brouiller

 

définitions

brouiller ​​​ verbe transitif

Mêler en agitant, en dérangeant. —  locution Brouiller les cartes*, les pistes*.
Rendre trouble.
Troubler par brouillage. Brouiller une émission de radio.
au figuré Rendre confus. ➙ embrouiller. Vous me brouillez les idées.
Désunir en provoquant une brouille. Elle l'a brouillé avec sa famille (➙ brouille). —  au passif Ils sont brouillés. —  familier Être brouillé avec les chiffres, ne pas y comprendre grand-chose.

se brouiller ​​​ verbe pronominal

Devenir trouble, confus. Sa vue se brouille. Le temps se brouille.
Cesser d'être ami. ➙ se fâcher.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brouille

tu brouilles

il brouille / elle brouille

nous brouillons

vous brouillez

ils brouillent / elles brouillent

imparfait

je brouillais

tu brouillais

il brouillait / elle brouillait

nous brouillions

vous brouilliez

ils brouillaient / elles brouillaient

passé simple

je brouillai

tu brouillas

il brouilla / elle brouilla

nous brouillâmes

vous brouillâtes

ils brouillèrent / elles brouillèrent

futur simple

je brouillerai

tu brouilleras

il brouillera / elle brouillera

nous brouillerons

vous brouillerez

ils brouilleront / elles brouilleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette nuit j'avais résolu de vous faire dire que j'étais à la campagne ; mais je ne veux pas vous faire de mystères ni avoir l'air de me brouiller sans sujet.Paul Mariéton (1862-1911)
Averti par les incidents qui ont failli les brouiller, il a trouvé le secret de ne rien taire de ce qu'il pense, sans provoquer cependant de nouvelles querelles.Ernest Daudet (1837-1921)
Cette persistance à conserver sous sa main les coupables instruments d'une guerre peu généreuse, avait beaucoup contribué, comme on l'a vu, à brouiller de nouveau les deux pays.Adolphe Thiers (1797-1877)
Dès lors, puisqu'on allait se brouiller avec elles pour cette cause essentielle, il fallait s'entendre à l'avance pour leur tenir tête, et l'alliance offensive et défensive s'ensuivait immédiatement.Adolphe Thiers (1797-1877)
Depuis cet accord intérimaire, trop de mauvais signaux émanant des deux parties sont venus brouiller les pistes.Europarl
Mon cerveau commençait à se brouiller, mes yeux à se fermer ; je ne les maintenais ouverts qu'à la force d'une volonté fléchissante.Louis Dumure (1860-1933)
Il ne voulut pas les rédiger après coup, sans minutes préalables, afin de ne pas s'exposer à brouiller la chronologie des petits faits dont l'ordre logique est l'intérêt premier.Remy de Gourmont (1858-1915)
En vérité elle ne sait qu'inventer pour nous brouiller, ma femme et moi ; un si joli ménage !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un ennemi que j'ignore, et qui sans doute me surveille de bien près, a réussi à me brouiller avec ma mère.George Sand (1804-1876)
Et ce fut seulement un peu avant une heure, qu'elle sentit cette idée elle-même se brouiller et se perdre en un cauchemar.Émile Zola (1840-1902)
Roussi, sachant de quelle manière la chose s'étoit passée, lui en sut non-seulement mauvais gré, mais pensa encore se brouiller avec elle.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Je vis le moment où les scrupules qui m'empêchaient de répondre aux œillades de sa belle allaient me brouiller avec lui.George Sand (1804-1876)
Vous avez de l'affection pour lui ; je serais désolée de vous brouiller avec un parent que vous aimez.Victor Cherbuliez (1829-1899)
D'ailleurs, dans la mémoire de l'insecte, deux localités peuvent maintenant se brouiller ; le premier reposoir peut être confondu avec le second.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Elle cherchait à le contenter ou à l'amuser pour le soustraire à la tentation de brouiller au dedans.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Ne saviez-vous pas que ma mère est inconstante, qu'elle guettait le moment de se brouiller avec vous ?Victor Cherbuliez (1829-1899)
Les reproches qu'elle s'avisa de faire dans ce moment critique achevèrent de brouiller le ménage : ce fut une révolte, une insurrection formelle.Xavier de Maistre (1763-1852)
L'affreuse image qui s'y est incrustée devient de plus en plus confuse, comme celle d'un objet qui a posé trop longtemps devant l'appareil finit par se brouiller sur la plaque.Georges Darien (1862-1921)
Et me semblent deux bien trop excellentes choses pour les brouiller, et ne les pas faire chacune à part et en son heure.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Mais il sembla se brouiller avec la nature quand il eut perdu le don de la peindre, et il railla ceux qui la savouraient trop minutieusement selon lui.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BROUILLER » v. act.

Mettre les choses en desordre, en confusion. Le desménagement est cause que j'ay brouillé tous mes papiers, que mes livres sont tout brouillez. Menage derive ce mot de brogliare, qui a été fait de broglio, qui signifie bois, d'où est venu imbrogliare, qui a fait embrouiller.
 
BROUILLER, signifie aussi, Mêler plusieurs choses ensemble. Mettez toutes ces drogues ensemble, & les brouillez bien. Des oeufs brouillez sont ceux où on a meslé le blanc & le jaune. Du vin brouillé, c'est du vin sophistiqué où on a mis quelques drogues pour changer son goust naturel.
 
On dit aussi, que l'air, que le ciel se brouille, quand il arrive quelque nuée qui presage quelque pluye, ou quelque prochain orage.
 
BROUILLER, signifie encore, Gaster du papier en faisant des écritures inutiles, ou de méchants livres. Ce mauvais Poëte a bien brouillé du papier. les faiseurs d'Anagrammes brouillent bien du papier inutilement.
 
BROUILLER, se dit figurément des choses spirituelles. Il a eu une amourette en teste qui luy a brouillé l'esprit, qui l'a brouillé avec le bon sens.
 
BROUILLER, se dit aussi des affaires. C'est un chicaneur qui ne fait que brouiller, au lieu d'éclaircir une affaire. ce Ministre a fort brouillé l'Etat.
 
BROUILLER, se dit aussi en parlant du refroidissement qui arrive dans l'amitié pour quelque rapport, jalousie, ou mal-entendu. Les amis se brouillent aisément, mais ils se raccommodent avec la même facilité.
 
BROUILLER, se dit aussi en termes de Manege, pour dire, Mettre un cheval hors d'estat de se bien manier par la faute du Cavalier qui le monte.
 
On dit proverbialement, que les cartes sont bien brouillées, lors qu'il y a quelque guerre civile, quelque grande querelle entre deux partis, qu'on ne voit pas pouvoir estre de long-temps accommodées.
 
BROUILLÉ, ÉE. part. pass. & adj.

Définition de « REBROUILLER » v. act.

& redupl. Brouiller de nouveau. Ce procés s'est veu dêjà deux fois en train d'acommodement, mais le Procureur a toûjours rebrouillé les affaires. J'avois mis en ordre mes livres, mes papiers, il est venu quelqu'un qui les a rebrouillez.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020