barbare

 

définitions

barbare ​​​ adjectif et nom

Étranger, pour les Grecs et les Romains et, plus tard, pour la chrétienté. Les invasions barbares. Les peuples barbares. —  nom Ville saccagée par les barbares.
vieilli Qui n'est pas civilisé. ➙ primitif, sauvage.
nom Être considéré comme un barbare. —  au figuré Personne inculte. ➙ béotien.
Qui choque, qui est contraire aux règles, au goût, à l'usage. ➙ grossier. Une musique barbare.
littéraire Cruel, sauvage. Un crime barbare.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En d’autres termes, pratiquement 30% des requins capturés pourraient subir la pratique barbare du .Europarl
On lui avait répondu que, s'il faisait la guerre en barbare, on le traiterait de même.Richard de Bury (1730?-1794?)
C'était un vrai barbare, heureusement incapable de calculer l'emploi de ses forces, car autrement, la république aurait peut-être succombé.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ces moyens de répression barbare et que nous nous garderons bien de justifier, témoignent de la force qu'ont encore les anciens préjugés sur cette terre à demi sauvage.Edmon Texier (1815-1887)
Parfois, cela dure des décennies, et je pense que c'est inculte de réduire cette recherche complexe à un simple contexte de marché et ce qui est inculte devient vite barbare.Europarl
Qu'on ne dise donc pas que c'est un langage barbare, incorrect, et venu par hasard.George Sand (1804-1876)
Le monde civilisé ne peut répondre à un acte criminel barbare par l'imposition d'une peine barbare.Europarl
L’actuel moratoire sur la lapidation, une forme d’exécution particulièrement barbare, doit être scrupuleusement observé, voire officialisé à travers un instrument juridique.Europarl
Dans une pension où règne une cruauté barbare, quelque soit le mérite de son directeur, il n'y a pas de danger qu'on apprenne grand'chose.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Barbare n'avait pas oublié la recommandation que lui avait faite le président de la société populaire.Gaston Lavalley (1834-1922)
Les consultants parlaient bas, se jetaient un regard furtif, un mot barbare, demeuraient impassibles sans un froncement de sourcil.Alphonse Daudet (1840-1897)
Puis, ce furent des bruits sonores, discordants, et soudain de ce chaos sortit enfin une harmonie puissante, étrange, barbare, avec des sonorités de trompette, des éclats de cymbales.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
D’autre part, nous l’avons perçue comme un pays asiatique et essentiellement comme un pays barbare.Europarl
Si le mot n'était pas barbare ; je dirais que sa maladie a été une bonne fortune pour moi.Hector Malot (1830-1907)
Henry, nature passionnée et de philosophie audacieuse, s'était dit, non sans raison, que par ses affinités, il se sentirait chez lui dans ce milieu bellement barbare et instinctif.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et cette bête sauvage les aimait à la passion, comme un barbare qu'il était sous sa redingote de civilisé.Paul Bourget (1852-1935)
Dans ce paradis futur, vous faites rentrer les animaux inoffensifs exclus si longtemps de notre société barbare, et victimes de nos habitudes sanguinaires.George Sand (1804-1876)
Au moment où nous parlons ici, un cheval est en train de mourir des suites de ce traitement barbare.Europarl
C'est une pratique barbare ; 2 000 personnes meurent ou sont blessées chaque mois et nous devons absolument nous attaquer à ce problème de façon exhaustive et sur une base internationale.Europarl
Cette façon démente et barbare de traiter des animaux ne mérite pas, à mon sens, de soutien financier.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BARBARE » adj. & subst. masc. & fem.

Estranger qui est d'un pays fort éloigné, sauvage, mal poli, cruel, & qui a des moeurs forts differentes des nostres. Rome a été plusieurs fois pillée par les Barbares. on n'est plus si sujet aux incursions des Barbares. les Sauvages de l'Amerique sont fort barbares. Les Grecs appelloient Barbares, tous ceux qui n'étoient pas de leur pays ; & ce mot ne signifie en leur Langue qu'estranger.
 
BARBARE, signifie aussi seulement, Cruel, impitoyable, qui n'écoute point la pitié, ni la raison. Un pere est barbare, quand il n'a point de tendresse pour ses enfants. un Prince est barbare, qui tyrannise ses sujets. Medée faisoit des actions barbares.
 
BARBARE, en termes de Grammaire, se dit du langage, ou des termes impuis, ou inconnus qui sont durs à l'oreille, ou difficiles à entendre. Ce mot barbaros, selon Strabon, est dit par imitation. Les étrangers, quand ils venoient en Grece, ebattarizon, id est, balbutiebant, ils begayoient, parloient grossierement. Cependant on peut dire qu'ils appelloient barbares, ceux dont ils n'entendoient pas le langage, tels qu'étoient les Persans, les Scythes, les Egyptiens. Scaliger tient que ce mot de barbare vient de l'Arabe bar, qui signifie desert. Barbare, selon son sentiment, est un Sauvage, un homme vivant dans les solitudes.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020