accoutumer aux bruits environnants et au trajet.Ouest-France, 26/10/2015
Jusqu’à présent, il a souvent été question d’accoutumer les pays à un système européen qui devrait être réformé.Europarl
En outre, il leur arrive maintenant d'opérer sous des climats particulièrement rigoureux auxquels leur entraînement peut difficilement les accoutumer.Inflexions, 2009, André Thiéblemont (Cairn.info)
J'avais eu le temps de m'accoutumer soit à l'idée qu'il allait venir, soit à l'idée qu'il ne viendrait pas.René Boylesve (1867-1926)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ACCOUSTUMER verb. act. & neut.

Contracter une habitude par la frequente reïteration du même acte. On s'accoustume à tout, au travail, à la peine, aux douleurs. il ne faut pas accoustumer les peuples à prendre les armes, à crier. on accoustume les boeufs au joug, les chevaux au manege. il ne faut pas s'accoustumer à la faineantise. il ne faut pas accoustumer son ventre aux purgations, de peur que la nature ne se rende paresseuse.
 
ACCOUSTUMER, se dit aussi des choses inanimées. Il n'a pas accoustumé de faire si chaud en ce mois-cy. il y a des terres qui ont accoustumé de rapporter deux fois l'an.
 
ACCOUSTUMER, se dit aussi des choses qui sont tellement tournées en nature, qu'encore qu'elles soient incommodes aux autres, elles nous deviennent en quelque façon necessaires. Les Lapons sont tellement accoustumés au froid, que quand ils sont arrivés à Hambourg, ils s'en retournent, à cause qu'ils trouvent qu'il y fait trop chaud. les Indiens s'en retournent quand ils sont arrivés au 30. degré, parce qu'ils y ont trop froid. Relation des Lapons & des Indes.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est accoustumé à une certaine chose, comme un chien d'aller nud teste, comme un chien d'aller à pied.
 
ACCOUSTUMÉ, ÉE. part. & adj.
 
ACCOUSTUMÉ, signifie quelquefois, Ordinaire. On a tenu l'audience aux jours & aux heures accoustumées. on luy a fait son procés en la forme & maniere accoustumée.
 
A L'ACCOUSTUMÉE. adv. De la maniere qu'on avoit de coustume. On a raccommodé ensemble ces amis qui étoient brouillés, ils vivent maintenant à l'accoustumée.
 
Ces mots viennent de l'Italien costumi, qui signifie, Bonnes moeurs.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.