accoutumer

 

définitions

accoutumer ​​​ verbe transitif

Faire prendre l'habitude de. ➙ habituer. On ne l'a pas accoutumé à travailler. —  Être accoutumé à : avoir pris l'habitude de. Être accoutumé au climat.

s'accoutumer (à) verbe pronominal

S'habituer à.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'accoutume

tu accoutumes

il accoutume / elle accoutume

nous accoutumons

vous accoutumez

ils accoutument / elles accoutument

imparfait

j'accoutumais

tu accoutumais

il accoutumait / elle accoutumait

nous accoutumions

vous accoutumiez

ils accoutumaient / elles accoutumaient

passé simple

j'accoutumai

tu accoutumas

il accoutuma / elle accoutuma

nous accoutumâmes

vous accoutumâtes

ils accoutumèrent / elles accoutumèrent

futur simple

j'accoutumerai

tu accoutumeras

il accoutumera / elle accoutumera

nous accoutumerons

vous accoutumerez

ils accoutumeront / elles accoutumeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je résolus de m'accoutumer à lui plutôt que de me laisser bannir de chez moi, car c'était chez moi.Isabelle de Charrière (1740-1805)
On ne sauroit trop tôt l'accoutumer à réfléchir sur ses obligations, à les comparer, à les combiner, à lier des idées, à les réduire en principes.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Nous commencions à nous accoutumer aux miracles militaires, et la critique s'accrochait, pour ainsi dire, à la forme dans laquelle ils nous étaient transmis.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Le but est louable mais ne doit-on pas craindre de paralyser ainsi les élans généreux de l'enfant et de l'accoutumer prématurément à une économie qui peut dégénérer en avarice.Félix Hément (1827-1891)
Il s’agit d’une situation nouvelle à laquelle les deux parties doivent s’accoutumer.Europarl
Il faut entendre plusieurs fois ce merveilleux andante pour s'accoutumer tout à fait à une aussi singulière disposition.Hector Berlioz (1803-1869)
Elle s'exercera des siècles encore sans guérir la rage des jaloux et sans y accoutumer la fierté révoltée des femmes qui leur tiennent tête.Paul Bourget (1852-1935)
De pareilles scènes sont déchirantes, je l'avoue ; mais il est bon de s'y accoutumer : elles sont salutaires à notre âme, et nous préparent à ce que nous devons souffrir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Son indomptable orgueil ne pouvait s'accoutumer à l'idée qu'un homme avait tenu, suspendu au bout de son doigt, le fil d'une vie royale.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pour comble de malheur on croyait alors que, pour guérir les enfants de la crainte du surnaturel, il fallait les accoutumer de bonne heure à l'envisager sans effroi.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Au lieu de cette noble simplicité et de cette aimable pudeur qui règne parmi vous, on voit une impudence brutale à laquelle il est impossible de s'accoutumer.Montesquieu (1689-1755)
Mais la vie civile n'est pas assez simple, assez naturelle, assez exempte de révolutions, d'accidents, pour qu'on doive accoutumer l'homme à cette uniformité, au point de la lui rendre nécessaire.Dorothée de Dino (1793-1862)
Il en était, disent les contemporains, comme d'un coursier tenu trop longtemps en repos et trop bien nourri qu'on ne peut plus accoutumer au frein.Émile Vincens (1764-1850)
La douleur a son initiation ; on peut s'y accoutumer, mais elle laboure en vain le cœur ; les blessures qu'elle y fait, au lieu de le fertiliser, le stérilisent.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
D'abord, j'eus horreur de tout ce que je voyais ; mais insensiblement je commençais à m'y accoutumer.François de Fénelon (1651-1715)
On pensa bien, pendant trois mois, à les empêcher de trop s'accoutumer l'un à l'autre.George Sand (1804-1876)
Intellectuellement – chose étrange – l'homme est nocturne, ou tout au moins crépusculaire ; la lumière lui fait peur, il faut l'y accoutumer graduellement.Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Elle commence, pensait-il, à s'accoutumer à moi ; je viens même, je viens de voir dans ses yeux l'expression la plus tendre.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Et puis, vois-tu, il a quitté sa famille, ses amis ; il faut bien lui donner le temps de s'accoutumer à nous tous.Comtesse de Ségur (1799-1874)
On finirait par s'accoutumer à ma figure ; et mon unique étude serait de la faire oublier à force de bons procédés.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACCOUSTUMER » verb. act. & neut.

Contracter une habitude par la frequente reïteration du même acte. On s'accoustume à tout, au travail, à la peine, aux douleurs. il ne faut pas accoustumer les peuples à prendre les armes, à crier. on accoustume les boeufs au joug, les chevaux au manege. il ne faut pas s'accoustumer à la faineantise. il ne faut pas accoustumer son ventre aux purgations, de peur que la nature ne se rende paresseuse.
 
ACCOUSTUMER, se dit aussi des choses inanimées. Il n'a pas accoustumé de faire si chaud en ce mois-cy. il y a des terres qui ont accoustumé de rapporter deux fois l'an.
 
ACCOUSTUMER, se dit aussi des choses qui sont tellement tournées en nature, qu'encore qu'elles soient incommodes aux autres, elles nous deviennent en quelque façon necessaires. Les Lapons sont tellement accoustumés au froid, que quand ils sont arrivés à Hambourg, ils s'en retournent, à cause qu'ils trouvent qu'il y fait trop chaud. les Indiens s'en retournent quand ils sont arrivés au 30. degré, parce qu'ils y ont trop froid. Relation des Lapons & des Indes.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est accoustumé à une certaine chose, comme un chien d'aller nud teste, comme un chien d'aller à pied.
 
ACCOUSTUMÉ, ÉE. part. & adj.
 
ACCOUSTUMÉ, signifie quelquefois, Ordinaire. On a tenu l'audience aux jours & aux heures accoustumées. on luy a fait son procés en la forme & maniere accoustumée.
 
A L'ACCOUSTUMÉE. adv. De la maniere qu'on avoit de coustume. On a raccommodé ensemble ces amis qui étoient brouillés, ils vivent maintenant à l'accoustumée.
 
Ces mots viennent de l'Italien costumi, qui signifie, Bonnes moeurs.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020