allure

 

définitions

allure ​​​ nom féminin

Vitesse de déplacement. Accélérer, ralentir l'allure. Rouler à toute allure.
Manière de se déplacer, de se tenir, de se comporter. Il a une allure jeune. —  Avoir de l'allure, de la distinction dans le maintien.
Apparence générale. Elle a une drôle d'allure, cette maison. —  Sa robe a beaucoup d'allure. ➙ chic.
français du Québec Avoir (bien) de l'allure : être valable, acceptable. (oral) Ça a pas d'allure : c'est nul.

alluré ​​​ , allurée ​​​ adjectif

familier Qui a de l'allure, du chic.
 

synonymes

allure nom féminin

avoir de l'allure

avoir de la gueule (familier), en jeter (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ceci n'a peut-être pas une allure très libérale, mais, pour commencer, les autorités doivent devenir un bon utilisateur des services et produits électroniques.Europarl
Le courage de la caravane se ranima, et les bœufs, comme s'ils eussent compris ce dont il s'agissait, reprirent une plus vive allure.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
L’on a alors donné l’ordre de tirer les rideaux, de faire des allers-retours avec les wagons et de faire croire que le train se déplaçait à vive allure.Europarl
Je m'attendais bien à vous voir, sur les derniers venus, les mêmes sentimens que moi ; mais comme les faits étaient réels, il était impossible de rien changer à leur allure.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je me retiens pourtant, car, derrière une démarche politique d'allure presque libertaire, il y a précisément toutes ces orientations économiques d'essence classiquement libérale.Europarl
C'est nous qui aurons la chance d'imprimer l'allure si 314 députés ont le courage de se prononcer demain.Europarl
Il avançait toujours ; une hauteur le déroba un instant, mais ils entendaient toujours l'allure précipitée : enfin on l'aperçut au sommet d'une éminence, et à portée de la voix.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
À partir de là, le fait de s'attaquer aux fumeurs et à tous les travailleurs de la filière prend tout doucement l'allure d'une chasse aux sorcières à l'américaine.Europarl
Je parle du fait que la population humaine augmente à une allure insoutenable et sans précédent.Europarl
Et un vieux monsieur d'allure fine, qui portait un veston blanc, s'avança et tendit au chiromancien une main épaisse et rude avec un très long doigt du milieu.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il se crée bien sûr de nouveaux emplois, mais les anciens disparaissent à vive allure.Europarl
Je me mis donc en selle, et m'éloignai d'une allure lente, afin d'épargner autant que possible mon brave cheval, car la besogne du matin l'avait quelque peu fatigué.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il est maintenant minuit, et nous marchons toujours à peu près vers l'ouest d'une allure rapide.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Elle veut marcher de son allure, sur mes propres jambes, mon ancienne volonté ; son sens est dur et invulnérable.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
A la nuit, nous quittâmes cet endroit ; les chameaux étant suffisamment reposés, prirent une allure assez rapide pour nous permettre d'atteindre le lendemain matin le pied des monts.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Bref, la voiture électrique est coûteuse et polluante, elle impose une contrainte trop lourde au réseau et elle a rarement fière allure, que ce soit en noir ou non.Europarl
Concernant le délai, il y a eu une certaine précipitation et si nous continuons à cette allure nous devrons bientôt faire la réforme de la réforme.Europarl
Les très jeunes gens prennent volontiers l'allure posée, que donnent quelques années de plus, pour l'air comme il faut dont on fait grand cas à cet âge.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Sur le plan social, cependant, nous continuerions à progresser à l'allure d'une limace si nous ne nous donnions pas de règles claires.Europarl
Dès l'instant suivant, l'homme à l'allure militaire était assis sur le siège, et tenait en main le flageolet.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALLEURE » s. f.

La maniere de marcher ou de se transporter d'un lieu à un autre. On connoist bien des gens par derriere à leur alleure. l'alleure par eau est la plus douce.
 
ALLEURE, se dit aussi du train, de la marche du cheval. Ce cheval a l'alleure froide, pour dire, qu'il ne leve pas assez le genou, & qu'il rase le tapis. ce barbe a de belles alleures.
 
Ce mot a la même étymologie que son verbe aller.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020