balancer

 

définitions

balancer ​​​ verbe

verbe transitif
Mouvoir lentement (qqch.) tantôt d'un côté, tantôt d'un autre. Il balance les bras en marchant.
familier Jeter (en balançant le bras). Balancer un objet par la fenêtre. ➙ envoyer.
familier Se débarrasser de (qqch., qqn). Il a balancé sa vieille télé. ➙ jeter. Balancer un employé. ➙ renvoyer.
familier Trahir, dénoncer. Ils l'ont balancé à la police.
Équilibrer. Balancer ses phrases, en soigner le rythme.
littéraire Comparer, peser. Balancer le pour et le contre.
verbe intransitif littéraire Être incertain. Il ne balança pas une minute. Sans balancer : sans hésiter.

se balancer ​​​ verbe pronominal

Se mouvoir alternativement d'un côté et de l'autre. Se balancer sur sa chaise.
Être sur une balançoire en marche.
familier S'en balancer : s'en moquer, s'en ficher.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je balance

tu balances

il balance / elle balance

nous balançons

vous balancez

ils balancent / elles balancent

imparfait

je balançais

tu balançais

il balançait / elle balançait

nous balancions

vous balanciez

ils balançaient / elles balançaient

passé simple

je balançai

tu balanças

il balança / elle balança

nous balançâmes

vous balançâtes

ils balancèrent / elles balancèrent

futur simple

je balancerai

tu balanceras

il balancera / elle balancera

nous balancerons

vous balancerez

ils balanceront / elles balanceront

 

synonymes

balancer

verbe transitif

agiter, bercer, faire aller et venir, faire osciller, mouvoir, remuer

compenser, contrebalancer, corriger, équilibrer, neutraliser

comparer, opposer, peser

[familier] jeter, bazarder (familier), ficher en l'air (familier), foutre en l'air (familier), virer (familier)

[familier] quitter, larguer (familier), plaquer (familier)

[familier] congédier, mettre à la porte, renvoyer, lourder (familier), sacquer (familier), virer (familier), balanstiquer (argot)

[familier] dénoncer, cafter (familier), donner (familier), balanstiquer (argot), moucharder (familier)

verbe intransitif

hésiter, flotter, vaciller, branler (région., Québec), être sur le balan (Suisse)

swinguer

se balancer verbe pronominal

osciller

se dandiner, onduler, se tortiller

[bateau] rouler, tanguer

se balancer de

se ficher de (familier), se moquer de (comme de sa première chemise) (familier), se foutre de (familier), se contrefoutre de (familier), se battre l'œil de (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Entre les deux politiques qui apparurent alors l'une en face de l'autre, destinées à se combattre et à se balancer longtemps, mon choix ne fut pas incertain.François Guizot (1787-1874)
Je lui répondais que, sans balancer un moment, je suivrais le sort de mon impératrice.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Il n'osa rentrer chez lui, ne serait-ce pas ridicule ; et puisqu'il avait pris sa résolution, pourquoi donc balancer ?Paul Margueritte (1860-1918)
Non pas qu'il en abuse, car son influence est la seule efficace et peut seule balancer les penchants intraitables de ses sauvages subordonnés.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Ces tentatives se bornaient du reste à se dresser sur les pieds, à se balancer un moment d'une jambe sur l'autre, puis à tomber.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Le roi parut balancer sur cette proposition, et, au moment où l'on se flattait qu'il autoriserait à l'accepter, il le défendit formellement.Émile Vincens (1764-1850)
Les voiles se gonflèrent au vent et le bateau glissa sans effort et sans presque se balancer sur la mer limpide.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Les neutres commençaient à balancer ; les fidèles, à désespérer ; les malintentionnés montraient seuls du courage.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
La femme, d'abord émue de ces perquisitions, répondit toutefois sans balancer que cet argent représentait leurs économies.Charles Barbara (1817-1866)
Je le faisais balancer dans l'espace et lorsqu'il se trouvait à son plus grand éloignement de la scène, j'y envoyais les pièces que l'on voyait parfaitement arriver dedans.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
L'empereur, enchanté de tant de zèle, lui ordonna, dans ce cas-là, de ne point balancer à l'arrêter.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Pour cela faire, il faut que, guidé toujours par le flambeau de la raison, vous puissiez balancer avec équité les droits des hommes à qui vous vous devez.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Les oiseaux chantaient et voltigeaient autour des fenêtres entr'ouvertes, devant lesquelles on voyait se balancer les branches des arbres émus par la brise matinale.George Sand (1804-1876)
Il n'y avait cependant pas à balancer, puisqu'après leur départ, en restant dans la ville, j'éprouvais le même inconvénient.Louise Fusil (1771?-1848)
Ne me prouve-t-elle pas qu'elle peut tout sur elle-même, et qu'elle est prête à sacrifier, sans balancer, tous les sentiments de son cœur ?Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Aube se laissait balancer au mouvement rythmique de sa mule, avec une impression nouvelle d'absolue sécurité.Berthe de Buxy (1863-1921)
Vénus y préside elle-même : elle décide sans balancer, elle sait bien quelle est la mortelle heureuse qu'elle a le plus favorisée.Montesquieu (1689-1755)
Il prit la petite fille sur ses genoux et commença à se balancer d'avant en arrière.Louis Hémon (1880-1913)
Il n'y avait pas à hésiter, pas à balancer ; le repos, l'honneur peut-être étaient à ce prix.Hector Malot (1830-1907)
De sorte que les forces en présence, sans se balancer exactement, n'étaient pas non plus trop inégales.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALANCER » v. act. & n.

Demeurer en équilibre aprés avoir esté agité de part & d'autre. La terre balance également sur son centre. cet homme a quelque temps balancé avant que de tomber. les enfants se balancent en se joüant sur des planches.
 
BALANCER, se dit figurément de l'examen qu'on fait dans son esprit des raisons qui le tiennent en suspens, & qui le font incliner de part & d'autre. Le Juge a long-temps balancé les raisons de ces parties. il y avoit long-temps qu'il balançoit s'il se marieroit ou non. les Juges étoient partagés, & cette affaire a esté long-temps balancée. On dit aussi, que la victoire a long-temps balancé entre les deux partis.
 
BALANCER, en termes de Chasse, se dit tant de la bête, que des chiens qui la poursuivent, quand ils ne tiennent pas une route certaine, & quand ils se jettent tantost d'un costé, & tantost de l'autre.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020