affairement

 

définitions

affairement ​​​ nom masculin

État, comportement d'une personne affairée.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cet impassible personnage allait et venait avec son affairement habituel, mais rien ne dénonçait en lui une préoccupation inaccoutumée.Jules Verne (1828-1905)
Aussi dans les inévitables épisodes douloureux, quel affairement !René Boylesve (1867-1926)
Au flux de ces inepties, le compère jouait l'affairement, convaincu que rien ne flatte autant la vanité des grands que le trouble causé par leur simple apparition.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mais l'air cru du soir, l'affairement des passants, le clignotement des lanternes tout de suite l'étourdissaient ; il regretta d'avoir prématurément délaissé cette cantine secourable.Camille Lemonnier (1844-1913)
Quand la foule rentrait, on s'occupait avec le même affairement et la même animation ardente des intérêts de l'appétit.Auguste Angellier (1848-1911)
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020